Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

GP Enduro de Suède : victoires de Nambotin, Salminen, Meo, Bellino et Redondi

Les français inarrêtables en E1, E3 et Junior

La catégorie E2 toujours aussi disputée et indécise

GP Enduro de Suède : Nambotin s'impose sans surpriseLa première journée du Grand Prix Husaberg de Suède vient de se terminer et a rassemblé un public encore plus nombreux que lors du KTM Super Test de Vendredi. Et comme hier, l’élite mondiale fut à la hauteur de la ferveur des spectateurs.

Tous les pilotes ont dû s’employer afin de pouvoir arracher la victoire ou de précieux points dans la lutte pour la victoire finale au championnat. Cette obligation de résultat a procuré un spectacle de toute beauté et les Suédois, très friands d’Enduro, ont pu se régaler durant toute la journée.

Enduro 3 : Nambotin survole une nouvelle fois

Dans la catégorie Enduro 3, la star de la journée fut bien sûr Joakim Ljunggren (S – Husaberg). Acclamé à chacun de ses passages en spéciale, le Suédois n’a rien pu faire face à Christophe Nambotin (F – KTM) et Aigar Leok (EST – TM) .Il prend néanmoins les 15 points de la troisième place.

Pour sa part, l’officiel KTM, qui partait avec 16 secondes de retard après un KTM Super Test manqué, prenait la tête de la catégorie dès la deuxième spéciale devant le facétieux Estonien, pour ensuite creuser l’écart à chaque chrono. Une nouvelle fois, le Français fit preuve d’une domination sans pareil et l’officiel TM malgré toute sa combativité termine second avec 30 secondes de retard.

David Knight (GB – KTM), quant à lui, pensait avoir réglé ses problèmes en changeant de moto après un GP d’Italie rassurant. Mais, le Britannique a connu une journée très délicate et fut en délicatesse permanente avec sa mécanique. Il échoue à une triste dixième place à plus de 4’20’’ de son coéquipier. La quatrième place de la catégorie revient à Manuel Monni (I – KTM) qui réalise par la même occasion sa meilleure performance de la saison. A noter le beau Top 5 de Marko Tarkkala (SF – Beta) qui fut au contact de Monni durant toute la journée et qui semble de mieux en mieux sur la moto Italienne.

Christophe Nambotin :

C’est un bon résultat pour moi aujourd’hui. David Knight ne finit pas deuxième et je fais une bonne opération au Championnat. Après ma contre- performance d’hier je ne pensais pas pouvoir gagner la journée. Mais j’étais très rapide dans la Cross Test et je pense que c’est là que j’ai construit ma victoire !

Enduro 1 : Doublé français Meo-Planet

En Enduro 1, l’officiel Sherco Fabien Planet (F) partait très fort et imposait d’entrée un rythme très soutenu. Celui qui fut désigné comme « le réveil de l’Enduro Français de ces dernières années » par Alain Blanchard (Promoteur) était dans un grand jour. Mais c’était sans compter sur le double Champion du Monde Antoine Meo (F – KTM), qui bien que fortement grippé, élevait son pilotage et prenait les commandes dès le deuxième tour pour ne plus les lâcher.

Derrière lui, Planet gardait un excellent rythme, en ne commettant pas de grosses erreurs et signait ainsi sa meilleure performance en montant sur la deuxième marche du podium. Pour la troisième marche du podium, une bataille à couteaux tirés faisait rage entre Thomas Oldrati (I – KTM), Eero Remes (SF – KTM) et Matti Seistola (SF – HVA). Ces trois pilotes se retrouvaient seulement en six secondes à l’amorce du dernier tour.

Au final, le néo pilote GP Motosport Thomas Oldrati complète ce podium 100% latin. Matti Seistola prend les 13 points de la quatrième place en coiffant sur le poteau Remes. Mention spéciale, pour Roni Nikander (SF – KTM) qui, pour son retour sur l’EWC, signe une belle 8ème place tandis que la légende Anders Eriksson (S – Yam) se hisse dans le Top 10.

Fabien Planet :

Je suis très content. Cela faisait quelques courses que je passais pas loin du podium. Je me suis senti très à l’aise dans la ligne, j’avais les mêmes conditions que sur mon terrain d’entrainement. En plus de cela, mon mécano a fait quelques petits réglages qui ont rendu ma moto plus facile à piloter….. donc je suis vraiment satisfait de cette deuxième place.

Enduro 2 : Salminen s'impose chez lui

GP Enduro de Suède : victoire de Salminen sur ses terresDécidément, la catégorie Enduro 2 devient de plus en plus indécise et alléchante. Dans son jardin, l’octuple Champion du Monde Juha Salminen (SF – HVA) prenait la tête dès les premiers tours de roues. Par la suite, il assurait sa place sur la plus haute marche du podium ce qui lui permet de se rapprocher dangereusement du duo de tête Renet-Guerrero.

Le duo de tête a connu des fortunes diverses durant cette première journée de course. Alors que Pierre-Alexandre Renet (F – Husaberg) occupait la deuxième place du début jusqu’à la fin, Cristobal Guerrero (E – KTM) connut de grandes difficultés au premier tour et ne fut jamais en mesure de reprendre du temps à ses concurrents.

Ce n’est que grâce à la minute de pénalité « tactique » de son coéquipier Johnny Aubert (F – KTM) au dernier contrôle horaire que l’Espagnol termine 3ème et garde la tête du Championnat. Ivan Cervantes (E – Gas Gas), en difficulté tout au long des 7 heures de course, ne prend que la 9ème place. Pour son retour, Alex Salvini (I – HVA) empoche un beau Top 5.

Juha Salminen :

Ma motivation n’a jamais changé et je me suis préparé à fond pour cette fin de saison. Je ne fais aucun calcul, j’essaie simplement de faire du mieux que je peux à chaque course. Ici, l’Enduro Test est parfaite et j’y ai pris beaucoup de plaisir à rouler !

Enduro Junior : Bellino récidive

Enfin en Enduro Junior, l’officiel Husaberg Mathias Bellino (F – Husaberg) fut une nouvelle fois au-dessus de la meute. Revenu du diable vauvert, le pilote Bordone-Ferrari Jonathan Manzi (I – KTM) grimpe sur la deuxième marche du podium juste devant l’étonnant Suédois Johan Edlund (Husaberg), qui réalise son meilleur résultat de la saison, 3ème et le Britannique Danny McCanney (GB – Gas Gas).

FIM Youth Cup 125cm3 : Redondi, premier Champion du Monde 2012

GP Enduro de Suède : Redondi remporte la FIM Youth CupCette saison, Giacomo Redondi (I – KTM) pourra se targuer d’avoir été le plus dominateur dans sa catégorie. En effet, en remportant sa dixième victoire de la saison, le grand espoir Italien devient le premier Champion du Monde de la saison 2012 ! Malgré un décevant KTM Super Test, il surclassa aujourd’hui littéralement l’Italien Matteo Bresolin (Husaberg) et le Suédois Oliver Nelson (KTM). Il apporte, par la même occasion, le premier titre de Champion du Monde au team Iron Racing.

Après une première journée clémente et riche en rebondissements, les stars de l’Enduro Mondial donnent rendez-vous au fervent et très nombreux public Suédois dès demain 9h00 pour la dernière journée du Grand Prix Husaberg de Suède ! Avec espérons-le une météo aussi clémente qu’aujourd’hui…

Plus d'infos sur le GP Enduro de Suède