Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Crash de Guy Martin lors de sa tentative de record à Bonneville

Objectif 606 km/h, "seulement" 441,2 km/h atteints

Un crash lors d'une nouvelle tentative de record de vitesse, à cause de l'état de la croûte de sel

Crash de Guy Martin lors de sa tentative de record à Bonneville"Si c'était aussi simple, bien d'autres l'auraient réalisé avant". C'est un Guy Martin pragmatique qui commente ainsi son crash lors d'une énième tentative de record sur le lac salé de Bonneville, au "guidon" d'un Streamliner animé par des moteurs Triumph.

Et c'est définitivement pas de bol. Car cette tentative de record était annoncée en grande pompe : l'association de la star du Tourist Trophy et de l'emblématique marque anglaise garantissait une exposition médiatique maximale. Et l'engin, un Streamliner caréné propulsé par deux moteurs de Rocket III développant plus de 1000 chevaux, promettait d'atteindre des vitesses improbables, avec l'objectif de dépasser les 606 km/h.

Hélas. Les premières tentatives en août n'ont permis d'atteindre "que" 441,2 km/h, bien loin de l'objectif initial, même si, par cette occasion, Guy Martin est devenu l'homme le plus rapide au "guidon" d'un engin motorisé par un moteur Triumph. En cause, les conditions climatiques et l'état de la croûte de sel en surface, qui ne permettait pas de se lancer convenablement.

En rester là serait mal connaître le personnage, connu pour son abnégation et son obstination (on lui a décelé le syndrome d'Asperger, une forme d'autisme qui conduit à se fixer sur des objectifs précis). Et même si la Speed Week de Bonneville se terminait en août, l'équipe de Martin est restée sur place, en espérant pouvoir battre ce record. Mais une plaque d'humidité a fait déraper la Triumph. Guy n'est pas blessé mais le Streamline est cassé, il faut tout démonter pour vérifier le châssis.

Le record reste donc à battre.

Plus d'infos sur les records de vitesse