Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Gants obligatoires : le problème de l'étiquetage

La FFMC interpelle le nouveau Ministre de l'Intérieur

Un décret qui entretient le flou autour des gants autorisés

Gants obligatoire : le problème de l'étiquetageDepuis le 20 septembre dernier et la publication du décret instaurant le port obligatoire de gants homologués à moto, la Fédération Française des Motards en Colère a fait part de son mécontentement à plusieurs reprises.

Alors que Bruno Le Roux vient de remplacer Bernard Cazeneuve à la tête du Ministère de l'Intérieur, la FFMC vient d'adresser une lettre ouverte au nouveau ministre.

Dans son courrier, l'association met en avant les incohérences liées à la mise en place de ce "délire règlementaire". Des incohérences qui concernent notamment l'épineux problème de l'étiquetage des gants, source de confusion chez les utilisateurs ainsi que chez les forces de l'ordre.

En effet, alors que le décret précise que les gants doivent être conformes à la règlementation européenne en matière d'équipement de protection individuelle, la DSCR a basé sa communication autour des gants pourvus de l'étiquette EPI Moto.

Une erreur de fond puisque cette norme mise en place en 2015 ne concerne que les derniers modèles de gants. Ainsi, tous les gants certifiés selon la directive CE 89/686, qui sont pourtant bien des EPI aux yeux de la règlementation européenne, sont considérés à tort comme non conformes lors des contrôles, car ils ne disposent pas de la fameuse étiquette spécifique à la moto. Et du coup, les motards se font verbalisés alors qu'ils sont en règle avec des gants protecteurs. Une mesure volontairement rentable financièrement ?

Plus d'infos sur le port des gants obligatoires