english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

100.000 véhicules électriques en France

Le marché en forte croissance sur ce début d'année

7.000 immatriculations et une progression de 24% depuis janvier

100.000 véhicules électriques en FranceL'électrique s'installe peu à peu en France. Alors que les ventes de véhicules neufs ont atteint de nouveaux records en 2016, le parc tricolore franchit désormais le cap symbolique des 100.000 immatriculations et l'arrivée de la dernière génération.

L'Avere (Association nationale pour le développement de la mobilité électrique) vient de fêter le passage de ce cap, d'autant plus que la France est le premier pays européen à franchir cette barre.

La tendance de ventes des véhicules 100 % électriques semble se confirmer, car le marché affiche encore une belle progression en ce début d'année avec 7.000 immatriculations depuis le 1er janvier et une hausse de 24% du volume de vente.

Evolution des immatriculations de véhicules électriquesAu-delà des évolutions technologiques qui ont notamment permis d'améliorer l'autonomie des véhicules électriques, c'est sont surtout les mesures incitatives qui semblent avoir pesé lourd dans la balance. Autorisations de circulations dans les ZCR, développement des points de recharges... mais c'est avant tout le bonus écologique pouvant atteindre 10.000 € qui dynamise l'acquisition d'une voiture électrique. Les deux-roues ne sont pas en reste puisqu'ils bénéficient eux aussi d'une prime de 1.000 euros.

En suivant ce rythme de développement, l'Avere estime que le parc de véhicules électriques pourrait atteindre 350.000 unités en 2020, mais pour cela il faudra que les pouvoirs publics poursuivent leur soutien comme l'explique Joseph Beretta, président de l'association :

Au-delà des mesures d'accompagnement de ce marché et des progrès technologiques sur les batteries et les piles à combustible, il faut aussi s'intéresser aux préoccupations majeures des Français comme la santé et la liberté de déplacement. Quand on instruit ces questions, on constate que la mobilité électrique apporte une solution radicale et durable pour améliorer la qualité de l'air tout en préservant cette liberté de mobilité. Cela nous conforte dans le sentiment que la mobilité électrique n'est qu'au début de sa croissance.

Une condition essentielle pour qu'une partie de la conversion du parc automobile français vers l'électrique se poursuive est l'accompagnement des pouvoirs publics tout au long de cette phase de mutation. Alors que les élections présidentielles approchent, il est fondamental que le prochain gouvernement s'engage sur une politique claire vis-à-vis de la filière électromobile pour les cinq prochaines années.

Plus d'infos sur le marché de l'électrique

Suzuki