Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Hawai verbalise les piétons au téléphone

Jusqu'à 99 $ d'amende pour traverser en regardant son smartphone

Hawai verbalise les piétons au téléphoneL'usage du téléphone est un fléau pour la sécurité routière lorsqu'il est utilisé par un conducteur. Mais c'est également vrai pour les piétons.

Diverses études menées à travers le monde montrent que l'utilisation du téléphone par un piéton diminue grandement son attention et son champ de vision. Au Japon, les chercheurs de l'opérateur NTT DoCoMo ont ainsi estimé que le champ de vision était réduit de 95% lorsque l'on regarde un écran de smartphone.

En France, ce sont ainsi 17% des piétons qui traverseraient régulièrement la route en regardant leur smartphone, selon une étude menée par le centre de recherche en accidentologie de Dekra auprès de 14.000 piétons à Paris. En Allemagne, les autorités routières estiment quant à elle que 10% des accidents mortels sont dus à un comportement inapproprié des piétons.

Au-delà de cette distraction visuelle, nos petits ordinateurs de poche peuvent également se montrer redoutables lorsqu'il s'agit de couper l'utilisateur du monde réel par le biais d'écouteurs et de musique. Le piéton n'entend alors plus les bruits de circulation et doit uniquement se contenter de sa vue pour détecter la présence d'un véhicule.

C'est à Hawaï que la lutte contre le smartphone vient d'être renforcée alors qu'Honolulu, la Capitale de l'Etat, vient de voter une loi qui interdira l'utilisation du téléphone aux piétons lorsqu'ils traversent la rue. A partir du 25 novembre prochain, tout piéton qui sera pris en train de pianoter sur son écran écopera d'une amende allant de 15 à 35 dollars qui pourra être majorée à 99 dollars en cas de récidive.

Pour autant, la répression est loin d'être la seule solution puisque d'autres initiatives ont pu être menées un peu partout. A Augsbourg, une signalisation lumineuse a été ajoutée dans le sol pour prévenir les piétons, à Séoul 250 panneaux d'avertissement ont été mis en place et enfin aux Etats-Unis, le transporteur TriMet a développé un bus intelligent signalant sa présence aux piétons distraits par une alerte sonore. Reste que ces différentes opérations nécessitent un financement important et qu'il est souvent plus simple de taper sur la tête de l'usager.

Plus d'infos sur la sécurité routière dans le monde