Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Desmosedici Stradale : le V4 Ducati en détails

V4 à 90°, 1.103 cm3, plus de 210 chevaux et 120 Nm, calage Twin Pulse et conduits d'admission à hauteur variable

La Panigale V4 présentée le 5 novembre prochain

Desmosedici Stradale : le V4 Ducati en détailsOn l'attendait avec impatience, Ducati vient de présenter officiellement son nouveau V4, le Desmosedici Stradale, qui propulsera ses sportives dès l'année prochaine.

Voilà qui marque un cap pour le constructeur italien qui abandonne sa traditionnelle architecture bicylindre en L pour s'inspirer du V4 de MotoGP. Et pour une fois, le terme inspiration est loin d'être usurpé tant le Desmosedici Stradale ressemble au Desmosedici GP. Mêmes dimensions et même géométrie caractérisent ces deux quatre cylindres en V à 90° inclinés vers l'arrière à 42°.

Un choix technique qui permet d'assurer un maximum de compacité tout en conservant la centralisation des masses. Cela permet également d'intégrer des radiateurs plus grands et d'avancer l'axe de bras oscillant.

GP et Stradale, les deux versions du Desmosedici sont très proches

Adapté à la piste, le moteur dispose d'une plus grosse cylindrée avec 1.103 cm3. Ce dernier, qui répond aux normes Euro 4, délivre une puissance supérieure à 210 chevaux et surtout un couple de plus de 120 Nm sur une large plage d'utilisation (8.750 - 12.250 tr/min).

Le V4 est incliné à 92° vers l'arrière

A l'image de sa motorisation de grand prix, le Desmo de route fait également appel à un vilebrequin contre-rotatif pour réduire l'effet gyroscopique exercé par les roues et ainsi améliorer le changement d'angle. Comme sur le proto de GP on retrouve un calage Twin Pulse, avec un vilebrequin à 70° pour une meilleure gestion de la puissance et de la transmission au sol.

Pas de surprise au niveau de la distribution qui fait appel au système desmodromique, d'où son nom. En revanche, Ducati innove en utilisant des conduits d'admission à hauteur variable pour la première fois sur un modèle de série. Ces derniers ont pour objectif de favoriser la montée en régime tout en améliorant la puissance et en facilitant l'entretien. Les corps d'admissions ovalisées sont quant à eux alimentés par deux injecteurs placés au-dessus et au-dessous du papillon.

Prochaine étape pour la marque sera la présentation de la superbike qui accueillera ce moteur. Pour cela, rendez-vous le 5 novembre prochain à 21h.

Les conduits d'admission adoptent une hauteur variable

Et pour le WorldSBK ?

Mais vous l'aurez compris, avec une telle cylindrée, la future Italienne ne sera pas admissible en Championnat du Monde Superbike. Aussi, le constructeur travaille également sur une version "R" de son moteur qui fera moins de 1.000 cm3 et qui sera destiné à une utilisation en piste. Le V4 R sera ensuite porté en WSBK dès la saison 2019.

Claudio Domenicali, CEO de Ducati :

C'est avec une fierté non dissimulée que nous dévoilons ce bijou technologique. Il représente le début d'un nouveau chapitre pour notre société, soulignant notre vitalité et notre engagement inébranlable à investir dans de nouveaux produits. Ce moteur souligne également la collaboration étroite entre Ducati Corse et le service développement produit de l’usine, prouvant comment la compétition contribue à développer la technologie qui est ensuite appliquée aux motos de série. Le 5 novembre à 21 heures lors du Ducati World Premiere 2018, nous révélerons la nouvelle Panigale V4, une toute nouvelle moto alimentée par cet extraordinaire moteur.

Le V4 délivre plus de 210 ch et 120 Nm

Caractéristiques techniques du moteur Ducati Desmosedici Stradale

  • Moteur : 4 cylindres en V à 90°, distribution desmodromique avec chaînes et engrenages avec double arbres à cames en tête,
  • 4 soupapes par cylindre, Euro4
  • Cylindrée : 1.103 cm3
  • Alésage x course : 81 x 53,5 mm
  • Rapport volumétrique : 14:1
  • Puissance max : 210 chevaux à 13.000 tours/minute
  • Couple max : supérieur à 120 Nm entre 8.750 et 12.250 tours/minute
  • Vilebrequin à rotation inversée
  • Calage Twin Pulse, manetons de vilebrequin à 70°
  • Lubrification : carter semi-sec avec quatre pompes à huile
  • Alimentation : Injection par 4 corps d’injection ovalisés (52 mm de diamètre) et conduits d’admission variable
  • Embrayage : multidisque en bain d'huile à glissement limité
  • Boite de vitesse : 6 rapports avec shifter DQS up&down
  • Intervalles de maintenance 12000 km et 24000 km pour le “Desmo-service”

Plus d'infos sur les nouvelles Ducati

Suzuki