Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Expo : La Grande histoire des 500cc de 1949 à 2002

Des motos de légende exposées au Mans pendant le GP de France

Des moteurs qui se sont fait entendre samedi soir

Expo : La Grande histoire des 500ccAu Grand Prix de France, il n'y a pas que des motos et prototypes de dernière génération, bourrés d'électronique et de capteurs embarqués pour garantir aux pilotes les meilleures performance. Dans le village, entre les boutiques de produits dérivés et les stands de hot-dog, un petit musée temporaire historique a été monté. La Grande histoire de la 500 propose de revivre une des plus grandes périodes du championnat du monde, avec les 500cm3. Les modèles sélectionnés par les collectionneurs du Spirit Of Speed vont de 1942 à 2002.

L'exposition a littéralement fait le plein tout au long du week-end. Difficile d'y entrer samedi, avec une queue qui ferait pâlir celle des boutiques qui elles aussi affichaient complet tout au long du week-end.

Proposée par les collectionneurs de Spirit of Speed, ces motos viennent du monde entier et sont régulièrement exposées sur les circuits. "Elles fonctionnent quasiment toutes et elles vont très vite !" affirment en coeur tous les membres du club, qui ont beaucoup à faire auprès des visiteurs, qui posent quasiment tous la question.

Des motos qui ont vécu

Un modèle attire particulièrement l'oeil de certains visiteurs. La Norton 500 Manx. Ce modèle qui trouve sa forme définitive en 1949 est totalement originale et n'a jamais été restaurée. Rouille présente à l'appui sur certaines pièces de carrosserie, tout est d'origine ! Du réservoir, au cadre, en passant par la fourche. Ce qui ne saute pas aux yeux de certains visiteurs. "Y'a des motos qui sont dans cet état au camping... Mais elles n'ont pas cet âge !" lâche l'un d'entre eux. Ce modèle, doté d'un monocylindre 4 temps, pouvait atteindre une vitesse de pointe supérieure à 200 Km/h.

Norton 500 Manx

Une autre moto aux origines encore plus ancienne est présentée. 1913. C'est l'année de sortie de la M1. Non, ce n'est pas une Yamaha prototype dont on vous aurait caché l'existence, mais un modèle de Peugeot. Créée par l'ingénieur Ernest Henry, cette moto dispose d'un moteur bicylindre calé à 360° et d'un réservoir doré. Une reconstitution tournante est présentée au public, en face d'une Suter MMX 500 de 2013, conçue pour des passionnées qui souhaitent découvrir la puissance et le bruit d'un moteur deux temps. Une série limitée à 99 machines.

Peugeot M1, de 1913 !

Le temps du traditionnel Show Mécanique du samedi soir, les motos ont fait entendre leur son si caractéristique, en prenant la piste, devant des fans conquis par ce petit voyage dans le temps.

Plus d'infos sur le Grand Prix de France MotoGP