Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Le premier radar piéton entre en service

La Grande Motte se dote du nouveau dispositif automatique

Lancement de la phase d'expérimentation pour au moins 3 mois

Le premier radar piéton entre en serviceOn vous l'annonçait en fin d'année dernière, il est maintenant en activité : le radar piéton. C'est à La Grande-Motte, dans l'Hérault, que le premier dispositif automatique de ce type vient de faire son arrivée en ce mois d'août.

Pourtant, c'était initialement à Calais en début d'année que les tests devaient débuter. Le choix fut ensuite détourné vers Lyon et c'est finalement la cité héraultaise qui accueille le radar pour une phase d'expérimentation qui durera au moins trois mois.

Pour rappel, ces dispositifs ne sont pas destinés à verbaliser les piétons qui traversent sans regarder, lorsque leur feu est au rouge ou en téléphonant. Non, comme tout radar automatique qui se respecte, ce sont les conducteurs de véhicules motorisés qui sont dans le viseur.

Le radar piéton permet ainsi d'enregistrer le passage d'un véhicule lorsqu'un piéton traverse la route. Si à l'approche d'un piéton le véhicule ne s'arrête pas, les détecteurs de mouvements présents sur le dispositif lancent l'enregistrement.

La vidéo est alors envoyée à la police qui détermine la présence ou non d'une infraction et peut ensuite envoyer son PV au conducteur en tort. Pendant la phase d'expérimentation, aucun PV ne sera envoyé sauf en cas de flagrant délit. A terme, les conducteurs français pourront recevoir une amende forfaitaire de 135 euros et se voir retirer 4 points sur leur permis de conduire. Et comme il s'agit d'un délai, les quatre points retirés en question ne peuvent être récupérés qu'au bout de trois ans (contrairement aux petits points pour excès de vitesse qui peuvent être récupérés au bout de six mois).

Plus d'infos sur les radars piétons