Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

80 km/h : le Sénat évalue l'intérêt de la mesure

Création d'un groupe de travail sur la sécurité routière

Toujours aucun chiffre présenté par le gouvernement

80 km/h : le Sénat évalue l'intérêt de la mesureComme annoncé et attendu, les sénateurs recevaient ce matin le délégué interministériel à la sécurité routière dans le cadre de l'abaissement des limitations de vitesses à 80 km/h.

Pas convaincus par l'intérêt de cette mesure, les présidents de la commission des lois et de la commission de l'aménagement du territoire et du développement durable au Sénat avaient ainsi demandé à auditionner Emmanuel Barbe pour obtenir des explications complémentaires justifiant les mesures du plan gouvernemental.

A l'issue de cette audition, les deux commissions ont décidé de créer un groupe de travail commun sur la sécurité routière. Celui-ci sera composé de Michel Raison (Haute-Saône – Les Républicains), Michèle Vullien (Rhône – Union Centriste) et Jean-Luc Fichet (Finistère – Socialiste et républicain). Le groupe a notamment pour objectif de procéder à des auditions préparatoires à la tenue d'une table ronde sur la thématique de la sécurité routière qui sera ouverte à tous les sénateurs.

Pour les deux présidents de commission Philippe Bas et Hervé Maurey l'objectif est bien de juger l'utilité de cette mesure de façon objective en ne s'appuyant que sur des données réelles.

Il s’agit de réunir les éléments d’information nécessaires pour évaluer, sans a priori, l’utilité pour la lutte contre l’insécurité routière d’une réduction à 80 km/h de la vitesse maximale autorisée sur certaines routes. Nous attendons toujours de connaître les résultats et la valeur scientifique des études et de l’expérimentation que nous avons demandés par courrier au Premier ministre, dès le jeudi 11 janvier. Si cela s’avérait nécessaire, les commissions pourraient demander les prérogatives d’une commission d’enquête pour obtenir communication de ces documents. La sécurité routière est un enjeu essentiel, qui mérite davantage que des effets d’annonce.

Le Sénat ne prend donc pas le sujet à la légère et entend bien ne pas laisser passer une mesure dont l'intérêt ne serait que purement financier. Le dossier des 80 km/h n'est donc pas encore clos.

Pour rappel, de nombreuses manifestations sont organisées un peu partout en France par la FFMC dans les semaines à venir.

Plus d'infos sur le plan de sécurité routière

Commentaires

Tempo

Bonjour
J'ai pu voir sur le site du sénat cette réunion.
Sur la forme : les sénateurs ont énoncés tour à tour leurs questions et dans un deuxième temps, Mr BARBE à répondu à certaines d'entres elles.
Aucune confrontation, ni échange. Chacun a déroulé ce qu'il avait à dire.
Les sénateurs n'étaient pas dupes et ont demandé à être convaincu.
Aucun chiffre sur l'expérimentation des 84km.

Sur le fond :
Mr BARBE récitait sa rhétorique bien rodée.
"si on baisse de 7% la vitesse, il y aura 37% en moins d'accident mortel".
"Il faut savoir que dans 52% des accidents, les conducteurs impliqués ont leur 12 points".
"il ne comprend pas qu'on ne comprenne pas ces valeurs indiscutables".
Pour le chauffard de gros excès de vitesse, rien de plus. La punition est bien assez élevée, il dit également que la notion de sécurité concerne tous le monde, y compris les bons conducteurs avec 12 points.
(Donc, autant viser les gens les plus nombreux, on aura plus de résultat).

En conclusion : Notre gouvernement veut aller vite et ne raisonne qu'avec le prisme de la vitesse. Effectivement c'est le plus court chemin, et on zappe toutes les autres possibilités.
Autant baisser franchement à 70km/h tant qu'on y est, et on sera bien..
Voilà ce que j'ai retenu.
Attentons les conclusions des enquêtes complémentaires à venir.

24-01-2018 17:44 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous