Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

80 km/h : le Sénat demande des explications

Les commissions sénatoriales pas convaincues par l'utilité de la mesure

Emmanuel Barbe reçu le 24 janvier par le Sénat

80 km/h : le Sénat demande des explicationsA la sortie du Conseil Interministériel de Sécurité Routière (CISR) mardi soir, le Premier ministre Edouard Philippe présentait le plan de mesures décidé par le gouvernement pour endiguer la mortalité sur la route, avec comme annonce phare l'abaissement des limitations de vitesse sur le réseau secondaire.

Mais voilà, les différents points évoqués par le chef du gouvernement pour justifier l'application de cette mesure ne semblent pas avoir convaincu les sénateurs qui ont officiellement demandé des explications complémentaires au Premier ministre.

Dans un courrier commun, Philippe Bas (Manche - Les Républicains) et Hervé Maurey (Eure - Union Centriste), respectivement présidents de la commission des lois et de la commission de l'aménagement du territoire et du développement durable du Sénat, demandent ainsi à ce que les résultats des études scientifiques et de l'expérimentation sur lesquels reposent l'élaboration de cette mesure soient publiés.

Si nous partageons pleinement votre volonté de réduire l’insécurité routière, le nombre et la gravité des accidents de la route, il nous semble essentiel de veiller à ne prendre que des mesures utiles, ayant un « impact significatif » selon vos propres termes et à faire preuve de concertation et de pédagogie.

La commission des lois et la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable du Sénat procèderont ainsi à l’audition du délégué interministériel à la sécurité routière, Emmanuel Barbe, le mercredi 24 janvier à 9 heures pour obtenir des explications complémentaires sur le plan gouvernemental de lutte contre l’insécurité routière.

Pour rappel, l'objectif de cette mesure est d'abaisser la limitation de vitesse de 90 km/h à 80 km/h sur l'ensemble des routes bidirectionnelles du réseau secondaire qui ne sont pas des 3 voies ou des 2 x 2 voies sans séparateur central. La mise en application de cette mesure est prévue pour le 1er juillet prochain et celle-ci fera l'objet d'une "clause de rendez-vous" le 1er juillet 2020.

Plus d'infos sur l'abaissement de la vitesse