Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Voici venus les péages urbains !

Une mesure phare de la future loi sur les mobilités

Donner la possibilité aux villes de faire payer les usagers pour circuler

Voici venus les péages urbains !Le gouvernement a plus d'un tour dans son sac pour venir gratter dans le portefeuille des usagers de la route. Si le plan de sécurité routière du CISR a encore alourdi la politique répressive et rentière menée, voilà qu'une nouvelle salve se prépare, mais cette fois-ci depuis le Ministère des Transports.

Le journal Les Echos a ainsi dévoilé une des mesures phares de la future loi sur les mobilités en gestation pour le printemps. Au coeur des nombreuses mesures attendues, l'exécutif entend bien donner la possibilité aux villes et aux régions de mettre en place des péages urbains.

La ministre Elisabeth Borne a d'ailleurs confirmé cette information :

Aujourd'hui, la loi donne déjà cette possibilité aux collectivités locales, mais seulement à titre expérimental et pour trois ans, ce qui est trop court au vu des investissements à consentir. Il faut y remédier.

Il faut dire que jusqu'à présent, aucun dispositif de ce type n'a été testé en France alors que plusieurs grandes villes européennes y ont déjà recours depuis de nombreuses années, Londres en tête. L'objectif affiché est de réduire le trafic et donc les embouteillages, mais aussi la pollution en favorisant l'utilisation des transports en commun.

Les associations de défenses des usagers ne l'entendent cependant pas de cette oreille et voient là une nouvelle taxe possible, à l'image de Pierre Chasseray, délégué général de l'association 40 Millions d'Automobilistes :

Avec ce genre de mesure, on prétend sauver la planète. Mais que veut-on réellement ? On sait pertinemment que certains usagers ne peuvent pas se passer de voiture. Donc on va créer une ségrégation entre ceux qui auront les moyens de s'acquitter du péage et pourront continuer à se déplacer sans encombre et ceux pour qui cette taxe supplémentaire sera celle de trop. Mais ces derniers ne vont pas déserter leur emploi juste parce que le gouvernement aura décidé la mise en place de péages ! Ils devront s'y rendre quand même...

Une fois n'est pas coutume, Paris devrait échapper au péage urbain. En octobre dernier, Anne Hidalgo avait précisé qu'elle refuserait ce système.

Plus d'infos sur la loi sur les mobilités