english

Paris : tolérance zéro pour le stationnement des 2-roues

PV à 50 € et privatisation des contrôles au 1er janvier

La Mairie prépare son "big-bang du stationnement"

Paris : tolérance zéro pour le stationnement des 2-rouesUsagers Parisiens bonjour ! On vous l'a annoncé de longue date et la réforme du stationnement entrera bel et bien en vigueur le 1er janvier prochain dans la capitale et dans les autres villes de France. Par contre, à Paris, préparez-vous donc pour "le big-bang du stationnement" pour reprendre la formule consacrée par Christophe Najdovski, l'adjoint au maire chargé des Transports.

Dans le cadre de la loi Maptam, les municipalités vont en effet reprendre la main sur les contraventions relatives au non-paiement du stationnement. Au 1er janvier prochain, les villes pourront ainsi définir leurs propres montants pour les amendes. D'ailleurs, ces dernières ne seront plus considérées comme telles et il faudra parler de "forfait post stationnement". Dans le cas de Paris, de 17€ actuellement, on passera à 35€ et 50€ selon les arrondissements. L'argent sera directement perçu par la ville et l'on ne disposera plus que d'un mois pour payer ou déposer un recours contre 45 jours actuellement.

Une des plus importantes évolutions est que la verbalisation sera désormais confiée à des prestataires privés. Les parcmètres parisiens ne délivreront ainsi plus de tickets puisqu'il faudra rentrer son numéro d'immatriculation dans la borne. Ceci permettra alors aux sociétés privées de longer les files de stationnements pour scanner les plaques et signaler les véhicules en infraction pour qu'un agent assermenté puisse venir dresser le PV. Alors que la mairie estime aujourd'hui que seul 1 véhicule en infraction sur 15 est verbalisé, les deux sociétés qui se chargeront de ces contrôles estiment pouvoir vérifier 75.000 véhicules par jour.

Enfin, l'autre grand point de cette "révolution" du stationnement, c'est la fin de toutes les tolérances qui étaient jusqu'alors appliquées aux deux-roues motorisés. Désormais, toutes les motos et tous les scooters qui se trouveraient sur un trottoir seront systématiquement verbalisés, même si ces derniers ne gênent pas le passage des piétons. Il faudra donc se tourner vers les places dédiées ou vers les parkings payants en sous-sol.

A ce titre, la Mairie de Paris va pouvoir compter sur les 1.300 agents de l'ASP qui passeront sous le contrôle de la ville au lieu de la Préfecture de Police. Ces forces supplémentaires permettront également de lutter contre la circulation sur les pistes cyclables et dans les voies de bus ou encore de faire appliquer avec la plus grande fermeté les restrictions de circulation.

Ca donne envie de venir rouler à Paris !

Plus d'infos sur le stationnement à Paris

Commentaires

Rackham

Ils sont forts... Avec 40 000 places 2 roues disponibles pour 150 000 deux roues c'est jackpot assuré.

On connait la haine que peuvent avoir Hidalchiotte et l’infâme Nazidovski envers tous propriétaires de véhicules motorisés, mais faire payer la mauvaise gestion de la ville (5 milliards de déficits):
[groupe-udi-modem.paris]
en prenant en otage les utilisateurs de deux roues, j'appelle cela du racket.


19-12-2017 16:18 
Gringo

Qu'il est bon (aussi) de ne pas vivre à Paris...

Plus de voiture, plus de moto, plus d'utilitaires...concrètement on va faire comment pour transporter des gens/marchandises sur Paris ? On met tout sur des velib ?

19-12-2017 16:35 
Rackham

@Gringo: Oh que oui !!! j'y pense tous les jours un peu plus...
Moi je suis né ici, ma famille et mes amis vivent ici, mes enfants ont leurs amis ici, c'est pas un choix facile de quitter cette ville que j'aime(ais). Je tiens jusque la prochaine élection et si le balais à chiotte repasse, je trépasse (me casse pardon :) ).

19-12-2017 16:45 
Mike

Qu'il fait bon vivre à la campagne, loin des bouchons et des problèmes de stationnement....
Mais je ne comprends pas, il faut vider Paris des véhicules à moteurs et toutes les grandes manifestations se déroulent à Paris. Je parle entre autre du salon de l'auto et de la moto, de celui du motonautisme (sic), de l'agriculture (encore sic..) sans oublier tous les concerts...
Une des façons de diminuer la pollution serait de décentraliser vers l'ensemble de la France...
Et plein de choses encore....

19-12-2017 17:02 
Mamamama

Pus le droit aux voitures, pourquoi pas.
Des transports toujours en retards venant de banlieue, il parait que c'est normal.
Mais alors il nous faut au minimum des parkings moto!
C'est si compliqué?

Cette politique est honteuse. Oui c'est du racket.

20-12-2017 11:29 
Ptit Loup1300

Quand il est révélé que la Maire de Paris (Hidalgo) n'utilise JAMAIS les transports en commun, se sert son véhicule (de fonction) pour parcourir 400m et se gare parfois sur des places réservées, ce genre de décisions extrémistes est un peu difficile à accepter...

20-12-2017 13:17 
Surfeur

C'est à gerber....

Putain de cadeau de Noël... et avec ça, bonne année 2018...

Ca (commence) (continue) (fini) fort....

20-12-2017 13:28 
DiKo

... et quand vous allez apprendre qu'Anne Hidalgo veut transformer le périphérique en piste de roller, vous allez vraiment râler, les Parisiens !!

... non, je déconne !!

... quoique... content

20-12-2017 16:31 
THE DUDE

C'est super, puisque c'est moderne ! super

Je résume: si t'es pas assez blindé pour vivre dans Paris (ce qui est déjà la honte !) et ne pas avoir de véhicule perso, il faut au moins l'être un minimum pour:

- avoir une voiture hyper récente avec vignette de mes chaussons là
- pouvoir raquer 15¤/h à mr vinci pour aller te faire fracasser par les prix des spectacles/restos,....gigue
- pouvoir raquer 50¤ si tu dépasses l'heure ou refuses de payer, voir 200¤ en cas d'arrachage de ta caisse par et vers les fourrières privées...super

Moderne qu'on vous dit: sus aux salauds de pauvres, qu'ils restent polluer en banlieue ! super
Et avec le JO ça va être le festival en IDF !!!

20-12-2017 19:33 
waboo

Le problème est que ce n'est pas seulement les "Parisiens" mais TOUTE l'ile de France qui est concernée / consternée voire même les départements voisins : de très nombreuses personnes vont sur Paris et autour.
Et il est à craindre que l'indigence intellectuelle relative à "'l'écologie" ne contamine les villes proches.

Du brassage d'air pour rien. Car pendant ce temps l'industrie (31 %), la combustion de bois pour chauffer les habitations (30 %) et l'agriculture avec l'utilisation d'engrais (20 %) polluent tranquille.

ok, 51% de la pollution de l'air en IdF est du au trafic routier... diesel surtout, dont nombre de camions (merci Royal et l'éco-taxe que nous payons...) et le mensonge d'état sur le diesel pour soutenir les constructeurs automobiles francais.

Et il n'est aucune raison que le quidam en paye la facture par interdiction de rouler avec sa taxe mobile que sont les véhicules en France.

20-12-2017 23:49 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

Mutuelle