english

Etude : moins de voitures grâce aux trottinettes électriques

Mais des problèmes vis à vis de la règlementation et plus d'accidents

Une expérimentation de 4 mois organisée à Portland

Moins de voitures grâces aux trottinettes électriquesLes trottinettes électriques sont une vraie plaie en milieu urbain : les usagers ne respectent pas le code la route, l'utilisent sur autoroute, les trottinettes sont laissées à l'abandon sur les trottoirs... Ok, on noircit volontairement le tableau, mais à en croire la mairie de Paris c'est un peu la situation à laquelle les usagers de la capitale doivent faire face. C'est pourquoi en novembre, le Conseil de Paris annonçait ainsi l'interdiction de ces dernières sur les trottoirs et étudiait la mise en place de taxes pour limiter l'arrivée de nouveaux acteurs.

Bref, vous l'aurez compris, la trottinette électrique n'a pas vraiment bonne réputation dans l'Hexagone à l'heure actuelle.

Proposant déjà ce type de services de mobilité partagé, la ville de Portland a mené une étude sur les quatre derniers mois autour des trottinettes électriques. Il apparaît finalement que la disponibilité de ces dernières ait tendance à faire baisser l'utilisation de la voiture personnelle. Durant le test, 700.369 trajets couvrant un total de 1.290.000 km ont ainsi été effectués par des résidents et des touristes. Plus d'un tiers des habitants a ainsi préféré ce moyen de locomotion au véhicule personnel quand près de la moitié des touristes s'y sont adonnés.

Par contre, si ce moyen de mobilité partagé atteint bel et bien ses objectifs en la matière et permet donc de réduire le nombre de voitures en circulation, l'étude met également en avant les importantes problématiques en matière de réglementation routière : où faire rouler les trottinettes ? Si Portland bénéficie d'un des plus larges réseaux de pistes cyclables, la situation est bien différente ailleurs.

Durant la période de test, les accidents de trottinettes se sont également multipliés pour représenter près de 5% de tous les accidents de la route à Portland, de la même manière que les accidents de vélos ont explosé à Paris avec la mise en place des services de vélos partagés; ce qui est logique. Plus un moyen de transport sans protection est utilisé, plus il entraîne d'accidents. Les problèmes de circulation et de stationnement sur les trottoirs ont également été pointés du doigt.

Si la mobilité partagée semble offrir de vraies alternatives en matière de décongestion du trafic, le problème comportemental des usagers reste lui aussi universel. Rassurant ?

Plus d'infos sur les trottinettes électriques

Commentaires

olivierzx

Je ne comprendrai jamais pourquoi les gens utilisent ces choses ?
Un vélo fait la même chose pour moins cher. (prix d'achat et d'utilisation)

Sans parler des bienfaits pour la santé que la pratique du vélo apporte.

Après on s'étonne d'avoir de plus en plus de problèmes cardiaques et d'obésité ...

22-01-2019 18:05 
Flakes

C'est plus facile à ranger dans un appart ou au boulot si il n'y a pas de garage de disponible (et probablement moins cher à l'achat). Quand tu vois que les types sont prêts à scier un arbre auquel est accroché un vélo électrique pour le voler, ben t'es content d'avoir ta trottinette sous le bras.

Sinon avec des vraies pistes cyclables, les trottinettes électriques seraient moins envahissantes sur les trottoirs à Paris car à Strasbourg, personne ne s'en plaint, on sourit même quand on les voit passer :o)

23-01-2019 08:29 
VincFR75

Citation
olivierzx
Je ne comprendrai jamais pourquoi les gens utilisent ces choses ?
Un vélo fait la même chose pour moins cher. (prix d'achat et d'utilisation)

Sans parler des bienfaits pour la santé que la pratique du vélo apporte.

Après on s'étonne d'avoir de plus en plus de problèmes cardiaques et d'obésité ...

Tu as déjà essayé de monter dans un métro ou un train de banlieue en heure de pointe avec un vélo ? Ou rentrer dans un magasin avec ton vélo sous le bras ?

Sans parler du risque de vol d'un vélo alors que la trottinette tu la ranges dans le placard de l'entrée de ton petit appartement. Tu la montes dans ton bureau pour la recharger aux frais de ton patron. (Du coup le prix d'utilisation est identique au vélo)

La santé c'est comme l'écologie c'est vite oublié face au confort et la praticité.

23-01-2019 10:32 
fift

Intéressant comme article (et comme étude !).

Un point cependant à mentionner : l'impact mesuré n'est pas seulement celui de l'usage de trottinettes électriques (qui pourraient être propriétés de l'utilisateur), mais également celui d'une solution de transport partagée. On a ici un double effet.

A Paris ou dans les villes européennes où une solution de transport partagée est déjà en place, souvent avec des vélos mais aussi des scooters électriques, il est probable que l'impact sera sinon moindre, du moins plus difficilement mesurable.

23-01-2019 15:19 
james_bar

Avec la trottinette électrique, il y a la l'aspect 0 effort (ou presque, il faut se tenir debout) qui attire une partie non négligeable de la population que l'on ne retrouve pas dans le vélo.

23-01-2019 16:01 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous