Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Vers une nouvelle norme d'évaluation des casques motos

Une nouvelle méthode d'évaluation des casques motos donnant une estimation des risques de lésion au cerveau

22 casques motos et 32 casques vélos testés et notés par Certimoov

Des tests pour renforcer la protection des casques moto
Des tests pour renforcer la protection des casques moto
Tout le monde connait les normes de casques : DOT (Etats-Unis), ECE (Europe), SAIG (Australie)... Ces normes déterminent des tests et critères minimaux pour les casques afin de valider l'efficacité de leur protection. Problème, les normes, que ce soit au niveau des casques, des voitures ou autre sujet, évoluent très lentement, à cause du nombre d'acteurs en jeu, des Etats et des lobbys. En parallèle, pour aller plus vite et mieux informer, on voit se développer des tests indépendants, comme par exemple euro NCAP pour la voiture. Coté casque, on connait Sharp mais même Sharp ne prend pas tout en compte et on cherche toujours de meilleurs moyens de mesurer et informer de façon plus précise et complète sur la protection apportée par un casque. C'est là qu'intervient Certimoov avec de nouveaux tests d'évaluation plus complets et précis.

En effet, lorsque l'on pratique le deux-roues, motorisé (moto, scooter) ou non motorisé (vélo), il est nécessaire voire obligatoire de porter un équipement de protection adapté afin d'être protégé des chocs en cas d'accidents. Le casque est l'élément aujourd'hui capital; de capital, adjectif dérivé de la racine latine caput : la tête, signifiant principal. Le casque c'est un peu la ceinture de sécurité du deux-roues, protégeant l'un de nos organes principaux, la tête et notamment le cerveau.

Si les technologies ont évolué au fil des ans avec le développement de nombreuses technologies, les procédures de test visant à leur homologation jusqu'à la norme ECE 22.05 n'ont quant à elle pas beaucoup bougé et se concentrent essentiellement sur les chocs verticaux et orthogonaux. Et si les normes testent la résistance d'impact sur le sommet de la tête, il y a rarement en pourcentage de chocs sur le sommet de la tête. Et surtout, dans la réalité des faits, les accidents de moto entraînent de nombreux chocs obliques et d'importantes mises en rotation de la tête qui entraînent des lésions plus ou moins graves sur le cerveau. Or si la tête est protégée, à l'intérieur, le cerveau peut subir des contraintes extrêmement importantes, sous forme de G pendant une période plus ou moins importante. En exagérant, certains casques passant la norme sont plus proches du heaume du chevalier qui résiste très bien et protège bien la tête en surface mais entraîne des dommages du cerveau à l'intérieur alors qu'un casque moins résistant en apparence à l'issue d'un choc, protégera mieux le cerveau.

Si tous les casques commercialisés aujourd'hui répondent aux normes de sécurité, les connaissances d'aujourd'hui en biomécanique de la tête permettent d'aller plus loin dans l'analyse de la protection apportée. Et c'est justement le double objectif poursuivi par Certimoov qui souhaite apporter aux fabricants les moyens d'améliorer la protection offerte aux motards et dans le même temps d'informer les conducteurs sur l'efficacité des casques en matière de protection du cerveau.

Un projet de longue date

Depuis plus de 20 ans, le professeur Rémy Willinger et son équipe de l'Université de Strasbourg (UNISTRA) se sont penchés sur la question de l'impact sur le cerveau de ces chocs obliques en développant un nouveau banc d'essai et un protocole de mesure novateur, intégrant notamment des modèles numériques, pour estimer précisément les risques de lésion du cerveau.

Si le protocole existe depuis maintenant de nombreuses années, le laboratoire iCube de l'Université de Strasbourg a entamé avec la Fondation MAIF le projet EuroNCasque dès 2014, afin de promouvoir cette méthode d'évaluation pour les casques vélos. Devenu Certimoov, le projet a été rejoint par la Mutuelle des Motards avec un site internet dédié permettant de rendre publiques les résultats de tous ces tests.

Patrick Jacquot, PDG de la Mutuelle des Motards, le professeur Rémy Willinger et Marc Rigolot, directeur de la Fondation MAIF
Patrick Jacquot, PDG de la Mutuelle des Motards, le professeur Rémy Willinger et Marc Rigolot, directeur de la Fondation MAIF

Des tests accessibles à tous

Chaque modèle de casque, moto ou vélo, est testé selon six types de chocs avec des angles et vitesses différentes, chacun produisant 6 courbes représentant les accélérations linéaires et rotatoires. Ces résultats permettent ensuite aux biomécaniciens d'estimer le niveau de risque de chaque casque pour chaque type de choc. Ce niveau est ensuite retranscrit sous la forme d'une notation allant de 0 à 5 étoiles pour plus de clarté. Chaque modèle subissant plusieurs tests, il faut utiliser un nouveau casque pour chaque test et donc 6 casques au total.

Au total, ce sont 32 casques de vélos et 22 de motos qui ont été testés selon le protocole avec des résultats accessibles sur le site Certimoov. La plateforme sera enrichie de nouveaux modèles continuellement et prévoit à plus longs termes de s'intéresser à d'autres équipements de sécurité.

Les évaluations des 22 casques testés par Certimoov
Les évaluations des 22 casques testés par Certimoov

On note dans le tableau actuel, la présence de plusieurs modèles de casques faisant appel à des technologies de réduction des rotations, comme le 6D Helmets ATS-1 ou le Bell Qualifier DLX MIPS. Pour l'heure, les casques motos testés obtiennent entre 1,5 et 3 étoiles sur 5. Il reste donc une importante marge d'amélioration en matière de protection.

A noter que les chercheurs travaillent aussi au niveau international, avec l'objectif de faire évoluer les normes. En attendant, 3 laboratoires au niveau international sont équipés pour reproduire la méthodologie et ainsi permettre une meilleure évaluation de la protection au niveau mondial.

Plus d'infos sur les casques

Plus d'infos sur Certimoov

Commentaires

Le Modérateur

On reviendra plus en détail avec un dossier sur le sujet. On a passé 3 heures ce matin sur le sujet avec le chercheur et les équipes concernées, et on pourrait presque en parler des heures. N'hésitez pas à poser des questions et on y répondra en direct, et dans le dossier.

12-03-2019 19:57 
Orfeo34

Existe t-il un modèle de casque 5 étoile? Quels aptitudes sont attendus d’un casque pour qu’il obtienne la meilleurs note?

12-03-2019 20:25 
eric 12 bandit

Bravo la MAIF !

Quant aux résultats, je ne suis qu'à moitié surpris...triste


VVVV

12-03-2019 20:44 
fift

Article vraiment TRÈS intéressant, merci David !!

12-03-2019 21:00 
Le Modérateur

Aucun casque n'a 5 étoiles... pour l'instant !

12-03-2019 21:19 
cajo

... quel casse tête ! content

Suis surpris, jusqu'alors les fabricants n'auraient pas pensé à ces chocs qui viennent de tous les sens ?

Bon, alors ils vont sans doute s'adapter et faire taper des vérins sur 300 points répartis sur toute la surface, démontrant l'évidence c-a-d que leurs produits sont solides partout.

Après, pour ce qui est de l'intérieur de ta boîte crânienne, j'vois pas comment ils peuvent garantir que l'jaune et l'blanc vont pas se mélanger. Et j'vois pas comment on pourrait leur demander une chose pareille ...

Une tête secouée, ce sont des risques d’hémorragie, depuis les bébés et les rugbymans, ça se sait, nan ?

Alors quoi, une nouvelle norme qui va reléguer tous nos casques à la benne, ou peut-être arrêter la moto et manger du foin dans une stabulation ... ??

12-03-2019 22:18 
Panpan_a_moto

au bord des larmes

Vais rouler sans casque .... c’est plus prudent ange

12-03-2019 22:22 
james_bar

Presque tous les casques sont entre 2 et 3 étoiles. L'échelle de notation est peut être pas très bien adaptée. En attendant de voir ce que ça donne quand plus de casque auront été testés.

13-03-2019 13:22 
Le Modérateur

Il faut déjà savoir qu'un "même" modèle de casque vendu en France ou aux Etats-Unis est souvent différent (en fonction des marques). L'un passe la norme ECE, l'autre la norme DOT. Il y a des casques qui passent deux normes, mais c'est plus rare. Et alors qui passe 3 normes, c'est quasi impossible. Ils pourraient passer toutes les normes mais en étant très épais et plus lourd. Qui a envie d'acheter une enclume ? Et pour quells conditions ? La plupart des casques sont testés pour une vitesse d'impact ) 7.5 m/s soit environ 30 km/h avec des forces de 200G. Pourquoi, parce que dans l'absolu avec des forces plus importantes, notamment en G, de toute manière on est déjà mort. Donc, ce n'est pas juste la "faute" des fabricants. Je vais affiner les explications pour faire comprendre les enjeux et problèmes... la conf était super intéressante. J'ai appris plein de choses. Pour çà, qu'on y a été à plusieurs d'ailleurs.

13-03-2019 13:37 
Bronco

Ah ce José Bové! Sur tous les fronts (c'est le cas de le dire)!

13-03-2019 13:54 
L'iguane

Meuh non, c'est Dom.

13-03-2019 14:10 
A-Lain

Oui interessant
Déjà les test SHARP permettaient de se faire une bonne idée des qualités réelles du casque (comme la capacité de la visière à ne pas être arrachée en accident) ou simplement méthode visuelle ou statistique .

C'est comme cela que l'on peut aussi éliminer certaines marques selon ses critères.
Il manque aussi pour moi toujours l'info d'un critère de bruit.

Je pense que ces réunions devaient effectivement être passionnantes.
Merci pour ce travail
Alain

14-03-2019 09:26 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

Suzuki