english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Paris envoie les trottinettes sur les stationnements moto

Interdiction de stationnement sur les trottoirs, mais absence de places dédiées...

Paris envoie les trottinettes sur les stationnements motoLes trottinettes électriques mises en location sont un problème croissant pour les municipalités. Et à Paris plus qu'ailleurs on a décidé d'encadrer la pratique et les gestionnaires avec plus de fermeté en attendant la nouvelle législation.

Outre la verbalisation de la circulation sur les trottoirs par une amende de 135 euros, le stationnement des trottinettes électriques est désormais interdit à Paris sur ces mêmes trottoirs. Verbalisé par une amende de 35 euros, ce point a été introduit par un arrêté publié le 30 juillet dernier pour tous les stationnements alors qu'auparavant seuls les engins gênants étaient concernés.

La municipalité avait promis de créer des zones de stationnement pour les vélos et trottinettes en free floating, à travers des marquages au sol représentant un rectangle blanc dans lequel figure un vélo ou une trottinette. Mais alors que le stationnement sur les trottoirs est déjà prohibé, les places de stationnement ne sont pas encore suffisantes.

Comment faire donc pour les usagers de ces nouveaux engins de mobilité ? La mairie leur conseille d'abord de s'arrêter sur les places qui leur sont réservées puis sur celle des vélos en libre partage si ils n'en trouvent pas.

Et si aucune zone n'est présente ? La mairie précise que si aucune de ces zones n'est présente, les trottinettistes peuvent aller se garer gratuitement sur les emplacements réservés aux deux-roues motorisés. Le problème, c'est que ces emplacements-la aussi sont bien trop peu développés par rapport au nombre de motos et de scooters qui circulent quotidiennement dans la capitale et qui ont déjà été bannis des trottoirs.

Motards et scootéristes ont par ailleurs le droit de stationner sur les places automobiles gratuitement. Du coup les automobilistes qui ne trouveront plus de place pourront toujours emprunter les transports en commun. Ah non, c'est le mois d'août et les axes majeurs sont en travaux comme chaque année. Quelle idée de vouloir aller sur Paris aussi...

Plus d'infos sur le stationnement moto

Commentaires

olivierzx

En ces périodes de grande chaleur heureusement que la girouette Hidalgo tourne plein pot, ça fait de l'air aux parisiens !!!

09-08-2019 18:16 
L'iguane

Avantage de ces trottinettes : elles pèsent pas bien lourd. On peut ainsi les déplacer aisément sur le trottoir pour se libérer une place de stationnement. bombe

09-08-2019 18:32 
c@ssoulet

On peut aussi les garer dans une poubelle. Ou sur la Seine, il y a de la place.

09-08-2019 19:41 
tom4

Citation
L'iguane
Avantage de ces trottinettes : elles pèsent pas bien lourd. On peut ainsi les déplacer aisément sur le trottoir pour se libérer une place de stationnement. bombe

toutafé

leur place est dans les grosses bennes vertes avec des roulettes

tom4

09-08-2019 21:29 
JOKER5

On en voit aussi SUR les motos, sur les berges des passages piétons, aux hauts des escaliers du métro, et en travers de voies de forts passages de foules.

09-08-2019 22:21 
virtualgf

Argh...si je trouve une trottinette sur la moto j'en fais une trottinette volante illico !

10-08-2019 06:44 
Anaisurprise

J'ai trouvé la parade : je ne met plus 1 pied a paris. Tant pis pour les "tourisme".

10-08-2019 10:30 
damthemad

Citation
Anaisurprise
J'ai trouvé la parade : je ne met plus 1 pied a paris. Tant pis pour les "tourisme".
+1000
Je constate de plus en plus de personnes autour de moi qui font de même.
Paris perd des habitants à chaque recensement.
J'ai des amis qui habitent à Belleville et qui me disent qu'il y a des fermetures de classe car les gens s'en vont, lassés des difficultés de circulation et de stationnement
Mais tout va bien, Hidalgo sera sans doute réélue pour le pire ou le pire

10-08-2019 11:22 
Guepard92

Exactement: on bouge les trottinettes pour se faire une place, si on les laisse, les nouvelles compagnies de location de ces joujoux vont occuper tout l'espace pour leur business.
Sinon, je ne vais à Paris que pour bosser et j'évite de mettre les pieds (les roues aussi) dans le centre.
En bécane c'est l'enfer, en voiture ben... et en métro ça dépend (mais 95% du temps c'est aussi l'enfer).
En bref, Paris devient une ville pour touristes, où les autres (banlieusards surtout) ne vont que contraints et forcés pour le taf.

10-08-2019 17:01 
Lightning

J'ai longtemps vécu en région parisienne (1985-2000), époque où il n'était déjà pas rare qu'il faille une heure pour faire 15 bornes (en BaR).

Dans la décennie suivante (j'avais déménagé en Normandie) mes déplacements vers la GVQP (grande ville qui pue) étaient rares, donc les pertes de temps dues aux embouteillages étaient encore supportables parce qu'anticipées...

Depuis 2010 je ne rends à Paris que s'il m'est pas possible d'y échapper (3 fois sur les 8 dernières années), mais comme je roule en Honda Coupé V6 auto, le mal est moindre.

N'en reste pas moins que je ne dois pas être le seul à éviter/fuir la GVQP dédiée (sanctuarisé ? ) aux touristes

10-08-2019 22:22 
big fish

d'une manière générale la France devient n'importe quoi. le problème de la circulation n'est qu'une facette de l'incompétence des responsables, ajoutez a ça l’irresponsabilité des français, et cela dans beaucoup de domaine, la pollution, le respect des autres et aussi de la nature, les GJ de dernière génération (celle qui ne représente plus la précarité) la circulation, quelque soit le mode utilisé.
les grandes villes ne font plus partie de mes destinations par des moyens routiers, certaines régions aussi, comme la cote d'azur surpeuplée.
le bonheur est dans la campagne ou la foret, loin du tumulte et de la surconsommation.

11-08-2019 17:30 
Charlie_41

Verra t'on encore des trottinettes dans quelques années ?
[www.20minutes.fr]

12-08-2019 23:29 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous