english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Dopage : une contre-analyse positive pour Iannone

Le pilote maintient la thèse de la contamination par des aliments

Un premier jugement attendu par la Cour Disciplinaire Internationale de la FIM

Dopage : une contre-analyse positive pour Iannone - Crédit photo : Good-ShootLe 17 décembre dernier, la Fédération Internationale de Motocyclisme (FIM) prononçait une suspension provisoire à l'encontre d'Andrea Iannone alors que le pilote de MotoGP avait été contrôlé positif à la drostanolone à l'issue du Grand Prix de Sepang.

Clamant son innocence, le pilote transalpin avait alors demandé une analyse du second échantillon pris au même moment. La contre-expertise a été réalisée par le même laboratoire Kreischa de Dresde, en Allemagne. Le résultat a été annoncé par l'avocat du pilote, Antonio De Rensis, qui confirme une analyse une nouvelle fois positive.

Pour autant, l'avocat de Iannone se montre assez confiant quant à la suite des événements puisque la quantité de drostanolone (1.150 nanogrammes par millilitre) se montre très faible. Le pilote poursuivra ainsi sa défense en s'appuyant sur la thèse de la contamination par des aliments. Une thèse également soutenue par le Dr Alberto Salomone alors que la prise de stéroïdes se fait normalement sur des cycles longs laissant des traces plus importantes.

Cependant, ce n'est pas tout de suite qu'Andrea Iannone pourra remonter sur son Aprilia RS-GP. Dans un premier temps, le pilote devra comparaître devant la Cour Disciplinaire Internationale de la FIM qui devra rendre son verdict sous 45 jours. Dans le meilleur des cas, Iannone manquerait - quoiqu'il arrive - les tests de pré-saison et probablement l'ouverture au Qatar. En cas de suspension, il aurait néanmoins la possibilité de faire appel devant le Tribunal Arbitral du Sport. En l'état, le pilote risque de la simple réprimande à 2 ans de suspension.

En attendant, Aprilia s'active pour trouver un remplaçant à l'Italien, rôle que devrait très certainement assurer Bradley Smith, le pilote essayeur de la marque.

Plus d'infos sur le dopage en Grand Prix

Commentaires

D3n1s57

Contre expertise à Dresde dans le même labo, ex-RDA, les champions du monde du dopage toutes catégories, comme je me marre sourire sourire

13-01-2020 18:21 
A-Lain

Contre analyse du même échantillon ? je trouve cela inutile.
Contre analyse d'un second échantillon pris une seconde fois, OK mais là de même origine, cela me surprend. Le résultat est donc cohérent mais pas illogique.

13-01-2020 18:53 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous