english

Un circuit pour tester la recharge dynamique par induction sur route

L'Arena del Futuro de 1.050 m alimentée par 1 MW

Une zone de test pour valider le système de recharge électrique DWPT

L'Arena Del FuturoDepuis quelques années déjà, on peut recharger les smartphones sans même avoir besoin de les brancher, juste en les posant sur un support grâce à la recharge par induction. Ces derniers utilisant, comme les véhicules électriques, des batteries lithium-ion, l'idée de recharger les voitures et motos électriques sans câbles a rapidement fait son chemin.

Alors que les supports pour la recharge par induction d'un véhicule stationné sont déjà bien avancés, c'est surtout l'idée d'une route permettant de faire le plein pendant la conduite qui suscite tous les espoirs.

Et ce n'est plus vraiment de la science-fiction puisque déjà en 2019 la Suède lançait une expérimentation sur l'Ile de Gotland avec une Renault Zoe. La recharge par induction ouvre désormais un nouveau chapitre avec le groupe Stellantis (ex-PSA-Fiat-Chrysler) qui vient de participer à la création d'un circuit d'essai.

Arena Del Futuro, l'arène du futur, est le nom que porte ce circuit construit dans le nord de l'Italie par A35 Brebemi, la liaison autoroutière entre Brescia et Milan, afin de tester de manière intensive la recharge dynamique par induction, ou DWPT (Dynamic Wireless Power Transfer).

Long de 1.050 mètres et situé près de la sortie Chiari Ovest, le circuit est alimenté par une puissance électrique de 1 Mégawatt et est d'ores et déjà prêt pour tester différentes technologies. Ici, le circuit présente un système câblé sous l'asphalte qui permet de transférer l'énergie vers les véhicules en circulation dotés d'un récepteur spécifique.

Deux véhicules, une Fiat 500 et un Bus Iveco E-Way, ont ainsi été équipés pour mener les tests et ont déjà pu parcourir plusieurs kilomètres avec des résultats jugés "plus qu'encourageant" par les responsables du projet, mais sans précisions supplémentaire au niveau des rendements.

L'objectif est ici de démontrer la capacité du système DWPT à soutenir la transition vers la mobilité électrique en vue de répondre aux politiques de décarbonisation. Partenaire du projet, le groupe Stellantis ne cache pas son intérêt pour la recharge par induction, surtout que le groupe entend investir plus de 30 milliards d'euros dans l'électrification de ses gammes d'ici 2025.

Anne-Lise Richard, responsable pour Stellantis de l’e-Mobility Business Unit :

Il s’agit d’une solution de pointe qui apporte une réponse concrète aux problèmes d’autonomie et de recharge qui préoccupent les clients. Nous accélérons actuellement notre rôle dans la définition de la mobilité du futur et, dans cette optique, la technologie DWPT nous semble en phase avec notre volonté de répondre concrètement aux besoins du client. La recharge des voitures en mouvement présente en effet des avantages évidents en termes de temps de charge et de taille des batteries.

Vidéo - L'Arena Del Futuro

Plus d'infos sur Stellantis

Commentaires

KPOK

L'induction, c'est une idée débile : les pertes sont énormes alors qu'on nous bassine avec les zécounoumies d'énergie.

24-12-2021 17:40 
Charlie_41

Sans parler du prix de cette recharge "dynamique" qui risque de piquer...

24-12-2021 18:15 
jojooo

... et qui passera - très probablement- prioritairement par le réseau autoroutier qui est pique également.

25-12-2021 12:07 
aximum

On se pique de le savoir.

25-12-2021 14:16 
Billy Bob

[fr.wikipedia.org]

25-12-2021 23:00 
Billy Bob

/Trolleybus

25-12-2021 23:00 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

Ctek