english

La Chronique de Koud'pied o'Kick

Equipement et sécurité, talon d'Achille des motos

Au vu des nouveautés exposées au salon du 2-roues, je suis frappé par l'écart d'équipement qui se creuse entre gros scooters et motos, à tarif égal. Les constructeurs se comportent comme si les motos n'étaient jamais volées, qu'elles ne chutaient jamais, qu'on pouvait les conduire en short et qu'il ne pleuvait jamais. On ne doit pas parler de la même chose.

Côté prévention contre le vol, il n'y a jamais que Peugeot qui propose en standard un python* sur certains de ses scooters 50 cm2, vendus... 13.000 F. Les clefs à transpondeur sont encore trop rares. Il existe bien quelques dispositifs, comme le neiman des Kawasaki équipé d'une résistance qui "grille" quand on le force, ou quelques modèles qui sortent des concessions avec des alarmes optionnelles, mais le reste n'est pas joyeux. Le vol, cadet des soucis des constructeurs (et de leurs distributeurs) ? On peut être amené à le croire. Au prix des alarmes et des antivols... Et puis une moto volée, c'est potentiellement une moto rachetée, en poussant le cynisme un peu loin.

Mais il n'y a pas que le vol. Côté équipement aussi le bilan est loin d'être brillant. Où sont les montres, montées là encore sur des scooters à moins de 10.000 F, les jauges à essence, les thermomètres d'eau ? Deux capteurs, une petite centrale et trois voyants. Ce ne sont pas ces quelques circuits qui vont grever le prix de vente. Pas de montre sur une brèle à 70 patates, ça fait mal aux c... Jetez-donc un oeil au tableau de bord du Burgman 650: tout y est.

Une moto, çà a deux roues. C'est donc naturellement instable. Evident, mais pas pour les constructeurs de motos. Car comment expliquer alors leur ignorance totale en matière de chute ? Ils livrent des machines dont même les carters moteurs et les radiateurs sont exposés. Que le guidon touche, ça c'est inévitable. Mais les couvre-allumage, les cache-culbuteurs chez BMW, les radiateurs sur une foule de machine (dont les VTR) ? Au prix de ces pièces, faut-il encore y voir une intention délibérée des constructeurs ? Je préfère ne pas y croire, de peur de passer pour un paranoïaque complet.

Le casque est obligatoire dans presque tous les pays. Et on le range où, le casque, quand on n'a pas un scooter ? OK, il y a des anneaux accroche-casque. Super. Personnellement, j'ai quelques scrupules à laisser accroché à ma machine un Arai qui m'a coûté fort cher, surtout à Paris. Alors on se traine les casques à la main. BMW a eu quelques bonnes idées sur sa nouvelle F650: un emplacement dans le faux réservoir. Reste à voir comment le système fonctionne, mais il y a là une idée à creuser. Sur les autres motos, rien. Ou alors le top-case. Top-fashion sur une 996 ou une MV.

Et le reste est à l'avenant. Où loger un kit de réparation tubeless, une petite combinaison de pluie, quelques outils pour compléter les trousses d'origine? Je me considère verni de pouvoir glisser une bombe de graisse dans les flancs de ma SV, outre les antivols, un mobile et deux-trois bricoles à côté du CDI. Cependant, rien à voir avec la capacité de transport de certains scooters. Bien sûr, leur architecture rend cela possible. Mais si les constructeurs ne s'étaient pas donnés la peine de réfléchir au problème, on aurait encore des scoots avec une simple malle derrière le tablier (déjà exceptionnelle en termes de chargement par rapport aux motos). Et pas de quoi loger DEUX intégraux sous la selle, comme sur quelques scoots.

Enfin, avec l'adoption de l'injection électronique et la généralisation des allumages CDI, qu'attendent les constructeurs pour nous proposer des cartographies modifiables à volonté? Ne serait-ce qu'un bouton à 2 positions, "pluie" et "sec". Pour éviter de transformer une légère averse en partie de curling avec un palet de 200 kilos à 60.000 balles. En position "pluie", les valeurs de couple et de puissance seraient ramenées à des niveaux plus raisonnables, afin de négocier virages et remises des gaz de manière plus sereine. Je pense que les propriétaires de gros cubes et de sportives seraient enchantés de voir leurs machines provisiorement amputée de quelques dizaines de chevaux et de 2 ou 3 daN, surtout au prix des carénages.

Alors ? Je vais finir par me payer un gros scoot ? Non. C'est juste que ma SV pourrait s'accomoder d'un tableau de bord plus complet, de pare-carters d'origine (libre à ceux que ça gène de les enlever), d'un volume plus important sous la selle, d'un système de tension de chaîne par exentrique, voire une transmission par courroie (ils en mettent bien sur des Buell). Bref une somme de petits détails qui m'amèneraient à penser que j'aurais payé un produit fini, et pas un modèle bas de gamme bâclé sans catalogue d'options. A l'inverse du moindre pot de yaourt à 4 roues. Passion ne rime pas forcément avec bécane mal foutue.

Au lieu de cela, ils fantasment sur des rétroviseurs vidéo, des systèmes anti-collision, la route "intelligente" qui transmet des données sur l'état d'adhérence, les airbag, les GPS (vachement sécurisant à lire en roulant, comme bazar) etc. A croire que les responsable R&D n'ont jamais posé leur arrière-train sur une des machines qu'ils sont chargés de concevoir. A croire que lors des études de marché (beark) leurs marketeurs n'ont jamais interrogé que des types qui n'ont jamais pris une gamelle de leur vie, qui ne roulent jamais quand il pleut, qui ne font jamais le plein et qui n'ont jamais eu à graisser une chaîne. Vous en connaissez beaucoup, des comme ça ?

* certes, il ne résiste pas très longtemps, cf. les tests parus dans le Moto Mag' de septembre 2001.

Koud'pied o'Kick  - le 3 octobre 2001

Réagissez à la kronik sur le forum motos et motards

Attention Kronik ! 100% mauvaise foi ! Ceci n'est pas un article ni une brève (voir historique si nécessaire). L'abus de kronik peut être dangereux pour la santé de certains. Ne pas abuser.