english

La Chronique de Koud'pied o'Kick

Koud'pied o'Kick est un journaliste professionnel écrivant actuellement pour un grand hebdomadaire. Vous le retrouvez chaque mois exprimant son opinion sur un monde qu'il affectionne énormément : la moto, avec un amour immodéré de la controverse, à nul autre pareil.

La KronikKroniK de février : On nage en plein délire !

Je commence sérieusement à me demander si je ne vais pas faire les démarches nécessaires pour me faire affecter à une autre planète. J'avais demandé une planète sympa, où le Chief of zeu World partirait en guerre contre l'illettrisme ou la hausse du prix des muffins à la mûre. Un monde où on s'échangerait des sourires complices entre motards bloqués dans les embouteillages et où je recevrai une lettre d'excuses à chaque fois que l'Etat me pompe un peu de fric. Au Bureau de la Répartition Galactique, ils ont salement loupé leur coup. Ou alors je fais partie du quota des malheureux envoyés sur des planètes pas jobardes pour essayer d'améliorer la situation. Enfin... J'y suis, voyons ce qu'on peut en tirer, de ce tas de cailloux.

Poumon Pathétique contre Tueuse de Red'Chef

A la sortie des premiers essais du Poumon Pathétique de chez Kawa, ça a dû drôlement gueuler au téléphone. « Manque de caractère » pour une machine qui est censé ne vivre que pour ça, ça la fout mal. Alors MR « rectifie » le tir. Déjà, elle et la Tueuse de Red'Chef sont rebaptisées Terminator. Vue l'intelligence manifeste déployée par l'acteur-fétiche de ce diptyque, je crains le pire rien qu'à la vue de la couverture. « Tentations sauvages », tel est le titre de l'article. Pour moi, ça fait pub pour parfum à 2 balles ou pour barres chocolatées, où on fait des pieds et des mains pour redonner un peu de chien à une bricole archi-standard et sans importance. Notez au passage le « Face à face exclusif ». Te fatigues pas, Toto, dans 6 mois on pourra plus le voir en peinture dans les « comparatifs », le Poumon Pathétique. « Après un premier contact en demi-teinte ». Houla. On manipule l'euphémisme avec un art certain, chez MR. L'excuse arrive la page d'après: « les conditions de l'essai n'étaient pas favorables ». Heu ? Ils avaient oublié l'essence ? Pas du tout: l'essai se passe en Europe cette fois-ci. Suis-je bête ! Evidemment ! Un Poumon Pathétique doit obligatoirement se transformer en Fier Destrier Arracheur de Bitume dès qu'il pose ses pneus sur notre bon vieux continent. Ailleurs, c'est bien connu, les bécanes se traînent lamentablement. Rien de tel qu'une rasade d'air de notre bonne vieille Europe pour réveiller les ardeurs d'un quatre cylindre. Faites excuse, j'avais oublié.

On continue: « l'atout principal de ces deux machines, ce n'est pas leur moteur ». Ah ouais ? C'est quoi, alors ? La beauté intrinsèque de leur pignons de pompe à eau ? La remarquable esthétique de la patte de fixation supérieure droite du radiateur ? Ben non, il s'agit de leur « étonnante faculté de se livrer sans aucune contrepartie ». Heu... un chécos de 10.000 euros, pour moi, c'est une sacrée contrepartie. Et j'ai à nouveau l'impression de lire une pub pour bagnole, genre Visa diesel qu'il faut arriver à faire mousser auprès du prolodebââze. « Quelques mètres suffisent pour apprendre à les manier ». Aïe aïe aïe. C'est mon pote toubib à Garches qui va s'arracher les cheveux en lisant ça ! D'autant que cette phrase est contredite quelques lignes plus loin par (enfin): « le comportement de la Hornet réclame une certaine expérience ». Vous arrivez à suivre, vous ? « Pas de mode d'emploi, pas plus que de comptes à rendre ». Il faut un permis, tout de même, et on n'aura pas de comptes à rendre au constructeur, il faudra bien, passé 7.000 tours sur le dernier rapport, en rendre à un type sapé en bleu sur le bord de la route. Notez aussi le subtil passage du mot «instabilité » à « vivacité ». En parlant du Poumon Pathétique: « aucune de ses concurrente ne peut revendiquer une telle vivacité dans les enchaînements de virages ». Les uns sortent la pommade, moi je dégaine Tondeuze, 110 kilos réservoir plein ras la gueule et appoint d'huile fait. Vazy mon gros, je t'attends. Avec ton seul moteur qui pèse la moitié du poids de ma bécane à vide, c'est sûr, on va causer de « vivacité ».

Démonstration vaseuse

On passe alors au moteur. Là, je n'ai pas tout compris. Apparemment, le moteur du Poumon pousse tellement fort à partir de 7.000 tours qu'on a l'impression qu'il est creux en dessous. Heu... Vous pouvez répéter? Un moteur est peu puissant en bas parce qu'il est plus puissant en haut ? Faut prendre ça au 124e degré, je suppose. Une chose est sûre, Poumon Pathétique dépose complètement Tueuse de Red'Chef en reprise sur le dernier rapport à... 70km/h. Belle perf'. En 6 à 70, il a tout compris au fonctionnement d'un moteur, le confrère. Quant aux chiffres... Vais-je en parler ? Allez... La Kawa est censée semer « définitivement » la Honda à haut régime... Mouais... de 50 à 90 km/h, 4,4 s. pour la Kawa, et 4,5 s. pour la Honda. Bof... C'est quasi kif-kif. Ensuite ça se complique: de 90 à 130, la Honda met 4 secondes, contre 4,5 s. pour la Kawa. La confusion s'installe... On continue. De 120 à 160, la Honda ose maintenir son avance, avec 4,7 s., contre 5,1 s. pour la Kawa. Pire, cette dernière met 200 mètres à y arriver, contre 187 mètres pour la Honda. Faudrait savoir, les mecs. Ou alors vous avez inversé les 2 tableaux ? M'enfin je vois pas trop comment, avec ces perfs mesurées, un Poumon Pathétique pourrait semer «définitivement » une tueuse de Red'Chef.

Tiens, ça me rappelle cet essai de reprise qu'on avait fait avec un pote qui avait une SVS tapée de partout (ligne prout-prout Akra, boîtier à air bidouillé, carburation revue et tout et tout) et mon SVN complètement stock à part un saute-vent et des cale-pieds alu qui devaient me faire gagner au moins 0,01 km/h, voire le double. La première fois, en reprise à 150 en 6 (sur autoroute allemande, bien sûr), il me dépose complètement. On recommence, cette fois-ci à 120, et là je le pourris littéralement: il reste à 15 mètres derrière moi. Plutôt surpris moi-même, je m'aperçois, au 2e essai, que j'étais naturellement revenu en 5 sans même y penser. Comme je ne suis pas chien, j'ai fini par le lui avouer, quelques jours plus tard. Je termine avec la conclusion de l'article: la tueuse de Rd'Chef est plus « policée » face au Poumon Pathétique ? Pas grave, ajoute une dent à la couronne* de la Honda (grâce aux sous que tu as économisé sur le prix d'achat, 1.000 euros tout de même), et c'en est fini du Poumon.

En détaillant les photos, je m'interroge sur plusieurs points: la Kawa a une plaque allemande, et la Honda une plaque française. S'agissait-il de deux modèle différents, l'un non bridé (réglementation allemande) et l'autre bridé à 106 ch au moteur comme le veut la loi française ? Il n'y a que quatre chevaux d'écart entre une Hornet française et une Hornet allemande, mais tout de même... L'espace sous la selle est des plus réduit, et, dixit MR, ne permet pas de ranger un U. Ca serait bien si, en posant leurs pneus en Europe, les Japonaises dans leur grande majorité se voyaient pousser un bon gros coffre d'une dizaine de litres, histoire de pouvoir glisser quelques bricoles comme un antivol et une trousse de réparation pour pneus. Je ne vais pas m'étendre sur l'absence de poignée passager: le jour où certains constructeurs feront des voitures, il n'y aura sans doute pas de dossier aux sièges, ça me paraît clair.

Koud'pied o'Kick, - le 2 février 2003

Réagissez à la kronik sur le forum motos et motards

Attention Kronik ! 100% mauvaise foi ! Ceci n'est pas un article ni une brève (voir historique si nécessaire). L'abus de kronik peut être dangereux pour la santé de certains. Ne pas abuser.

Bridgestone