english

Une motarde ne met jamais d'huile sur sa pizza

La Mini crache de l'huile sur la route

La MT-07 traverse la flaque, bascule, chute et glisse. Pourvu que personne ne lui roule dessus !

Samedi matin. La rocade est tranquille en ce début de juillet. Je vais à Chenôve pour trouver une nouvelle paire de gants d'été.

Une motarde ne met jamais d'huile sur sa pizza (c) photo : Leeloo Thefirst
Une motarde ne met jamais d'huile sur sa pizza (c) photo : Leeloo Thefirst

Je roule peinard dans ma file, légèrement à droite. À l'instant, je viens de me faire dépasser lentement par une nana en MT-07. On s'est fait coucou.

La Mini nous a doublé à la régulière. Puis, arrivée à vingt ou trente mètres devant moi, elle a commencé à fumer blanc sous le châssis. Ensuite, je l'ai vu tressauter, comme si elle avait roulé sur un débris, avant de lâcher un mélange d'huile et d'eau au sol, dans un gros nuage de vapeur. Elle a piqué vers la bande d'arrêt, coupant brusquement les deux files, laissant sur la chaussée une diagonale de fluide glissant. D'instinct, j'ai suivi son mouvement en chopant les freins. Vingt mètres. J'ai de la marge.

Moi, j'ai de la marge. Mais pas la nana en MT-07. Je la vois traverser la flaque luisante, feu stop allumé. Sa moto bascule immédiatement. Étincelles. Des bouts de plastique volent.

On fait quoi, en cas d'accident grave ? Avec des gens coincés dans des voitures et du sang partout ?

J'ai deux-trois idées, comme me ranger le plus vite et le plus loin possible pour ne pas ajouter d'obstacle, puis remonter la voie pour signaler l'accident à ceux qui approchent.

Je m'arrête tout contre le muret, béquille et descends. Je regarde vite derrière moi pour vérifier que je ne vais pas me faire percuter par une voiture roulant dans la BAU. J'hésite. Je me planque derrière le muret ou j'y vais ?

Je fais quoi si la nana à la MT-07 est vraiment amochée ? Si elle a une fracture ouverte ? Si elle saigne à flots ? Je fais quoi ?

Une voiture klaxonnante traverse la flaque d'huile et part en glisse, en travers, roues bloquées. Une autre pile et vient s'arrêter à cinq mètres de moi, en warnings. Il faut que je me bouge, là. Il faut que j'aille ramasser cette nana avant qu'elle ne se fasse rouler dessus.

Au moment de m'élancer, bizarrement, j'ai en tête l'image des pilotes aux 24 heures du Mans qui sprintaient jusqu'à leur machine lors des départs, dans le temps. Mais je ne vais pas bien loin : la nana à la MT-07 traverse la chaussée vers moi, à cloche-pied, en se tenant la jambe. Je cours pour l'aider.

Je l'attrape par la taille.

- J'ai mal ! Putain j'ai mal ! Ça fait mal !
- OK, OK. Il faut qu'on aille se mettre à l'abri, d'accord ?
- Ouais, ouais. Putain j'ai mal ! Putain !

Nous arrivons face au muret :

- Tu crois que tu peux passer par-dessus ? On essaye ?
- Je crois, ouais. Ah ! Merde ! J'ai salement mal !

Elle s’assoit sur le rebord et fait passer sa jambe valide par-dessus. Je l'aide à pivoter et à faire passer sa jambe blessée de l'autre côté.

L'occupant de la voiture arrêtée près de nous est au téléphone. Plus loin, la Mini fume toujours blanc. Donc : pas d'incendie. Le conducteur -pardon, la conductrice- est descendue s'est réfugiée elle aussi derrière le parapet.

Et maintenant, je fais quoi ?

- Putain, ça fait mal !

Son casque porte une méchante éraflure. Ne pas y toucher. Son cuir est griffé côté droit et arraché au niveau de l'épaulière. Je vois la coque en plastique.

Je retire mon casque et cherche son regard.

- OK. Je suis avec toi, OK ? OK ?

Je suis obligé de parler très fort pour couvrir le bruit de la circulation sur les voies d'en face.
La nana hoche la tête.

- Où est-ce que tu as mal ?
- Ma jambe, putain ! J'ai mal.
- OK. Tu me laisses regarder ? Et je te dis si c'est grave, d'accord ?

Elle fait de nouveau oui de la tête.

Son jean est lacéré. Elle a une grosse pizza sanguinolente qui part de la mi-cuisse et descend jusqu'à mi-mollet. La plaie est traversée de zébrures noires. Ça saigne, mais pas trop.

Je fais quoi, maintenant ?

Je me redresse. Je jette un oeil à sa jambe gauche : elle n'a rien. Elle porte des petites bottines de moto à lacet, toutes éraflées au bout.

- Ma moto ? Où est ma moto ?
- Elle est là-bas. J'irai la relever tout à l'heure, t'inquiète. Bon. Tu m'écoutes ?

La nana fait oui de la tête.

- Ça n'a pas l'air trop grave, OK ? T'as une grosse pizza sur la cuisse et le mollet, mais je ne vois rien d'autre. Tu ne saignes pas beaucoup. C'est bon ? T'as pigé ? Ça n'a pas l'air grave, d'accord ? T'as pas l'air d'avoir de fracture et il n'y a rien de coupé.

La nana continue de faire "oui" de la tête en grimaçant de douleur.

- Ton casque a morflé, donc on va laisser les pompiers te l'enlever, d'accord ?
- Ouais, ouais. Putain, j'ai mal !
- Tu as mal ailleurs ? Tu peux me dire si tu as mal ailleurs qu'à la jambe ?
- Non, non, ça va. C'est juste ma jambe.
- OK. Tu veux t'allonger ? Tu serais plus confortable ?
- Ouais, ouais.

Je l'aide à glisser au sol, la retenant du mieux que je peux.

- Je reste avec toi, OK ? Le temps que les pompiers arrivent. Ça devrait plus tarder : ils ne sont pas loin.

Elle fait oui de la tête. Je ne sais pas trop quoi faire alors je lui serre l'avant-bras, pour qu'elle sente une présence.

Et si elle est en train de faire une hémorragie interne, ça se voit à quoi ? Qu'est-ce que je fais ? Qu'est-ce que je fais si elle s'évanouit ? Je la réveille ? Je fais quoi ?

Une sirène ? Je me lève de derrière le parapet. Une ambulance. C'est vrai qu'il en circule beaucoup ici, avec l'hôpital tout proche. Je lui fais de grands signes. Elle s'arrête. Une femme descend du côté passager.

- Vous êtes blessé ? me crie-t-elle de loin.
- Moi, non. Mais elle, oui, dis-je en pointant le doigt.

L'ambulancière, munie d'une petite valise, saute le muret et vient s'agenouiller près de ma compagne d'infortune. Elle commence à lui poser des questions tout en tâtant divers endroits de son corps. Je m'écarte pour la laisser faire son travail.

Le chauffeur de l'ambulance s'approche :

- Vous avez vu d'autres victimes ?
- Non. La Mini, là-bas, a dû casser son moteur et a lâché de l'huile sur la chaussée. Cette motarde était juste devant moi et a chuté, mais je n'ai rien vu d'autre.
- Ça va, vous ?
- Oui, oui, moi je n'ai rien ; je ne suis pas tombé.
- D'accord. Je vais voir l'automobiliste.

Une nouvelle sirène dans le lointain. Une camionnette de pompiers s'engage sur la rampe de l'échangeur.

Je suis tenté de filer maintenant pour échapper à l'inévitable paperasse post-accident. Mais en même temps je suis son principal témoin. Il faudra bien que quelqu'un dise que personne n'aurait pu échapper à cette diagonale d'huile en travers de la route.

Qu'est-ce que je fais, maintenant ?

Plus d'infos sur les chroniques

Attention Kronik ! 100% mauvaise foi ! Ceci n'est pas un article ni une brève (voir historique si nécessaire). L'abus de kronik peut être dangereux pour la santé de certains. Ne pas abuser.

Commentaires

XM

Quatre ou cinq moments. C’est tout ce qu’il faut pour être un héro. Les gens pensent qu’on se réveille en héro, qu’on se brosse les dents en héro, qu’on éjacule dans le bac à savon en héro. Mais non, être un héro ça ne prend que quatre ou cinq moments. Des moments qu’on passe à faire les saloperies qui dégoûtent les autres.
Deadpool 2, Wade / Deadpool

25-07-2023 08:06 
Goupil62

J'ai aidé pas mal de monde dans de telles situations (BNS, PSC1, PSE1) &, il est vrai, que l'on peut s'affoler devant un tel accident, surtout pour les victimes motards ou cyclistes.

Dans cette situation, juste un blessé & aux premières constatations, pas trop graves mais comme tu le dis, il y a peut-être hémorragie interne.

Une fois encore, les dangers sont partout; un ami s'est pris, récemment, un pigeon sur le casque : il a réussi à poser sa machine sur le bas-côté & fut bien sonné. Bien heureusement, un quidam caisseux qui le suivait, l'a aidé & appelé les pompiers.
Pose d'une minerve par sécurité pour quelques jours !

25-07-2023 08:58 
kikou 13

au royaume des sigles les initiés sont rois ... BNS ...PSC1...PSE1 ........??? question

25-07-2023 10:07 
Meuldor

C'est pour ça que je m'équipe le plus possible même en été. Quand on peut pas éviter on peut limiter. Ou essayer. Initier tout le monde au secourisme dans le cadre de la scolarité, au collège par exemple avant 16 ans, ce serait pas mal. Il y a des gestes qui sauvent en attendant les secours;

25-07-2023 11:01 
Peterpan

Brevet National de Secourisme, Prévention et Secours Civique de niveau 1 , Premiers secours en équipe de niveau 1 !clin d'oeil

25-07-2023 11:12 
fift

Citation
kikou 13
au royaume des sigles les initiés sont rois ... BNS ...PSC1...PSE1 ........??? question

Je tente :
- Brevet national de secourisme
- Premiers secours niveau 1
- Premiers secours niveau 2

?

25-07-2023 11:16 
Bee Loo

Pas toujours simple. Une amie à moi est décédée après s'être fait renverser par un camion : elle semblait OK, en fait hémorragie interne, même les pompiers n'avaient pas réalisé ...

25-07-2023 12:25 
dg6759

Gaffe aussi aux visières ouvertes quand il fait chaud : insectes, poussières, guêpes, piaf, gravier... on a vite fait de perdre le contrôle sur un mauvais réflexe.

25-07-2023 12:29 
l'haricot

Saboter une mini pour draguer, t'as pas honte?

25-07-2023 12:52 
38GiB

Salut
P.A.S
Protéger
Alerter
Secourir

La base...
Les 2 premiers à appliquer...si possible évidemment.
Et on ne pourra rien vous reprocher.

Mais il est vrai que lorsque ça vous tombe sur la gueule....on se pose des questions...
V

25-07-2023 12:55 
gvrun666

"Qu'est-ce que je fais, maintenant ?"

ben, tu fais ce que te dicte, normalement, ta conscience: la paperasse post accident,le réconfort voire l'accompagnement... tu aides ton prochain !

25-07-2023 14:05 
Virgil

"Elle commence à lui poser des questions tout en tâtant divers endroits de son corps."

Ça a l'air sympa le métier d'ambulancier 😁

25-07-2023 17:08 
Vastenov

Pour l'avoir vécu lors de ma première année de permis B, bah je me suis rendu compte à quel point j'étais pas prêt à appliquer le fameux PAS et encore moins à la vision de la scène : sortie d'un petit village du 17, PL qui encastre une petite voiture dans un rail avant de glisser sur son flan, le sang et les cheveux sur le montant de la porte, les cris de douleur et de panique de la conductrice...

On est clairement pas assez formé aux premiers gestes de secours lors du passage d'un permis A ou B.

25-07-2023 17:19 
Peterpan

Le Protéger Alerter c la base !

...apres secourir exige de garder son sang froid et de connaitre les premiers gestes de secours !

..en cela Kpok a bien réagi : il a fait l essentiel tout en gardant sa lucidité !

25-07-2023 17:42 
Kleyhorn

Arf voici le genre de situation que je n'aimerai pas vivre... Mais de mon humble avis, ce qu'il fallait faire a été fait! Bien entendu j'imagine que l'auteur est resté afin de témoigner, ce qui semblait nécessaire pour la victime.

Pas évident avec l'adrénaline, le stress voir la panique.

J'espère que cette pauvre motarde (elles ne sont déjà pas nombreuses) n'avait rien de plus que les blessures constatées et qu'elle se remet le mieux possible de cet accident!

25-07-2023 18:26 
Virgil

A Dijon, il n'y a que de la moutarde, jamais vu de motarde !

25-07-2023 19:00 
Godzilla

Citation
38GiB
Salut
P.A.S
Protéger
Alerter
Secourir

La base...
Les 2 premiers à appliquer...si possible évidemment.
V


Avant tout ça, la plupart des gens aujourd'hui appliquent le "je prends en photo ou je filme". triste

25-07-2023 19:31 
Goupil62

@ kikou 13,

Je ne voulais pas me la jouer mais j'ai opté pour les acronymes, juste par fainéantise 😔

Merci peterpan & fift pour avoir développé lesdits sigles.

25-07-2023 21:13 
38GiB

Salut
Godzilla
Triste réalité...
V

25-07-2023 21:23 
cricridu34

Le pire que j'ai connu: voiture sur le toit, 2 mecs à quatre pattes dans le fossé, appelant Mickey... J'ai pensé qu'ils avaient un chien avec eux. Mais non. Mickey, c'était le troisième larron. Plutôt mal en point, écrasé sous la voiture, mode définitif pour lui. Je vous laisse imaginer, 5h00 du matin en allant au boulot. Dure, dure la journée. Oh! Que juste une pizza m'aurait contenté ce jour-là.

25-07-2023 22:05 
sousgonflé

Ca nous rappelle à quel point on passe très vite de "tout va bien, ça roule" à "pourquoi je suis par terre ?". Espérons que cette camarade n'aura pas d'autres séquelles et courage à elle pour gérer la douleur le temps que ça cicatrise.
Pas simple ce genre de situations. Elle n'aurait probablement rien eu si elle n'avait pas eu le réflexe de freiner. Mais on aurait sans doute été nombreux à faire comme elle.

26-07-2023 10:43 
LaLoute

J’ai « porté assistance » à un petit jeune ( la 20aine, il aurait pu être mon fils). Il venait d’être dégommé par une voiture qui avait déboîté sans prévenir.
Ses vêtements (textile genre cordura, comme moi) avaient été déchirés: je voyais des jambes et son bras, tout écorchés. Il gémissait. Il avait mal à la jambe
Je me suis arrêtée un peu à l’arrache (en descente, après les policiers m’ont aidée à me remettRe dans le sens de la marche), mais après, comme toi, j’ai géré au mieux, en gardant mon calme

- empêcher les témoins de le bouger et d’enlever son casque
- j’ai pas vu d’hemorragie
- il était agité : je me suis agenouillée en calant son casque entre mes genoux
- je lui ai parlé gentiment et rassuré tout le temps d’attente des pompiers (25mn)

« Ma moto, ma moto? »
« Je sais pas, je ne la vois pas d’ici »… fourche tordue, carter ouvert qui degueulait son huile….

J’ai eu des nouvelles de lui par les policiers: en plus des brûlures dues au frottement, il avait « juste » une entorse à la cheville, qui s’était tournée dans sa botte AlpineStar

…. Il était bien équipé, le p’tit jeune, et heureusement
Le lendemain j’achetais un gilet airbag…..

26-07-2023 12:44 
38GiB

Salut
Un matin, je me lève vers 3h00 pour aller observer le passage d'une comète...(oui je sais....)
Je m'éloigne donc de la ville et prend une toute petite route de campagne, peu fréquentée en temps normal, déserte à 3h00 forcément...
A la sortie d'un virage, je tombe sur un gars allongé au sol en plein milieu, moto en vrac de l'autre côté...
... eh merde je vais louper la comèteclin d'oeil

Sur le coup, je me suis dit : c'est pas un piège à con, ça...humquestion

Warning, je descends, coup d'oeil à droite à gauche en m'approchant.

Le gars conscient, mais limite. Je le tiens éveillé, il a mal partout... Pas de sang... j'essaye de faire le 18...ça passe pas....super

Coup de bol, 5 mn après, arrive une voiture à qui je demande de trouver du réseau pour le 18.
C'est long 15 mn dans ces conditions...
Le 18 arrive, le 17 aussi...
Je laisse mes coordonnées et retour maison. La comète était couchée... j'ai fait pareil...

Une autre fois, au boulot en place sur un parking longée par une piste cyclable en descente. Pour que les voitures n'empruntent pas la piste, il y avait un plot en métal au milieu...
Bien sûr, un papy arrive avec son Pinarello et paf le plot dans la gueule à 25/30 km/h.
Il roule sur 10/15 m. Je cavale auprès de lui. IL est conscient mais a du mal à parler... Je le tiens éveillé, lui parle et là.... il perd connaissance....
A L'AAAIDDEEEE.sos
Là ça a fait le tour. Mes cours de secourisme (passés il y a quelques années...) Garder son calme et réfléchir, qu'est ce que je fais, qu'est ce que je ne fais pas....
Et là, un VSAB passe, de retour d'un transport.... et s'arrête...
Oh put.... je crois que je n'ai jamais été aussi content de les voir...


Ah oui, avec mon collègue, on a fait lever la bite sur la piste.. Le papy étant le 2 ou 3ème à se la prendre....hum
V

26-07-2023 13:12 
dg6759

Citation
38GiB
... j'essaye de faire le 18...ça passe pas....super
V

Parcontre le 112, il est multi-opérateur.
C'est vraiment un truc à retenir.
Pour les motos récentes, le e-call permet d'appeler des secours, même pour d'autres. Avantage : multi-opérateur également, pas besoin d'expliquer où tu es (des fois tu sais pas dire, surtout sous stress et dans la cambrousse), la géolocalisation de l'appel est systématique, tu parles à un opérateur qui traite le cas et dépêche les bons secours au bon endroit.

26-07-2023 19:14 
Kleyhorn

C'est sûr mais l'e-call sur moto ça reste assez rare encore, ce sont surtout des motos assez haut-de-gamme qui en sont équipées.

La mienne, par exemple, n'en a pas et pourtant très récente. Mais bon le tracer GPS dont je l'ai équipé me permet d'avoir cette fonctiinnalité... S'il détecte une chute. Ceci dit, cela permet d'obtenir les données GPS, pour peu qu'il y ait du réseau.

27-07-2023 05:52 
JOKER5

Depuis plusieurs décennies, les téléphones disponibles sont tous des smartphones, et ainsi on ne peut plus appeler le 18. Bien que tout le monde ait bien en tête le 18. C'est le 112 qu'il faut appeler. Mais sous le coup de l'émotion, on va tous chercher à faire le 18. Ça ne fonctionnera pas. Seul le 112 pourra fonctionner. Mais comment y penser, lorsque tout le monde ne parle que du 18. Et les médias les premiers.

27-07-2023 16:16 
fift

Citation
JOKER5
Depuis plusieurs décennies, les téléphones disponibles sont tous des smartphones.
Une seule décennie. J’ai acheté le mien en 2013, et il restait encore (peu, c’est vrai) des téléphones classiques.


Citation
JOKER5
ainsi on ne peut plus appeler le 18.

Je ne vois pas bien le rapport entre smartphone et impossibilité d’appeler le 18 ?question

27-07-2023 16:29 
Charlie_41

Heu, JOKER5, dans les n° d'urgence préenregistrés dans ma carte SIM, j'ai bien le 112 (et pas le 18).

27-07-2023 16:40 
dg6759

Je pense que 15, 17 et 18 fonctionnent sur les smartphones. J'en ai un de dernière génération avec lequel j'ai composé le 17 il n'y a pas longtemps (vélo à contresens sur l'autoroute !).
Néanmoins j'insiste sur un point : le 112 accroche tous les réseaux à sa portée. Donc bien moins de risque dans des endroits isolés, de ne pas capter de réseau.
@kleyhorn : pas besoin de réseau pour un positionnement GPS, si ce n'est une vue dégagée sur le ciel.

27-07-2023 18:28 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous