english

Comment bien choisir son top case moto ?

Guide d'achat pour choisir le bon top-case pour sa moto

Il vient toujours un moment où l'on a besoin de transporter des bagages sur sa moto ou juste de ranger son casque entre deux rendez-vous. Et parmi toutes les possibilités de bagagerie, le top-case est la solution de transport la plus usuelle voire la plus plébiscitée. Et pourtant, le top case n’est pas si facile à choisir. En fonction de votre moto ou scooter, de votre utilisation, il influe sur le look ainsi que sur le comportement de votre deux roues. Comment choisir du coup le top-case adapté à sa moto ? Et quel modèle choisir parmi toutes les marques et modèles existant sur le marché ?

Car autant il y a une vingtaine d'années, il y avait surtout une marque implantée dans quasiment tous les magasins, aujourd'hui l'offre est large avec de nombreuses marques avec entre autres CustomAccess, Givi, Hepco & Becker, Moto Detail, Niemann & Frey, Kappa, QBag, Saito, Shad, S-Line, SW-Motech... sans oublier toutes les copies pas chères que l'on peut trouver sur des sites de vente en ligne non spécialisés. On peut ainsi trouver des modèles à partir de 30 euros alors que certains top-case en option constructeur dépassent les 800 euros.

Alors pour tout savoir et faire le bon choix, lisez notre guide d’achat pour éviter les erreurs les plus courantes et choisir ainsi le meilleur top case pour votre moto.

Test de solidité de top-case
Test de solidité de top-case

Mais c'est quoi un top-case ?

Certains diront que c'est un truc moche à l'arrière d'une moto. Plus généralement, il s'agit d'un élément de bagagerie dur d'une capacité de 20 à 58 litres, qui se place à l'arrière d'une moto ou d'un scooter, voire qui y est présent d'origine sur certains modèles de routières comme les BMW 1250 RT ou les Honda Goldwing 1800. Cela permet de ranger de l'équipement et des vêtements voire les casques lors d'un arrêt et de les protéger de la pluie.

C'est aussi un élément qui peut rendre plus difficile le fait de monter sur sa moto et encore plus pour le passager. Et enfin c'est un élément qui offre une prise importante au vent et qui influe donc sur la tenue de route de la moto.

Votre moto est-elle homologuée pour accepter un top-case ?

Cela peut paraître idiot mais toutes les motos ne sont pas homologuées pour accepter un top-case ! Notamment en fonction de la capacité de la boucle arrière à accepter le poids supplémentaire. La Tracer 700 ainsi n'était pas homologuée avec un top-case, expliquant que Yamaha ne proposait pas de top-case même pour la version GT (ce qui n'empêchait pas des solutions d'être proposées sur le web). La Tracer 7 GT de 2021 est par contre homologuée pour avoir à la fois les valises et le top-case.

Après même si la majorité des motos acceptent - théoriquement - un top-case, ce n'est pas toujours très esthétique, voire c'est carrément moche : oui, une R1 avec un top-case est une faute de goût.

Quelles sont les limitations avec un top case ?

Avant toute chose, il convient de vérifier le poids que votre moto peut supporter en charge totale. Ce poids maximal est inscrit sur votre carte grise (mention F1 sur le certificat d’immatriculation). Ceci afin de ne pas le dépasser. On peut cela dit considérer que l’on ne parviendra pas à cette valeur, souvent importante, sauf production moto exotique, petite cylindrée ou charge emportée déjà importante. Cette mention a pour but de fixer un poids total au-delà duquel on perd ou on dégrade le freinage et l’amortissement d’une moto. Entre autres.

Dans tous les cas, notamment plus le top-case est volumineux, plus il offre une prise au vent et plus il influe sur le comportement de la moto. Il peut alors entraîner un louvoiement plus ou moins important en fonction de la vitesse.

Les critères d'achat

Le principal critère d'achat repose sur la contenance (en litres). Mais il y en a plein d'autres, comme l'étanchéité (y-a-t-il un joint pour assurer que l'eau ne rentre pas), la solidité (générale mais aussi de la serrure), le système de fixation et la compatibilité platine/semelle/support, le style et la couleur, les éléments réfléchissant ou lumineux et enfin le prix. On revoit tout ces points en détail.

Peut-on mélanger les différents types de top case ?

Attention, les semelles de top case sont généralement propriétaires. On peut cependant trouver des matériels compatibles. Le support quant à lui, est adapté à un modèle de moto. Ils sont donc associés pour permettre de porter un top-case de manière sécurisée. La semelle est elle-même adaptable uniquement avec un seul type de famille de bagagerie. Les différents modèles compatibles sont regroupés sous un nom générique, suivi d’une référence. Cependant, certaines passerelles existent entre certaines marques, du fait de l’homologation d’une technologie. C’est le cas par exemple du système Monokey de Givi, très répandu et particulièrement pratique. On le retrouve également chez Kappa.

De fait, il est important de choisir les éléments au sein d’une même marque et dans cette marque au sein d’une même gamme. Ceci afin de ne pas avoir d’adaptation à faire. Attention donc au moment de l’achat de votre matériel aux dénominations et surtout aux compatibilités entre tous les éléments. Surtout si vous ne prenez pas un kit complet conçu pour votre moto ou votre scooter, ou si vous achetez un autre top case pour votre support. Vous trouvez généralement les références de celui-ci directement gravées. Sinon, le genre d'encoche et d’ergot de la platine vous indiqueront si le top case que vous visez est adaptable. Soyez prudents afin de ne pas vous trouver avec un achat impossible à monter sur votre deux-roues.

Top-case Yamaha Tracer 9 GT
Top-case Yamaha Tracer 9 GT

Alors, matériel propriétaire ou matériel générique ?

Ainsi, les gammes de top case proposent d’être fixées soit sur une accroche fixe, déjà présente sur la moto (porte paquets, porte bagages), soit sur un support que l’on appelle également « semelle ». Pour rappel, celui-ci est spécifique à une gamme de top case (donc à une marque) et fixé de manière mécanique sur un support constituant le dispositif de maintien en place. Généralement, il s’agit d’écrous et de vis, voire d’arceaux. Cette partie reste sur la moto. L’autre partie, compatible avec la forme de la semelle, est directement intégrée sur la base du top case. Il s’agit donc d’une empreinte mâle/femelle permettant de rendre le top case amovible le cas échéant.

Ceci se fait au moyen d’une clef type clef de taille moyenne à rajouter à son trousseau, ou d’une télécommande, sur les modèles les plus évolués, principalement proposés par les constructeurs à leur catalogue d’accessoires (y compris sur des scooters 125 comme le SH chez Honda. La clef physique permet d’ouvrir la malle, mais aussi de la désolidariser de sa platine. C’est également le principe retenu par la plupart des constructeurs pour les accessoires qu’ils proposent. Simple, efficace, rapide et surtout pratique pour retrouver une moto maniable et plus légère si l’on ne se sert pas de sa bagagerie arrière.

Le top-case assorti à la couleur du deux-roues
Le top-case assorti à la couleur du deux-roues

Bien choisir son support

Les supports top case peuvent être des « barres »métalliques, développées spécialement pour un modèle, ou des platines adaptables. Elles sont à greffer latéralement sur la boucle arrière, directement sur des points d’accroche déjà présents. Elles augmentent le déport et créent un point d’arrimage pour une semelle. Ces barres proposent une rigidité et une solidité essentielles à la sécurité du transport. Elles suppléent les porte bagages et porte paquets, absents de la plupart des motos de la production actuelle. Y compris les utilitaires. On y gagne en sécurité ce que l’on perd en esthétique...

Certaines motos proposent une platine arrière. Elle peut faire office de « semelle » pour certains modèles de top case fixes, ou de point d’accueil pour une semelle propriétaire. Notamment pour les top case les plus évolués. L’intérêt des modèles de top case fixes est limité pour les non professionnels, mais ils sont généralement moins chers à l’achat. Si le besoin de transport est ponctuel, autant ne pas modifier durablement les propriétés visuelles et dynamiques de la moto ou du scooter. L’avantage d’un dispositif escamotable est double : pouvoir transporter le contenu du top case plus facilement et disposer de la possibilité de retrouver une moto « standard » dès qu’on le souhaite. Désavantage : il est moins difficile à arracher et donc à voler...

Top-case Kawasaki
Top-case Kawasaki

Quid de la compatibilité ?

La semelle de la malle arrière (top case), doit être de forme et de technologie compatible avec le matériel choisi. Elle se greffe plus aisément sur une partie de la moto. L’avantage est de proposer une certaine transversalité dans le choix du matériel de transport. On peut ainsi disposer de plusieurs top case en fonction du volume à transporter. De même, il est important de regarder préalablement à l’achat si l’on dispose d’éventuelles options, au nombre desquelles un dosseret passager et pourquoi pas des feux additionnels (position, frein, clignotants). Ceci afin de garantir un meilleur confort d’utilisation. Le coussin de dos pour passager est parfois une fausse bonne idée : il oblige la personne derrière vous à - trop - se reculer, modifiant d’autant plus la répartition des masses, déjà peu favorable. Il faut parfois intervenir sur les suspensions ou le mono amortisseur arrière pour rétablir un comportement moins aléatoire du train avant.

Le montage : par soi-même ou par un professionnel ?

Le montage d’un top case n’a rien de compliqué dans l’absolu, surtout si l’on est un tantinet bricoleur/bricoleuse. Il est souvent bien documenté, surtout si vous optez pour une grande marque. Par contre, il n’est pas toujours une simple formalité et demande un peu d'habileté. Surtout si le matériel est adaptable (également appelé « universel ») et non pas parfaitement prévu pour votre modèle de moto. De même, la qualité des éléments de fixation est primordiale pour un équipement devant tenir en place « contre vents et marées ». Autant que la qualité des fixations compte également la qualité de votre outillage pour réaliser le montage : rien ne doit bouger. De notre point de vue, privilégier un matériel adapté à votre deux roues motorisé, c’est choisir la tranquillité. Ensuite, tout est question de temps. Les professionnels peuvent compter 1h de main d'œuvre pour adapter un top case. Soit un coût moyen de 65 € environ pour le montage.

Pourquoi opter pour un matériel de marque ?

Si elles sont plus chères que certains modèles exotiques trouvables sur le net, surtout sur les sites de vente non spécialisés ou des sites chinois, les marques de bagagerie moto proposent un matériel validé ayant fait l’objet d’un réel développement. Il fait appel à des matériaux vérifiés au niveau de leur solidité et de leur durée de vie, ainsi que d’un contrôle qualité accru. Ceci leur permet d’afficher de réelles garanties et aussi bien une longévité dans le temps qu’un suivi des pièces et du service. S’il n’existe pas à proprement parler de normes concernant les top case, on apprécie de ne pas devoir en racheter un tous les trois à quatre matins.

Chez Givi, Kappa, Shad et consorts, on trouve durablement des pièces détachées pour top case, un usage intensif pouvant avoir raison d’une fixation, d’un vérin, d’une serrure ou encore d’une charnière. Un point important et même crucial faisant partie du coût à l’achat. La qualité a un prix, qu’on se le dise, tout comme la sérénité.

Ceci dit, même en ayant acheté un top-case Givi avec son support de marque, le support a rouillé rapidement, alors que la moto dort toujours au garage (mais je roule sous la pluie). Le top-case est donc toujours opérationnel des années après, mais la fixation est rouillée et disgracieuse partout.

Top-case moto en plastique noir ou aluminium
Top-case moto en plastique noir ou aluminium

Quelle capacité de top case pour quel usage ?

Tout dépend de ce que vous souhaitez mettre dans votre top case. La capacité d'un top-case se mesure en litres (ce qui n’est pas toujours pratique, mais est l’unité de mesure par défaut) et varie en moyenne d’une trentaine à une cinquantaine de litres pour les modèles grand public.

On estime qu’un top case de 27 litres peut suffire à transporter un casque Jet. Pour autant, la forme du contenant est encore plus à prendre en compte que la simple capacité en litre dans la capacité d’emport. Les charnières ou renforts peuvent aussi gêner la mise en place d’un casque ou pire, risquer d’en détériorer la coque (frottements, accrochages sur des parties métalliques et autres désagréments). Pour pouvoir mettre deux casques de type intégral dans un top case, la capacité minimale admise est fixée au-dessus de 43 litres. Plus votre casque est volumineux (notamment un modulable), plus votre top case devra l’être.

Rappelons que laisser son casque dans un top case, c’est l’exposer au vol, une malle arrière étant peu sécurisée. Au mieux on fracture la serrure. Au pire, un voleur pressé arrache tout ce qu’il peut et part avec...

Top case d'origine, ici de la Triumph Tiger 900 GT
Top case d'origine, ici de la Triumph Tiger 900 GT

Quel type de top case choisir ?

On distingue principalement deux formes de top case. L’une plutôt douce et en rondeurs, l’autre plus pragmatique et rectangulaire, façon cantine ou malle. Concrètement, les plus ronds ont la faveur des utilisateurs du quotidien, là où les plus « stricts » ont une connotation de baroudeur et se prêtent volontiers aux trails et utilitaires. Plus de chargement, des matériaux de type aluminium ou imitation, ils peuvent se révéler plus solides (quoique) et un peu plus logeables, mais leur coefficient de pénétration dans l’air est moindre : ce sont des armoires normandes... Disons le clairement : c’est moins fluide !

Les constructeurs proposent de plus en plus le top-case en option ou accessoire avec certains modèles qui s'y prêtent le mieux, afin de ne pas rentrer en mochardie. Et il faut avouer que quand la couleur du top-case est assortie à la couleur de la moto, c'est beaucoup mieux sur le plan esthétique. Mieux, la clef d'ouverture est parfois commune entre tous les éléments. Par contre, c'est rarement la solution la moins onéreuse.

Les éléments de sécurité

Le top-case peut inclure (ou non) des éléments réfléchissant, des réflecteurs améliorant la visibilité derrière, voire des feux, le tout synchronisé avec le feu-stop de la moto. Ceci implique alors un montage électrique.

La serrure

Protection barillet serrure et clefLe top-case est un élément qui se fait régulièrement ouvrir en ville. Il faut donc privilégier une serrure qui tienne et qui ne va pas s'ouvrir avec un simple tournevis. Il existe également quelques top-case qui s'ouvrent avec une application mobile désormais.

Et il faut aussi regarder la qualité de la clef. Les anciens modèles proposaient des clefs assez fragiles qui ne résistaient pas longtemps. Et quand la 2e et dernière clef se tord, la plupart des fabricants ne proposent pas de solution pour la faire dupliquer, impliquant le changement complet de la serrure, quand c'est possible. Maintenant, une serrure de rechange coûte environ une quinzaine d'euros, si le modèle est toujours suivi (c'est aussi l'intérêt d'acheter une marque).

Il reste enfin à vérifier si la serrure est protégée par un petit capot plastique permettant d'éviter que les saletés rentrent dedans. C'est surtout important sur les motos destinées à aller en tout chemin où la terre peut rentrer dans la serrure et rendre ensuite son ouverture difficile.

Dans tous les cas, ne jamais rien laisser de valeur dans un top-case.

Quel accessoire monter sur son top case ?

Ce qu'il y a de bien avec les grandes marques d’accessoires moto et scooter, c’est qu’elles ne manquent pas d’idées pour agrémenter leur matériel. Le top case ne fait pas exception à la règle, fut-elle marketing.

On retrouve donc la possibilité d’avoir d’origine ou à monter après coup un éclairage arrière, des réfléchissants « en dur » .

Certains top-case permettent d'ajouter une platine supplémentaire à fixer au-dessus pour pouvoir encore ajouter un étage à votre bagagerie.

Il est aussi possible d'ajouter des supports de gourde ou de bidon d'essence, notamment sur des modèles alu dit 'Adventure'.

Nous l’avons également évoqué, certains top case proposent une ouverture à distance, même si cela est aussi rare que coûteux. L’option la plus intéressante reste la possibilité de changer le capot et l’habillage de son top case pour l’assortir à son véhicule ou pour apporter une touche personnelle.

D’autre part, côté passager, il est possible de greffer un dosseret augmentant le confort. C’est toujours mieux que de se retrouver « dos au mur » sur un long trajet. Les principales marques proposent ainsi des dosserets et coussins pour les lombaires et/ou les vertèbres, à même de permettre aux couples de durer… au fil des kilomètres. Là encore, attention à bien choisir et à ne pas en abuser. Cela dit, cet équipement a également l’avantage de sécuriser de manière importante le transport des enfants, qui se trouvent ainsi bien maintenus et ne peuvent plus partir en arrière. Appréciable. D’autant plus que l’on peut trouver des accoudoirs sur le web. A vos risques et périls cela dit : ils ne font pas partie des options constructeurs...

Top-case moto avec dosseret passager
Top-case moto avec dosseret passager

Quel accessoire dans son top case ?

Un sac interne. Qu’il soit de la marque ou non, un sac à l’intérieur d’un top case est un plus pour quiconque ne souhaite pas le démonter à chaque arrêt. Pratique, il permet de transporter ses effets personnels et de ne plus se battre avec les clefs et les manipulations, tout en gagnant en ergonomie pour le transport. Un gros top case de 50 litres, c’est particulièrement désagréable à transporter, surtout quand on s'est pris la pluie et qu'en frottant sur le pantalon il laisse des traces plus ou moins noirâtres. Sauf s’il est monté sur roulettes et dispose d’une poignée. Là encore, c’est rare !

Et si on parlait tarif ?

Là, c’est le point qui peut fâcher. Il est existe des modèles de petite contenance (30 litres) sans marque à partir de 30 euros, mais sans la platine/support/semelle. Il est difficile de descendre sous la barre des 75 € pour un kit basic complet d’une marque connue et reconnue et pour un usage plus ou moins occasionnel. Support, platine, semelle et malle, quand on y réfléchit, ce n’est pas si cher au regard de la tranquillité apportée. Il faut ensuite compter entre 20 et 50 euros pour ajouter un dosseret et environ 75 euros pour ajouter un porte-bagage supplémentaire au-dessus, quand c'est possible. Tous les top-case ne sont en effet pas conçus pour ajouter aussi bien le dosseret que le porte-bagage en plus.

Maintenant, le prix d’un top case tourne généralement aux alentours de 125 € pour un matériel à usage régulier, les modèles les plus grands et les plus luxueux pouvant atteindre plus de 300 € hors options voire plus de 500 euros dans le cas des modèles Alu dit 'Adventure'. C'est notamment le cas du système de top case TRAX ADV chez SW-Motech à partir de 500,00 €.

Mais chez certains constructeurs, cela peut même monter à 800 euros si on veut le prendre dans les options. Pour ce prix là, on a un coloris identique à celui de la moto, une serrure unique pour tous les bagages voire parfois une ouverture à distance. Comme l’on dit, il y en a pour tous les goûts ! De quoi se faire la malle.

C'est l'occasion de vérifier si votre assureur assure également les accessoires comme le top-case ainsi que son contenu éventuel en cas de vol. C'est en général une option mais qui peut valoir la peine d'être souscrite.

Et pourquoi ne pas associer votre top case à une paire de valises latérales ?

Ce sera notre prochain dossier équipement !

Plus d'infos sur la bagagerie moto

Commentaires

Dblz

"autant ne pas modifier durablement les propriétés visuelles et dynamiques de la moto ou du scooter."

J'ai bien ri à l'évocation du propriétés visuelles d'un scooter. Vu qu'un scooter on ne peut pas faire pire, autant ajouter un top case.

01-09-2021 10:25 
Route44

....et malheureusement de plus en plus de motos ressemblent à des gros scooters !

01-09-2021 13:43 
Tagazou

C'est vrai que le top case c'est pas toujours simple à installer...
Après avoir pas mal cherché, j'ai choisi le modèle SH 58X de chez Shad, qui a notamment l'avantage d'être extensible. Ultra pratique, et dans l'ensemble pas trop moche sur ma moto. Par contre une vraie galère à installer !

01-09-2021 18:24 
aximum

A part sur une routière c'est généralement assez laid mais bon si on en a besoin

03-09-2021 20:22 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous