english

Histoire constructeur : Velosolex

Le vélomoteur le plus populaire de France

LHistoire constructeur : Velosolexe célèbre vélomoteur Velosolex a commencé à sillonner la France dans les années 40, après sa création par Marcel Mennesson et Maurice Goudard. Né sous l’Occupation, le Velosolex n’est commercialisé qu’en 1946 avec une première version dotée d’un moteur de 45cm3. Bientôt, la France entière adoptera ce petit deux-temps léger, économique et pratique répondant à toutes les exigences d'une société affaiblie et appauvrie par la guerre.

Plusieurs autres versions verront le jour dont certaines disposeront d’une béquille centrale ou d’un relevage du bloc-moteur par levier. Le vélomoteur adoptera donc des noms aussi variés que Solex 330, Solex 660 ou encore Solex 1010 avant l’apparition du Solex 1700 dans les années 60.

Au cours des années 60, le vélomoteur se fera ensuite appeler S2200, S3300 et surtout S3800, le modèle le plus diffusé. De nouveaux coloris seront également disponibles et les Velosolex se teinteront de rouge, de bleu et même de blanc.

Les Velosolex électriques

Velosolex EsolexEn 1971, le 5000 avec ses roues de 16 pouces et sa version pliante, Plisolex viendront compléter la gamme. Trois ans plus tard, en 1974, la firme est rachetée par le constructeur français Motobécane qui reprendra l’affaire avec succès.

Initialement produits à Coubevoie, la production des vélomoteurs sera transférée en Hongrie puis en Chine. Ils feront un retour sur le devant de la scène à la fin des années 2000 avec la version électrique, l’e-solex et le Solexity en 2011.

Après avoir ravi les français, le Velosolex s’est expatrié et mène une carrière discrète mais sérieuse dans le reste du monde. On estime désormais que plus de dix millions de Velosolex ont été produits à travers le monde.

Plus d'infos sur Velosolex

Shoei