Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Pikes Peak International Hill Climb

19,93 km de course et 156 virages entre 2.865 m à 4.302 m d'altitude

"La course vers les nuages"

La Pikes Peak International Hill Climb est une course de côte qui se tient chaque été sur la montagne de Peak dans le Colorado, aux Etats-Unis. Organisée de façon ininterrompue depuis 1916, la course centenaire est l'une des plus vieilles manifestations motorisées encore organisées avec les 500 miles d'Indianapolis.

La course vers les nuages compte 156 virages

Les origines

En arrivant à Colorado Springs, Spencer Penrose fut saisi par la beauté de la région de Pikes Peak et perçut immédiatement le potentiel pour faire de ce lieu une destination touristique de choix. Passionné d'automobile, Penrose obtient en 1915 un permis du National Forest Service pour transformer la route menant au sommet en une autoroute qui deviendrait la plus haute du monde. Les travaux prendront fin en juillet 1916. C'est alors que Penrose imagine une course de la côte sur "la plus haute autoroute du monde" pour faire connaitre sa région d'adoption.

La première édition de la Pikes Peak Auto Hill Climb fut organisée à peine quelques semaines plus tard, du 10 au 12 août 1916. Pour la première fois, quelques pilotes s'alignent au départ de cette course dont Rea Lentz sera le premier vainqueur.

La course de côte à ses débuts

Un tracé mythique

Cette route construite par Spencer Penrose est sans conteste l'élément central de l'événement. Il faut dire que la course, dont le départ est donné à 2.865 mètres d'altitude, s'étale sur 19,93 km de long et un total de 156 virages pour arriver à 4.300 mètres d'altitude. Un dénivelé de 1.440 mètres qui lui valut son surnom de "La course vers les nuages".

Si cette situation offre un cadre exceptionnel pour l'épreuve, elle s'avère également très exigeante pour les pilotes et les machines. L'importante différence de pression atmosphérique entre le départ et l'arrivée influe de façon importante sur la mécanique des véhicules, notamment la puissance des moteurs. Les pilotes doivent également composer avec des conditions climatiques changeantes et très perturbantes ; la différence de température entre les portions de la piste peut s'avérer désastreuse en terme d'adhérence.

A cela s'ajoute également le fait qu'une grande partie du tracé n'est pas carrossée et que les pilotes frôlent un ravin de plusieurs centaines de mètres de haut non protégé par des barrières en arrivant au sommet. Pour autant, l'épreuve est loin d'être aussi dangereuse que d'autres courses sur route puisque l'on ne dénombre que 6 pilotes tués depuis 1916 dont les motocyclistes Bobby Goodin en 2014 et Carl Sorensen en 2015.

Au fur et a mesure des années, l'asphalte à pris le pas sur la terre

L'essor à international

Alors que l'épreuve perdure pendant des décennies, elle n'atteindra la renommée au niveau mondial qu'à partir des années 1980 avec l'engagement des constructeurs automobiles européens Audi et Peugeot qui s'y affrontent. C'est le court-métrage de Jean-Louis Mourey "Climb Dance" qui terminera d'asseoir la reconnaissance du grand public. Présenté en 1988, ce film mettant en scène Ari Vatanen dans son ascension de Pic de Peak fut prisé par de nombreux festivals.

Dès lors, les champions de rallyes venus des quatre coins de la planète s'affronteront été après été en enchainant les nouveaux records de vitesse et en alignant des monstres de puissance atteignant les 1.000 chevaux.

Longtemps en retrait, les motos ont ainsi dû attendre 1954 pour être représentées sur la course. Aucun modèle à deux-roues ne fut également engagé entre 1983 et 1990. Mais à l'image des autos, les motos attirent de plus en plus de pilotes et voient leurs catégories se multiplier au fur et à mesure des années.

Jusqu'aux années 90, la compétition mettait surtout les autos à l'honneur

Place à l'asphalte

Poursuivant sur le même rythme pendant près de 30 ans, la Pikes Peak International Hill Climb ne changera véritablement qu'à partir de 2012 alors que la partie terreuse est définitivement abandonnée et remplacée par de l'asphalte. Terminé les virages en glisse et dérapages contrôlés. L'épreuve perd de son attrait sur le plan spectaculaire. Pour autant, l'épreuve est toujours aussi compliquée pour la mécanique et au niveau de l'adhérence.

Les organisateurs restreignent également le nombre de catégories afin de simplifier la compréhension du public. On compte désormais 8 catégories en auto, 7 en moto ainsi qu'une catégorie pour les sidecars et une pour les quads.

En 2013, la Marseillaise retentit dans Colorado Springs. Il faut dire que cette année là, Sébastien Loeb s'engage sur l'épreuve dans la catégorie Unlimited avec l'objectif de battre le record absolu. L'objectif est dépassé puisque le nonuple Champion du Monde des Rallyes explose le record de l'épreuve de plus de 1min30 en signant un chrono de 8:13.878. A moto, c'est aussi un Français qui s'impose. Bruno Langlois remporte la course vers les nuages au guidon de sa Ducati Multistrada 1200.

Bruno Langlois vainqueur lors de l'édition 2013

L'épreuve se poursuit et fêtera son centenaire du 18 au 26 juin pour son édition 2016.

Les records de la Pikes Peak International Hill Climb

CatégorieAnnéePiloteVéhiculeTemps
Record absolu auto 2013 Sébastien Loeb Peugeot 208 T16 Pikes Peak 8:13.878
Record absolu moto 2012 Darlin Dunne Ducati Multistrada 1200 9:52.819
Motorcycle Lightwweight 2015 Codie Vahsholtz 2006 KTM SMR 10:50.421
Motorcycle Middleweight 2014 Eric Piscione 2013 Ducati Streetfighter 10:46.159
Motorcycle Heavyweight 2014 Jeremy Toye 2013 Kawasaki Ninja ZX-10R 9:58.687
Electric Motorcycle - Modified 2013 Carlin Dunne 2013 Lightning Electric Superbike 10:00.694
Electric Motorcycle - Production 2014 Jeff Clark 2013 Zero FX 11:59.814
Challenge Motorcycle - 250cc 2013 Codie Vahsholtz 1996 Kawasaki KX 250 11:24.792
Challenge Motorcycle - Quad Modified 2013 Michael Coburn 2013 Walsh 450R 11:05.874
Challenge Motorcycle - Sidecar 2013 Wade Boyd / Christine Blunck 2006 Suzuki GSX-R 1000 11:26.987
Challenge Motorcycle - Vintage 2012 Marc LaNoue 1969 Triumph Bonneville 12:39.782

Vidéo - Vidéos embarquées de la Pikes Peak 2015

Plus d'infos sur la Pikes Peak International Hill Climb