english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Histoire marque : TomTom

La marque qui a lancé le 1er assistant de navigation GPS grand public

Du logiciel pour PDA à la conduite autonome

TomTomCélèbre pour ses systèmes de navigation, TomTom voit le jour en 1991 aux Pays-Bas sous le nom de Palmtop à l'initiative de Peter-Frans Pauwels, Pieter Geelen, Harold Goddijn et Corinne Vigreux. A l'origine, la marque est spécialisée dans la conception de logiciels pour les PDA, notamment ceux développés par Psion.

Lorsque le système de positionnement par satellites (GPS) s'ouvre au grand public, PalmTop commence à se spécialiser sur la navigation, toujours pour les PDA et devient leader dans le domaine avec des applications comme RoutePlanner et Citymaps. Ce n'est qu'en 1998 que la marque adopte son nom actuel de TomTom en débauchant plusieurs ingénieurs de Psion.

En 2004, TomTom met en place une petite révolution dans le domaine de la conduite en lançant sur le marché le TomTom Go, le tout premier assistant de navigation GPS (PND - Personnal Navigation Device) pour le grand public. Avec son écran tactile et coloré et son interface très simple à utiliser, le dispositif s'impose très rapidement comme un accessoire indispensable pour les conducteurs.

Le GPS Rider, dédié aux motos

Le GPS connait alors une croissance exponentielle à travers le monde. En 2015, TomTom avait ainsi vendu plus de 78 millions de dispositifs dans 41 pays.

Mais au fil des ans, la demande chute avec la multiplication des smartphones qui intègrent tous des systèmes de navigation. La marque néerlandaise ne rate pas le coche et développe sa propre application dès 2009.

La marque s'est aussi tournée vers les caméras d'action avec la Bandit

TomTom commence également à élargir son champ d'application en développant de nouveaux produits comme des bracelets d'activité sportive ou des montres multisports ou même des caméras d'action avec le lancement de la Bandit en 2015. Il faut dire qu'au cours de son développement, la société rachète de nombreuses entreprises comme Datafactory, Applied Generics ou TeleAtlas et embauche une équipe d'ingénieurs issus du service R&D de Siemens.

Le fabricant intègre au fur et à mesure de plus en plus de pays dans sa cartographie qui couvre désormais plus de 50 millions de kilomètres de routes, tout en faisant évoluer sa gamme de modèles et notamment le Rider, le GPS étanche pour moto qui a même équipé certaines motos d'origine, qui s'enrichit de fonctions comme les routes sinueuses ou la connectivité. Le service de trafic complète rapidement l'ensemble, d'abord payant puis inclus, pour proposer le chemin le plus rapide en temps et plus seulement le plus rapide en distance.

Dernièrement, la marque a renforcé son positionnement B2B en nouant divers partenariats dans le cadre du développement des véhicules autonomes qui nécessitent, avant tout chose, une localisation et une cartographie précises pour pouvoir fonctionner. TomTom propose effectivement des systèmes de conduite hautement automatisée et d'aide à la conduite (ADAS). Mais elle propose également des solutions de gestion de flottes de véhicules mais aussi des solutions d'autopartage et de locations de voitures.

C'est maintenant la conduite autonome qui se profile pour TomTom

Plus d'infos sur TomTom

Commentaires

Olivier  Maurel

Dommage que, comme les autres fabricants, Tomtom n'ait toujours pas compris que le motard ne voulait pas toujours aller de A à B par le meilleur chemin, mais souvent suivre un itinéraire précis, planifié ou téléchargé. Or ces fichus GPS continuent à recalculer les trajets au lieu de suivre celui qu'on lui a chargé en mémoire.Ou alors il faut lui mettre manuellement des points de passage après chaque carrefour. Sinon, il serait presque parfait. Quant aux itinéraires sinueux, comment dire...

04-04-2018 19:51 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous