Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Histoire pilote: Stéphane Peterhansel

Douze fois vainqueur du Dakar à moto et en auto

Un champion à l'aise sur deux comme quatre roues

Stéphane Peterhansel en 1991Stéphane Peterhansel est né le 6 août 1965 à Echenoz-la-Méline, tout près de Vesoul, en Haute-Saône. C'est grâce à son père, pilote de rallye et de trial qu'il tombe dans la moto, en l'accompagnant régulièrement sur les courses. Celui-ci lui offre sa première moto, pour ses 8 ans. Déjà fan des deux roues, le jeune Stéphane est aussi doué sur le skateboard. À 14 ans, il devient champion de France de la discipline et participe même aux championnats d'Europe, avec la sélection nationale. Un an plus tard, il décide d'arrêter la planche à roulettes, pour passer sur deux roues. La ville de Vesoul a décidé de rendre hommage à cette partie du pilote en créant un skatepark qui porte son nom, dans le quartier du Stade René-Hologne.

Les débuts en compétition Moto

Ses débuts en moto se font à l'age de 15 ans, en trichant. Trop jeune pour participer, Stéphane Peterhansel s'inscrit sous l'identité de son père, qui le soutient. Si ses résultats sont prometteurs, il est souvent disqualifié, lorsque la supercherie est découverte. Avec l'accord de son père, il abandonne l'école deux ans plus tard et passe professionnel. Il passe son permis à 18 ans et se lance dans la compétition sous cette fois-ci, sa véritable identité. Son entrainement porte ses fruits et son pari réussit, puisqu'il remporte le championnat de France d'Enduro, en 1981. Il signe ensuite chez Husqvarna, grâce à Marcel Seurat, le patron de la SIMA et importateur de la marque, avec laquelle il sera sacré trois fois champion de France d'Enduro.

Engagement chez Yamaha et débuts au Dakar

Stéphane Peterhansel sur le Dakar en 1993En 1987, suite à ses excellents résultats, Stéphane Peterhansel se voit proposer un contrat par Jean Claude Olivier, patron de Yamaha France, début d'une longue collaboration. La marque aux diapasons l'engage sur les rallyes africains, et, en 1981, sur le Paris-Dakar. Pour sa première participation, le Français finit 18ème au classement général. La même année, il remporte les International Six Days Enduro avec l'équipe de France. En 1989, il termine 4ème du Dakar, au pied du podium, avant de se perdre dans le désert, l'année suivante, l'obligeant à abandonner sur une panne d'essence.

Première victoire sur le Paris-Dakar et consécration

En 1991, non secoué par son abandon de l'année précédente, Stéphane Peterhansel revient sur le Paris-Dakar avec la ferme intention d'oublier cet épisode. Il réussit de la plus belle des façons en remportant la victoire finale, au guidon d'une Yamaha YZE 750T, devant Gilles Lalay et Thierry Magnaldi, eux aussi sur la marque japonaise.

Stéphane Peterhansel sort le champagne en 1995Cette période marque le début d'un véritable règne sans partage du pilote français sur le célèbre rallye, qu'il remporte en 1992 et 1993. L'année suivante, à la suite d'un changement de réglementation, Yamaha décide de ne pas présenter ses motos sur la compétition. Peu importe, Stéphane Peterhansel remporte son 8ème titre de champion de France d'enduro et son quatrième titre de champion du monde ISDE. Yamaha revient dans le Dakar l'année suivante et permet au Français de reprendre son bien, pour la 4ème fois.

Seule ombre au palmarès en 1996, où il est contraint d'abandonner en raison d'une erreur de carburant, commise par le responsable de la course. En tête de la 3ème étape, le pilote français arrive au ravitaillement, géré à l'époque par l'organisation, en plein milieu du désert. En repartant, réservoir plein, sa moto ne fonctionne plus du tout et pour cause: le français a été ravitaillé en gazole, fatal aux carburateurs de sa Yamaha. Largué, à plus de deux heures de la tête du classement, le Français demande à l'organisation de neutraliser l'étape au niveau du ravitaillement. Requête rejetée, le Français décide alors d'en rester là. Il reviendra pour réparer la faute en 1997, en s'imposant une nouvelle fois.

1998: le dernier Dakar en moto et le début en auto

1998 marque le dernier Dakar de Stéphane Peterhansel en catégorie moto. Une édition compliquée pour lui. Chutant très tôt dans le rallye, il se blesse à la main et souffre durant tout le reste de la compétition. Dominant pourtant la course, toujours fidèle à Yamaha, il pense même à abandonner, la douleur étant trop forte. Il va cependant au bout et s'impose à Dakar, tout en confiant alors son soulagement d'en avoir fini avec cette course qui l'aura poussé dans ses retranchements.

Amoureux du Dakar, il passe en 1999 à l'automobile et termine 7ème de cette édition, sur Nissan. Engagé l'année qui suit avec Mega, un constructeur français, il finit 2ème. Un peu plus loin au classement général en 2001, il y remporte la catégorie production, au volant d'un Nissan Pathfinder. N'abandonnant pas la moto, il remporte la même année le championnat du monde d'enduro en 250cm3 4-temps. Courant par la suite avec Mitsubishi, il remporte en 2004 son premier Dakar dans la catégorie auto, exploit qu'il reproduit l'année suivante. Après un abandon en 2006 sur une erreur de pilotage, il gagne l'année qui suit son 3ème titre sur la compétition. Il passe encuite chez BMW en 2009, sans victoire sur le rallye, puis rejoint le team Mini et remporte à nouveau l'épreuve, deux fois, en 2012 et 2013.

Officialisation en 2014 chez Peugeot

Stéphane Peterhansel sur Peugeot (Photo Red Bull)Après avoir fini 2ème en 2014 au terme d'une épreuve dominée par Mini, qui avait décidé de geler les positions de ses pilotes, le constructeur français Peugeot officialise en juin 2014 l'arrivée de Stéphane Peterhansel dans son équipe pour le Dakar 2015. Le pilote participe au développement du Peugeot 2008 DKR aux côtés de Carlos Sainz et Cyril Despres et termine à la 11ème place du rallye, la meilleure performance des trois équipages.

L'année suivante, sur le Peugeot 2008 DKR 16, il remporte son 6ème Dakar en auto et égale son record en moto. La balance est équilibrée, avec 6 victoires de chaque côté. Ses 12 titres en poche, le Français a inscrit son nom de façon durable sur le célèbre rallye, lui que l'on nomme désormais M.Dakar.

Histoire pilote: Stéphane Peterhansel

Plus d'infos sur les pilotes de légende