english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Pilote de légende : Thierry Tchernine

Champion de France 125cc en 1972

Vainqueur du Bol d'Or en 1973

Pilote de légende : Thierry Tchernine (photo : DR)C’est à Paris que nait Thierry Marc Tchernine le 14 mai 1944. Issu d’une famille modeste, il est le fils d’un employé de bureau du Ministère des Finances et d’une femme au foyer. Enfant turbulent, ses parents l’envoient très vite en pensionnat avant que ce dernier ne soit renvoyé. De retour chez lui, Thierry Tchernine apprend le métier de plombier et fréquente parallèlement une bande de « blousons noirs » avec qui il fait les 400 coups.

Les débuts en deux-roues

Pourtant, Tchernine sort de l’école avec deux CAP en poche, celui de plomberie et de couverture. A 16 ans, il commence à travailler et s’achète sa première moto, une 125 Motobécane Sport qui restera longtemps sa monture préférée.
Quelques temps plus tard, il investit dans une 500 BSA et sort fréquemment voir ses amis de la bande de Maison-Alfort. Puis, il effectue son service militaire au sein de la « coloniale » au Congo avant de revenir à la vie civile 16 mois plus tard.

Une rencontre décisive

Fréquentant toujours les mêmes lieux et personnes, c’est dans un endroit familier qu’il fait la rencontre de Guy Bertrand. Ce dernier l’initie au monde de la compétition et lui donne envie de prendre le guidon d’une 125 Morini pour courir sa première course. Et c’est à Montlhéry que Tchernine fait ses débuts en 1966. Des débuts pour le moins prometteur puisqu’il s’octroie une très belle seconde place.
Seulement trois ans plus tard, Thierry Tchernine s’engage en course de côte avec une 125 Maïco et truste régulièrement les premières places. Au cours de cette même année, il prend part à son premier Bol d’Or à l’issue duquel il termine sur une honorable 17ème place.

Vice-champion de France 125 et 250

Pilote de légende : Thierry Tchernine (photo : DR)Pour la saison 1970, Tchernine acquiert une Yamaha 250 TD2 de chez Sonauto mais les résultats ne sont pas ceux escomptés et il accepte de devenir pilote officiel pour la marque Vélocette en France. La saison est plutôt bonne mais pour son second Bol d’Or, Tchernine se voit contraint d’abandonner l’épreuve en raison de problèmes mécaniques.
En 1971, Thierry Tchernine est sacré vice-champion de France en catégorie 125 et 250 au guidon d’une 125 Maïco et d’une 250 Yamaha.

L’année qui suit, c’est la consécration pour le petit parisien. Au guidon de sa Yamaha il monte sur la première marche du podium et devient Champion de France 125. Il participe en outre au Bol d’Or sur une Japauto mais, associé à Christian Bourgeois, il doit bien vite abandonner la course. Entre temps il participe au Grand Prix de France dans le cadre du mondial et termine cinquième de l’épreuve.

Le Bol d'Or 1973

Pilote de légende : Thierry Tchernine au Bol d'Or 1973 (photo : DR)En 1973, c’est une autre consécration qui attend Tchernine puisque ce dernier remporte le Bol d’Or avec Japauto et Gérard Debrock. Du côté de la vitesse, il est intégré à l’écurie « La Moto » et réalise quelques belles performances notamment au Grand Prix de France 125 où il termine à la troisième place.
En 1974, Tchernine est au sommet de sa popularité même si il ne remporte aucune grande victoire. En cette-même année il participe de nouveau au Bol d’Or mais en compagnie de Jean-Paul Boinet toujours sur Sonauto. Pourtant, au bout de seulement quatre heures de course, suite à plusieurs différends avec l’équipe, Tchernine décide de jeter l’éponge.
Cet échec n’entâche pas sa motivation puisqu’il devient au cours de la saison 1974 le nouveau champion de France 250cc.

Un mariage et une retraite

En 1975, Thierry Tchernine passe la bague au doigt à une jeune femme de dix ans sa cadette. Finalement, à l’issue de la saison il décide de prendre sa retraite pour se consacrer à sa famille. Il coule des jours paisibles jusqu’en février 2010 où il trouve la mort à son domicile, après avoir succombé à une maladie à l'âge de 66 ans.

Plus d'infos sur Thierry Tchernine