Menu

Essai casque intégral Scorpion Exo 1000 Air

5.000 kilomètres avec l'EXO 1000

Le fabricant coréen Scorpion a fait une percée importante en Europe et propose depuis trois ans en France une gamme de casques intégraux dénommée Exo, décliné en versions 400, 700, 900 et 1000, le 1000 étant le modèle en fibre, tricomposite, haut de gamme. La calotte interne est quand à elle en TPS double densité. Les modèles Air se caractérisent par leur système Airfit Concept de gonflage/dégonflage des joues par pompe, pour un ajustement morphologique mais aussi d’une réduction sensible du bruit dans le casque. Simple gadget ou rival sérieux aux marques japonaises ?

Casque intégral Scorpion Exo 100 Air

Découverte

Dans sa version Apollo blanc, le modèle propose une peinture mat du plus bel effet. La déco est sobre et vraiment sympa dans cette version. Il existe également des modèles mélant mat et brillant du plus bel effet. Ce n'est pas tape à l'oeil mais "classe".

Housse fournie,écran solaire intégré, écran antibuée EverClear, spoiler arrière, déflecteur de souffle, protège-menton, système d'écran à changement rapide SpeedShift, finition, coloris, ajustage, qualité des aérations et petites pièces, l'Exo 1000 respire la qualité. Même en regardant de près, les coutures sont nettes, les pièces bien emboitées, le casque est bien fini.

En retournant le casque, on remarque immédiatement une petite excroissance en mousse rouge : c'est le fameux concept Airfit : une pompe qui permet au motard de gonfler les rembourrages internes du casque pour que le casque s'ajuste à la morphologie. C'est aussi le moyen d'avoir un casque sur mesure sans avoir à jongler avec les différentes épaisseurs de mousse chez d'autres marques.

On note ensuite l'écran solaire interne, rétractable, dénommé SpeedView.

On regarde ensuite à l’intérieur : la finition est aussi bonne. L’ajustement des mousses tombe parfaitement. Le déflecteur, proposé d’origine est bien fixé, même aux extrémités où l’on constate parfois sur certains autres casques que celles-ci se détachent en se relevant légèrement au fil du temps.

Les mousses internes sont épaisses, annoncées comme bénéficiant d'une triple densité, avec un tissu absorbant KwikWick et respirant. Elles sont surtout démontables et lavables.

Système Airfit

Mais revenons au « système Airfit »…Que se cache-t-il derrière ce terme un peu barbare ? En fait, un système de gonflage des garnitures internes du casque, permettant un ajustement optimal de celui-ci au visage du motard, par l’action d’une pompe située à l’intérieur de la mentonnière. Il se révèle très facile à actionner à l’aide du pouce, casque ou non placé sur la tête.

Le dégonflage se fait grâce à une pression continue sur un petit bouton situé juste à côté de la pompe. C'est simple à manipuler et le système fonctionne bien. Le dispositif est en plus dissimulé par une petite bavette qui se fixe par deux pressions sur la partie inférieure du casque; du coup, il reste discret. Raison pour laquelle, un court texte clair annonce aux services d’urgence, en cas d’éventuel accident, où se trouve ce système et comment le manipuler avant de dégager le crâne du casque.

Pris en main, le casque ne semble pas peser lourd. Pourtant, avec un poids de 1600 gr, le Scorpion Exo 1000 se place parmi les intégraux les plus lourds, avec un poids égal voire supérieur à certains modulables.

Casque intégral Scorpion Exo 100 Air sur la tête motarde

Enfilage

Il est maintenant largement temps d’enfiler l’Exo ! Ouch ! Ca serre ! L’enfilage du casque demande de la fermeté. A tel point, que j'ai bien regardé la taille une nouvelle fois avant de forcer pour l'enfiler la première fois, pensant au départ que c'était la taille en dessous. Mais une fois le crâne passé, çà serre partout mais les mousses sont douces et agréables. Il n'y aucune pression excessive sur le front ni autour du crâne mais plutôt la sensation que le casque enserre de façon douce et homogène, partout, y compris au niveau des joues. Le maintien est parfait. Bref, c'est le confort.

Il faut noter quand même que la marque a tendance à tailler petit, donc l'essai préalable est indispensable. Quant aux porteurs de lunettes, dans la majorité des cas, elles ne passeront pas, ou alors seulement les modèles aux branches dures et solides.

Le casque s’attache par l’insertion d’une patte multi crantée dans un système de fermeture qui s’ouvre et se ferme très aisément avec un système de languette, hyper rapide. On n’atteint pas la précision d’ajustement d’un système à boucles « double D », mais le réglage est très précis grâce au système type Microlock.

Casque intégral Scorpion Exo 100 Air et écran solaire

Bon ben en route, maintenant…

Essai dynamique

Le casque se comporte très bien au niveau aérodynamique et à très haute vitesse. L’essai a été effectué entre autre sur plusieurs centaines de kilomètres à des vitesses avoisinant les 180 km/h (sur autoroute allemande) et sur un roadster nacked sans saute-vent. La stabilité du casque n’a jamais fait défaut. L’aileron aérodynamique a tout à fait joué son rôle. La poussée sur les mousses, forte, se fait de façon homogène tant sur les joues que sur le front. Et le casque reste bien en place, sans que la mentonnière ne se rapproche du visage. J'avais un à priori lié à son poids, élevé, mais il se fait oublier une fois enfilé et même après plusieurs centaines de kilomètres; ceci confirmant ses qualités aérodynamiques. J'ai déjà noté avoir davantage mal aux cervicales avec un casque plus léger mais moins aérodynamique.

Les nombreuses aérations et extracteurs jouent bien leur rôle et assurent une bonne ventilation.

Côté buée par contre, et malgré la visière anti-buée, celle-ci apparaît à petite vitesse par les temps frais d'hiver en Belgique, malgré la présence du déflecteur d’origine et de la large ventilation sur la mentonnière. Heureusement, il est possible de minimiser le problème dans ce cas-là grâce au petit ergot situé sur la gauche de la visière qui permet d’entrouvrir celle-ci très légèrement, laissant passer un filet d’air qui dissipe rapidement la buée à l’intérieur de la visière.

Ce petit ergot permet 3 types de fermeture de la visière :

  • une légère fente côté gauche
  • blocage de la visière une fois fermée
  • visière fermée sans blocage

L’écran solaire intégré et rétractable tombe convenablement devant les yeux du pilote. Il se positionne facilement et il est très facile d’actionner le petit levier situé sur le côté gauche du casque, à l’arrière du système de dépose / pose de la visière, même en roulant. Le temps de trouver rapidement ses marques pour le manipuler en roulant.

Cependant, on lui préférera encore plus la visière fumée - disponible en option - en cas de forte luminosité ou de soleil d’hiver fort et rasant. Pour l'avoir essayée également, la visibilité offerte est alors nettement meilleure.

Avec le casque épousant parfaitement le crane, je m'attendais à un silence impérial. Ce n'est pas le cas. Sans être très bruyant, ce n’est pas non plus ce qu’on peut appeler un casque silencieux. Pour atténuer ce fait, il faut dire qu'il a principalement été testé sur roadsters et customs.

Remplacement de visière

La pose et la dépose de la visière se font simplement : en position complètement ouverte de la visière, le casque face à soi, il suffit de tourner chacun des systèmes de maintien de la visière dans le sens des aiguilles d’une montre et le tour est joué. La visière saute des ergots de maintien et l’on peut alors la retirer.

Pour la remettre, toujours en position ouverte et casque vers soi, il suffit de presser la visière dans les ergots de maintien de celle-ci (appelé système Speedshift) puis l’abaisser en position fermée en maintenant fermement la pression sur les ergots. (Pour la technique exacte, le mode d’emploi du fabricant est très clair). Une fois qu'on a le coup de main, cela se fait en dix secondes.

Casque intégral Scorpion Exo 100 Air ouvert

Conclusion

Comparé aux autres marques qui proposent des mousses de joues morphoadaptables (à acheter bien sûr), l'Exo 1000 s'ajuste impeccablement au visage du pilote de par son serrage d'origine mais aussi grâce à ce fameux "Airfit system". Et selon la marque du casque, c'est parfois une fameuse économie, il faut bien le dire... Ce système compense en plus le tassage des mousses que je n'ai toutefois pas encore constaté au cours de ces premiers milliers de kilomètres. En conclusion, à seulement 319 € (voir 30 euros de moins sur internet), le Scorpion Exo 1000 est un casque agréable au quotidien et surtout à l'excellent rapport qualité/prix.

Points forts Points faibles
  • Système AirFit
  • Comportement dynamique
  • Confort
  • Finition
  • Prix
  • écran rétractable facilement manipulable
  • Bruit
  • Poids

note : 8/10

Caractéristiques techniques

  • concept Airfit : La pompe permet à un motard de personnaliser l'ajustement de son casque grâce à des rembourrages de joue montés sur coussins d'air réglables avec atténuation sonore supplémentaire.
  • coque en matrice tricomposites fibre de verre/Kevlar/Dynema. Protège-menton revêtu d'EPS pour une protection supplémentaire.
  • écran interne solaire rétractable SpeedView.
  • système d'écran à changement rapide SpeedShift : changements d'écran aisés, sûrs et sans outils en dix secondes ou moins. Aucun réglage nécessaire : l'écran se rétracte pendant la fermeture pour une étanchéité parfaite.
  • écran antibuée EverClear : écran aérodynamique optiquement correct avec technologie antibuée de pointe et revêtement dur anti-rayures fabriqué au CANADA.
  • système de verrouillage d'écran : un levier à 3 positions permet de verrouiller l'écran en position fermée ou légèrement ouverte.
  • doublure de casque et rembourrages de joue à absorption de transpiration KwikWick : respirants, facilement détachables et lavables.
  • système de ventilation : orifices d'aération indexés avant et arrière réglables avec spoiler arrière aérodynamique réduisent le soulèvement, créent une dépression et maximisent le flux d'air à travers le casque.
  • déflecteur de souffle : performances antibuée améliorées.
  • protège-menton : contribue à la réduction du bruit.
  • fermeture de la jugulaire par anneaux double D.
  • certifié ECE 22-05. Testé TÜV.

Prix public TTC conseillé : 319 euros

Les avis des utilisateurs

Casque Scorpion Exo 1000 Casque Scorpion Exo 1000 Casque Scorpion Exo 1000 Casque Scorpion Exo 1000 Casque Scorpion Exo 1000

 

Conseils pour bien choisir son casque

Publicité
Réduire
ouvrir