english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Essai pneu Michelin Power Pure

Bibendum soigne sa ligne pour son pneu sport bi-gomme

Michelin Power PureMichelin vient de présenter sur le circuit d'Almeria son tout nouveau pneu, le Michelin Power Pure. Le Repaire était invité pour réaliser l'essai sur route et circuit, sur plusieurs motos différentes. Essai...

Le Power Pure inaugure la seconde génération de la technologie 2 CT (2 Compounds Technology = bi-gomme) avec une nouveauté de « poids » : la Light Tire Technology (LTT). L’argument maître est un gain de 1 kilo sur le poids d’un train de pneu par de nouvelles techniques de production; l’épaisseur de gomme étant identique au Power 2CT.

Sachant que le poids d’un pneu avant et arrière représente environ 10 kilos, la performance équivaut à un gain de 3 kilos sur les roues pour un investisement par l’utilisateur bien moindre ! Mais surtout, ce régime sensible doit influer directement sur la maniabilité de la moto : en réduisant les forces d’inertie et l’effet gyroscopique, on doit gagner autant en agilité.

Ce gain de poids est effectué sur les masses non suspendues : plus ces masses sont faibles et plus les suspensions sont efficaces... C’est aussi moins d’effort au guidon. L’opération semble donc bénéfique à bien des niveaux.

Essai pneu Michelin Power Pure 2CT

Mettre un boudin au régime… assurément une idée saine !

Le Power Pure vient compléter, par le haut, la gamme de pneu sport Michelin, entre un Pilot One typé circuit et un Pilot Power 2CT d’ancienne génération.

Positionnement Michelin Power Pure

Le pneu s’adresse donc au pilote désireux de rouler sur route, en toutes circonstances, avec un pneu performant et d’aborder la piste - voire même la recherche du chrono -, en toute sécurité et avec la même monte, en sachant que ces pneumatiques lui garantiront un très haut niveau d’adhérence. Il faut noter que c’est la monte choisie par Yamaha pour équiper la nouvelle R1.

La firme francaise propose donc de tester ce pneu sur route et sur piste afin de ressentir les qualités de son nouveau produit en toutes conditions… vraiment toutes.

Circuit Almeria

Sous le soleil… Humide et froid d’Almeria…

Le sud de l’Espagne réserve des surprises : en fait de chaleur, c’est bien la pluie puis la neige qui nous accueillent et une température de 3° C au matin. Donné pour une utilisation à 80% route et 20 % circuit, le Power Pure devra se montrer à la hauteur. A commencer par sa rapidité de mise en température. Sa composition, 100% silice (une spécificité Michelin) permet justement de bénéficier très vite de toutes les qualités d’adhérence.

Dessin sculptures pneu Michelin Power Pure

Ces qualités dépendent également des nouvelles sculptures dérivées des pneus pluies de MotoGP. On reconnait assez bien l’origine des 2 bandes centrales et des entaillements des flancs. Ces derniers, bien que réduits, assurent un grip sur sol mouillé meilleur que sur le Power 2CT : leur dessin moins long se limite à la zone de grip maxi possible sous la pluie... et redonne de la surface améliorant d’autant l’adhérence sur sol sec... une innovation simple et efficace à l’esthétique réussie.

Essai pneu Michelin Power Pure 2CT

Essai routier

Les conditions de roulage sur route au matin sont difficiles : bitume détrempé, sales par endroit, température très basse et quelques flocons de neige pour lier le tout...

Essai pneu Michelin Power Pure

Les Power Pure transmettent bien les informations d’état de la route, le drainage est effectif, aucune perte d’adhérence n’est notée et les premiers tours de roues mettent finalement en confiance. Car un autre avantage de ce pneu est de permettre à la gomme tendre de la double composition d’être, dès 24° d’angle, à 100 % en contact avec le sol sur l’arrière et dès 32° d’angle, à 17% également en contact sur l’avant… Forcément rassurant et bien plus conforme au pilotage sur route ou un Power 2CT demandait de prendre 44° (!) pour atteindre la partie tendre du pneu avant.

Camparo Michelin Pilot Power 2 CT et Power Pure

Heureusement, la météo reprend finalement assez vite une couleur locale et un deuxième test routier permet de mieux percevoir la pleine mesure du pneumatique sur un sol plus sec. L’adhérence est excellente et permet d’angler sans retenue.

Les enchainement de virages sont faciles alors même que le profil du pneu n’est pas différent du Pilot Power. Quelle que soit la moto utilisée - Ducati 848, Yamaha R6, Fazer 1000, Kawazaki Z 750, Honda 1000 CBR -... le ressenti est le même : agilité, neutralité, confiance.

Essai pneu Michelin Power Pure 2CT

Essai Circuit

Passer de le route au circuit, sans état d’âme, et avec des performances très élevées de grip, telle est la promesse Michelin. C’est donc logiquement que nous poursuivons le test sur piste.

Essai pneu Michelin Power Pure 2CT

La monte Power Pure permet de rentrer vite dans le vif du sujet : les motos s’inscrivent sur l’angle avec toujours autant de facilité et gardent leur trajectoire. Freinage en bout de ligne droite et accélération en courbe ne prennent aucunement le Power Pure en défaut.

Le tracé d’Alméria, avec ses nombreuses courbes plus ou moins serrées (voir la vidéo embarquée) met vite en avant la maniabilité des motos chaussées de ces nouveaux Michelin. Pourtant positionnés comme une monte sport/route, ces pneus se comportent impeccablement sur circuit ou seuls les pilotes avertis allant chercher les ultimes trajectoires lui préfèreront alors le Pilot One, plus rigide.

Les enchainements rapides des chicanes indiquent une réelle facilité de changement d’angle et Michelin met en place un atelier déterminant pour réaliser pleinement l’efficacité et les progrès tangibles induit par la monte.

Voir la vidéo sur le circuit

Test de la chicane : l’effet LTT

William Costes, pilote de développement pour Michelin, enchaine les passage sur une moto embarquant des systèmes de capteurs et dont les roues ont été lestées de façon à simuler précisément une monte de pneus ne bénificiant pas de la technologie LTT.

Le résultat est là : avec un effort semblable au guidon, la vitesse de changement d’angle passe de 120° à plus de 160° par seconde. On comprend les bénéfices apportés : plus vite on se positionne sur l’angle souhaité, plus tôt on peut ré-accélerer et donc améliorer ses chronos.

Effet LTT lest sur Michelin Power Pure

Le test nous est également proposé. Le but est naturellement de montrer le comportement de la moto si la monte faisait 1 kilo de plus. Effectivement, la moto semble plus lourde, plus difficile à placer sur l'angle et à passer du droite au gauche rapidement.

A contrario, une fois les masses enlevées, cela se traduit par une sensation de facilité à passer d’un angle à l’autre. Ce qui vaut sur circuit l’est également sur la route moins bien sûr pour des performances que pour un confort au quotidien, avec moins d'effort et plus de facilité.

Moins de lourdeur, plus de naturel. L’effet du régime auvergnat est tangible.

Technique : Light Tire Technology et 2CT de seconde génération

Michelin, acteur en Championnat Endurance, connait la nécessité d’avoir à la fois beaucoup d’adhérence, quelles que soient les conditions de course mais aussi une longévité importante. Pour concevoir son nouveau Power pure, Michelin a repensé tant sa méthode de production qu’optimisé sa fabrication.

Romain Bouchet, expert en analyse des performances et simulation, détaille une partie des innovations : « l’intégration de matériaux nobles de type aérospatiale notamment des fibres d’aramide au lieu de fils d’acier (200 mètres de fibres à l’avant et 400 m pour le pneu arrière) en quantité plus importante que pour les précédents modèles, modification du moulage du pneu, optimisation de la structure interne, du profil et des composants... tout ceci participe au résultat final relatif au poids du Power Pure et toutes les qualités qui en découlent.»

Structure Power Pure

En limitant les masses non suspendues et son impact sur les suspensions (fluctuation de charge), on améliore d’autant la tenue de route. Le pneu reste d’autant mieux en contact avec le sol, retransmet les informations plus finement et améliore la motricité.

Comparo Power Pure et Pilot Power 2CT

Là aussi les progrès sont importants : là où un Power 2CT offrait à l’arrière seulement 11% de gomme tendre sur chaque épaulement, le Power Pure est lui composé de pas moins de 40% sur ces même zone et seulement 8 % de gomme médium au centre... le grip est bien là mais pour la longévité, seul un test longue durée pourra valider les affirmations du constructeur d’une pérennité identique au Power. A vérifier avec le test pneus longue durée instauré sur le Repaire depuis 1999 et basé sur votre expérience.

Perdre c’est donc gagner...!

Meilleur grip sur sec et mouillé de par la disposition des sculptures et surtout réelle amélioration en dynamique par la perte de poids, le Power Pure semble bien partis pour être une valeur sûre en usage mixte. Ce gommard réussit le grand écart entre piste et route avec une adhérence excellente et en repoussant les limites du genre... sachant que les pressions recommandées route et piste restent identiques... 2,5 pour l'avant et 2,9 arrière, soit les prescriptions constructeurs. Il offre ce plus appréciable d’un vrai gain en maniabilité/réactivité. Et à 260 euros le train (110 euros l'avant, 150 euros l'arrière, le prix se situe dans la moyenne de la catégorie.

Points forts Points faibles
  • Mise en température rapide
  • Maniabilité accrue
  • Drainage efficace
  • Esthétique
  • Longévité à confirmer

Photos Lionel Beylot, Eric Malherbe, Stan Péreck et Bertrand Thiébault

Calcul coût assurance ?

AMV Combien pour assurer votre Pneu Michelin Power Pure? Devis en ligne
Axa 2 Roues Calculez le prix de votre assurance Pneu Michelin Power Pure en 2mn avec Axa 2 Roues