english

Essai CFMoto 700 CL-X Sport

Le plumage, le ramage et la banane en prime

Bicylindre en ligne, 693 cm3, 70 ch, 68 Nm, 198 kg, 7.990 euros

700 ! Le chiffre avait surpris lors de la présentation du salon de Milan, avec une soirée dédiée ! Mais oui, CFMOTO lançait bien un nouveau modèle avec plusieurs déclinaisons en 700 cm3... loin des mêmes vieilles 650 que l'on voyait année après année au fond d'un salon.Et surtout, ce n'est pas juste une nouvelle plateforme et un nouveau moteur, mais l'arrivée de l'électronique avec ride-by-wire, suspensions réglables, régulateur de vitesse... sans parler de la finition en nette hausse. Bref, la 700 chez CFMOTO, c'est la révolution. Et après la CFMOTO 700 CL-X, il est temps de passer à sa déclinaison Sport avec la CL-X Sport. Essai...

Essai CFMoto 700 CL-X Sport
Essai CFMoto 700 CL-X Sport

Découverte

D'entrée, la moto interroge. On se demande vraiment si l'on est encore sur le principe du concept bike ou si la machine est vraiment diffusée en large série. Le design épuré, la mise en valeur de l'ensemble et surtout le quasi anonymat du manufacturier sont autant d'atouts anti tape à l’œil. On a vraiment l'impression que la moto a été dessinée pour interroger et d'expérience cela fonctionne … Arrêtez vous quelque part et le premier motard qui va arriver va d'entrée vous poser la question : « Mais qu'est ce que c'est que cette moto ? » charge à vous de lui faire découvrir le discret ciblage de la marque et éventuellement lui signifier, cette fois avec une certaine fierté alors que jusqu'ici il y avait toujours une petite appréhension. C'est une moto « fabriquée en Chine » délaissant ainsi le terme de « chinoise » terme qui flirte bizarrement encore avec une connotation quasi péjorative.

Sans rentrer encore dans les points de détails on ne peut qu'apprécier la qualité de fabrication de cette motocyclette aux allures de petit « muscle bike ». J'aime beaucoup ce coté ramassé, fauve à l’affût qui se prépare à bondir. Le dégagement entre l'ensemble coque selle et la plaque d'immatriculation met bien en valeur la roue arrière et son gros pneumatique. La seule faute de goût provient toutefois de cet échappement disgracieux associé à un collecteur propice à recevoir les affres de la route, mais je suis certain que rapidement cette erreur d'esthétique va être gommée soit par quelque accessoiriste soit par la manufacture elle même.

La moto en elle même est très agréable à l’œil et fait vraiment modèle de qualité, les rehausses carbone au niveau du mini saute vent, de l'avant du réservoir et de l'arrière de la selle, sont du meilleur goût. Le capot de selle amovible qui peut aisément se remplacer par une selle passager est vraiment très joli et le marquage à base d'X lui donne un cachet inimitable.

Cette version Sport reprend ainsi ainsi la même plate-forme technique que la 700CL-X
Cette version Sport reprend ainsi ainsi la même plate-forme technique que la 700CL-X

L'éclairage est entièrement à LED ce qui assure une belle tenue dans le temps et une bonne efficacité. Après il y a deux roues de 17 pouces à l'avant comme à l'arrière, deux pneumatiques avec celui de derrière gros pour la cylindrée, mais qui fait joli. De marque taïwanaise, ils se révèlent sacrément efficace, comme quoi. Le réservoir de 13 litres ferme bien à clé.

En selle

Le guidon, en fait deux bracelets positionnés en haut d'une très jolie fourche Kayaba à réglage en détente et en compression pour chaque tube, supporte deux commodos faciles d'utilisation et relativement sensibles ainsi que deux rétros en bout, rétros bien lisibles, faciles de réglage mais qui nécessitent pour la lecture un petit changement d'orientation de l'angle de vue et qui, plus gênant, ont sacrément tendance à vibrer dés que l'on atteint un bon régime.

La selle est à 795mm ce qui est très raisonnable
La selle est à 795mm ce qui est très raisonnable

A droite on trouve le bouton de démarrage et, bien utile maintenant mais parfois oublié par certains constructeur, un warning. La poignée d’accélérateur est du style « ride by wire », je préfère dire « sans câble » et un kit Brembo d'excellente facture commandant, par l'intermédiaire de durites aviation, deux étriers du même fabriquant, à 4 pistons excusez du peu, qui se chargent d'agir sur deux 33 tours du style pétale mais cela ne les empêche pas d'être efficaces.

A gauche c'est un peu plus l'usine à gaz avec la commande de phare traditionnelle : appel dans un sens et continu dans l'autre, pour le reste cela réclame un temps d'adaptation : les clignos n'ont pas de point stop pour la bonne et simple raison qu'ils sont en rappel automatique, le régulateur de vitesse, qui est d'origine sur la moto, belle initiative, se commande fort facilement pour peu que l'on pige qu'il n'agit que sur les trois derniers rapports et, cerise sur les litchis, un double mappage : Eco et Sport qui d'expérience devrait plutôt se dénommer Cool et Gazzz mais cela serait un peu moins commercial. Vous comprendrez si vous poursuivez la lecture. Le levier d'embrayage, extrêmement doux, est réglable en écartement.

Moteur bicylindre en ligne de 649 cm3
Moteur bicylindre en ligne de 649 cm3

Voilà pour les commandes, si vous trouvez que le guidon est un peu bas, faites vous pousser les bras, en ce qui me concerne cela tombait pile poil !

Côté instrumentation, c'est rond, digital, bien éclairé, avec un bon contraste. On y trouve plein de trucs plus ou moins utiles mais surtout l'heure, la vitesse, un compte tour (au passage c'est à revoir car il est quasi illisible), un trip, un indicateur de rapport engagé et la jauge à essence, précise. Tout cela se commande par deux boutons, réglage et alternances, que l'on aimerait peut être un peu plus « tactiles », là c'est un peu cheap. Allez, si j'osais je vous demanderai, monsieur de l'Empire, de me déporter ces deux commandes au guidon, cela serait plus facile d'utilisation. La clé de contact est en position centrale, sur le haut du cadre, c'est la même clé qui sécurise la trappe d'essence.

Heure, vitesse, compte tour, trip, indicateur de rapport engagé et jauge à essence
Heure, vitesse, compte tour, trip, indicateur de rapport engagé et jauge à essence

On notera des cale pieds qui accrochent bien.

Pour stabiliser l'engin à l'arrêt il y a une béquille latérale, stable mais dont l'assise est encore un tout petit peu petite. Pour graisser la chaîne la moto, bien équilibrée, se bascule d'une seule main sur celle-ci et avec un peu d'aide pour actionner la bombe c'est réglé.

Béquille latérale, stable mais dont l'assise est encore un tout petit peu petite
Béquille latérale, stable mais dont l'assise est encore un tout petit peu petite

Quand on connaît le prix de l'engin et que l'on découvre l'équipement pléthorique, on se dit instantanément que l'on va en avoir pour son argent.

La moto peut être mappée en version « conducteur débutant » ce qui peut être un plus.

Phare arrière à led
Phare arrière à led

Bon, eh bien il ne reste plus qu'à se mettre en route.

Contact

Le tableau nous fait un coup type machine à sous et le bicylindre s'ébroue du premier coup. Amusant, ce son me rappelle quelque chose. Ah mais oui, ce sont les bonnes origines Kawa du bloc moteur, indémodable. Le bon twin en ligne distille de suite ses petites vibrations, la boite se révèle d'une exceptionnelle douceur et le point mort se trouve sans problème, à froid. Eh oui, en ce qui me concerne j'aime bien le chercher d'entrée, cela me donne instantanément une belle idée des manips. Un, deux, trois, quatre... il y en a bien six. Là je suis rapidement dans la limite « prison » et pourtant je n'ai pas encore utilisé le bouton magique.

Comme je suis joueur et que je n'ai pas lu la notice je m'amuse à tomber les rapports façon shifter, eh bien cela ne fait ni chaud ni froid à la machine. Elle accepte sans maugréer et lorsque je fais la manœuvre inverse c'est à se demander si l'embrayage n'est pas uniquement réservé aux passages dans les épingles très serrées, au démarrage ou à la pause feu rouge. L'embrayage, quand même, parlons en, la CL-X offre une commande d'une exceptionnelle douceur, se manipulant avec deux doigts, avec une super bonne optique pour ces dames qui souhaiteraient rouler « fille de l'Empire ».

Couple de 68 Nm à 7.000 tr/min
Couple de 68 Nm à 7.000 tr/min

Docteur Jekyll et son pote diabolique

Alors là c'est la surprise du jour, je vous en ai déjà glissé un petit mot précédemment. Au commodo gauche, juste en dessous d'un régulateur de vitesse qui doit être bien efficace sur autoway mais comme je n'y met que rarement les roues je n'ai pas eu l'occase de le tester en situation longue. Enfin sur une machine de cette catégorie il a toutefois le mérite d'exister et je suis certain qu'il en séduira plus d'un. Et juste en dessous, il y a un petit bouton qui inspire : Eco et Sport qu'il indique. Ils auraient du le cibler autrement : Mémé et Maman, Tranquilou et Nom d'un, Fumette et Pétard, voire même Jekyll et Hyde. Une fois que l'on a pigé le bon fonctionnement du zinzin, c'est le plaisir à l'état pur. Tu roules cool en admirant les orchidées qui commencent à décorer les bas cotés et d'un coup un malotru en machin vert t'enrhume sur une route que tu connais par coeur. Whaouuu, le galapiat, bouton magique et gaz. Et croyez moi cela déménage instantanément. J'ai même réussi à en faire glisser le boudin arrière en sortie de courbe, le vert est devenu verdâtre et lorsqu'il m'a rejoint au carrefour suivant j'attendais avec une certaine impatience la fameuse question « mais qu'est ce que c'est que cette brelle » Eh bien non, le rascal a tourné à gauche en jetant juste un regard, je suis reparti déçu, content mais déçu. Ces jeunes, ils ne savent plus vivre.

Les repose-pieds façon enduro, à large assise et à bon grip, sont fort sécurisants à la fois pour le pilote comme pour le passager.

Et en version cool, en ville,le bi reprend sans cogner en 4 en dessous de 2000 tours.

Puissance de 70 ch (51,5 kW) à 8.750 tr/min
Puissance de 70 ch (51,5 kW) à 8.750 tr/min

Il reste la position des rétros, très jolis mais qui obligent le pilote à une jonglette des yeux qui peut poser problème.

Les rétroviseurs en mode café racer
Les rétroviseurs en mode café racer

On a eu quelques à coups à chaud en ville et une petite recherche nécessaire, toujours à chaud, pour trouver le point mort. Et la poignée d'accélérateur manque parfois un peu de feeling en ville quand on roule cool.

Autoroute

Certes le grand ruban n'est pas ma tasse de thé mais comme il fallait bien y tester la moto, j'ai pris un ticket de péage. Et là je fus agréablement surpris. Je m'attendais avec le peu de protection et ce petit vent du nord qui soufflait sur le littoral à être vraiment ballotté. Eh bien que nenni. Est ce l'effet du microscopique saute vent qui surmonte le phare ou la morphologie générale de la motocyclette mais la tenue de cap est impeccable et lorsque l'on double un poids lourd on ne se retrouve pas de suite en drapeau. Le 700 bicylindre en mode cool vous emmène à une vitesse de croisière fort honorable et si vous êtes joueur et appuyez sur le bouton magique vous gagnerez très rapidement la case « faits divers» Il n'y avait quasi personne, j'ai essayé, lorsque le 2 s'est affiché je me suis dit que c'était suffisant. Oui, je sais c'est mal.

Vous dire si j'aurais tenu longtemps à l'un ou l'autre de ces rythmes, je ne sais pas, j'ai vite glissé à droite et rejoins un routier plus accueillant mais je suis certain qu'en cas d'obligation on doit pouvoir sans problème se farcir une longue période de 4 voies sachant que l'autonomie va vous imposer une pause toutes les deux heures.

Saute vent
Saute vent

Départementales

La petite route qui serpente c'est quand même le terrain de chasse favori de la jolie asiate. Avec son autonomie raisonnable, sa position de conduite qui ne confère pas à la torture sur les freinages appuyés, sa tenue de cap sans reproche et ses suspensions qui sécurisent, ce 700 s'avère un excellent engin ludique qui va vous permettre de rentrer d'une après-midi baroudeuse avec la banane qui va bien. Si c'est le printemps, que les oiseaux chantent et que votre casque est ouvert vous pourrez cruiser tranquilou en gardant le mode « éco » enclenché. Si soudain un quelconque gazier vient troubler votre quiétude vous faites feu et pour peu que vous sachiez vous adapter à ces reprises quand même un tantinet brutales, à ce freinage quasi démoniaque et, amusant, à cette « glissouille » sans la moindre impression d’insécurité de la roue arrière, eh bien le concurrent a vraiment intérêt à se cracher dans les pognes pour arriver à vous larguer. Je n'ai pas testé la garde au sol, je n'avais vraiment pas envie de rayer la peinture. Pneumatiques, suspensions, équilibre général de la machine tout cela se révèle, en configuration d'origine, parfaitement adapté à un usage normal sachant que comme sur toutes les motos la limite est essentiellement celle du pilote et non celle de la machine. Connaissant les possibilités de réglage, la possibilité sur les jantes de 17 de mettre des pneumatiques encore plus performants et surtout lorsque vous aurez largement testé toutes les possibilités de cet engin je pense que vous disposerez dans votre garage, d'une moto « plaisir » pour et ce n'est pas le moindre avantage, le prix d'un bécane « tout venant » que l'on rencontre à tous les coins de rue.

Poids de 205 kg qui ne se fait pas sentir
Poids de 205 kg qui ne se fait pas sentir

Freinage

Ce n'est pas tout de jouer de la poignée, il faut également jouer du levier. Alors là on est en terrain connu, le père Brembo a envoyé de Bergame un kit qui ressemble à quelque chose. Entre nous bien heureux qu'il y ait un ABS plus qu'efficace sur la moto car c'est un coup à se mettre au tas si on joue trop fort du levier. La préhension est bonne mais la puissance est vraiment démentielle et peut être un tantinet surdimensionnée pour la machine. La galette arrière n'est pas en reste et pour asseoir la moto en entrée de courbe c'est un véritable plaisir, allez, si j'ose une critique, je dirais que le levier gagnerait à être légèrement surélevé de façon à tomber un peu mieux sous le pied.

Double disque de 300 mm, étriers radiaux Brembo Stylema
Double disque de 300 mm, étriers radiaux Brembo Stylema

Confort

La selle est relativement confortable et comme le moto est assez étroite, à aucun moment, lorsque j'ai effectué des étapes de 200 bornes, je n'ai éprouvé le besoin de me détendre les gambette. Je dis 200 bornes car c'est le moment où j'ai commencé à m'inquiéter pour la consommation, inquiétude mal placée car il restait encore trois litres dans le bidon, de quoi trouver encore la station la moins chère dans un rayon de 60 kilomètres.

Bon, le bicylindre vibre un peu au dessus de 4000 tours mais c'est fort raisonnable, il n'y a que les rétros de bout de guidon, surtout le gauche, qui distillent une vue un peu plus trouble, vous me direz, on s'y fait.

Ma passagère, elle, s'y est très bien faite. La vibration était même agréable, qu'elle m'a dit. Il est vrai que les dames apprécient toujours les bi et pourtant ce n'est pas la meilleure conception pour le couple. Il serait peut être de bon ton d’adjoindre une paire de petites poignées à la selle proposée en option, c'est peanuts et cela tranquillise.

Sur une étape de près de 200 km avec une passagère nous n'en sommes pas sortis perclus de courbatures et les séants en compote. J'avoue que c'est un sacré plus pour une moto de cette catégorie.

Selle sportive qui accorde moins d'espace au passager
Selle sportive qui accorde moins d'espace au passager

Route de nuit

Les équipements électriques sont vraiment très efficaces. En code comme en phare c’est excellent, les feux à LED sont puissants et le faisceau est bien positionné .. Les clignos sont bien visibles et leur rappel automatique est incontestablement un plus.

Consommation

Au cours de cet essai de plus de 1000 km la consommation moyenne s'est élevée à 5,4 l au cent ce qui assure une autonomie de pratiquement 250 km à allure soutenue.

Vous aurez compris que l'autonomie en usage raisonnable tourne autour des 250 km, avec une consommation qui tourne autour des 5,5 l au cent, raisonnable en ces temps où le carburant devient un produit de grand luxe.

Le réservoir j'y reviens, contient 13 litres d'or noir est sécurisé par la clé de contact et se remplit sans risquer de perdre la moindre goutte du précieux liquide par refoulement.

Le remplissage d'huile est bien placé, on contrôle le niveau à l'aide d'un hublot intelligemment positionné de façon à limiter les risques de torticolis. Le niveau d'huile n'a pas varié d'un iota sur les 1.000 km de même que la tension de chaîne.

Un réservoir de 13 litres
Un réservoir de 13 litres

Pratique

Sous le capot de selle, que l'on peut échanger contre une selle passager c'est le vide sidéral, pas un poil de place vous n'avez qu'à prendre un sac à dos. Ah si, amusant, il y a une prise USB, pratique pour y brancher un smartphone.

Alors, pourquoi pas ?

Pour moins de 8000 euros (7.990 euros, soit 1.000 euros de plus que le modèle Heritage), CF Moto propose un mid size de grande qualité, équipé au maximum des besoins, avec quelques options d'origine qui pourraient encore faire rêver des constructeurs plus huppés. Je vois bien ce 700 CLX-Sport dans un garage comme seconde moto ou comme engin de balade pour madame. La hauteur de selle de moins de 800 mm et l'étroitesse de la moto font de même une personne de taille moyenne sera en sécurité et posera les pieds par terre. Une cylindrée raisonnable, une consommation très limitée, un tarif d'assurance étudié, voilà trois raisons qui pourraient vous faire opter pour cette fille de la muraille. Certes il y a la revente, l'entretien, les consommables mais quand on aime est ce bien raisonnable que de compter. Mince j'ai prononcé le mot, il est vrai que cette petite machine est attachante et reflète parfaitement ce dont on peut avoir envie pour peu que l'on demeure dans une zone montagneuse, que l'on n'envisage pas de partir au bout du monde avec sa bécane, que l'on dispose d'un bon sac à dos et que la balade avec madame se limite à la randonnée dominicale. Comme en plus il y a un intérêt certain lorsque l'on fait une pause café et que je suis resté avec ce vieil esprit motard qui apprécie le fait que l'on se retourne sur son engin, je parle de la moto bien évidemment, eh bien j'avoue que si... Enfin bref, il y a d'autres machines à essayer mais celle là, elle m'a quand même un petit peu titillé.

Points forts

  • tarif
  • moteur
  • tenue de route
  • freinage

Points faibles

  • rétros
  • béquille latérale
  • absence de poignées passager
  • compte-tours

La fiche technique de la CFMoto CL-X Sport 700

Conditions d’essais

  • Itinéraire: petites routes variées + autoroutes + un peu de ville
  • Kilométrage de la moto : 1.000 km

Calcul coût assurance ?

AMV Combien pour assurer votre CFMoto 700 CL-X Sport? Devis en ligne
FMA Calculez le prix de votre assurance en 2mn avec FMA

Commentaires

jojooo

Côté look, on aime ou pas, c'est juste une question de goût.
Mais à 8.000 ¤ la machine made in China, cela me semble plutôt cher.
L'importateur profiterait-il d'une certaine pénurie pour se faire une grosse marge ?
Parce que pour 7.000 ¤ (et il en reste 1.000 pour de l'accessoire/équipement), je préfère très largement une SV650 au look intemporel, suffisamment performante, ultra fiable, des passages à l'atelier tous les 12.000 km (6.000 km pour la CF Moto), un SAV présent et une revente moins hasardeuse.

ps : je cite "Le niveau d'huile n'a pas varié d'un iota sur les 1.000 km". Encore heureux ! Sur ma Vstrom 650 de 57.000 km- même moulin que la SV650 - le niveau d'huile ne varie pas d'une révision à l'autre soit sur 12.000 km !!!

27-05-2022 12:31 
Coolapix

J’ai essayé, il y a quelques temps, la CLX 700 Héritage, j’ai pas aimé le moteur du tout. Le son n’est pas terrible, et ça « gratte » comme si les cylindres étaient en papier de verre 🙁

27-05-2022 13:25 
olivierzx

5L5 j'espère que c'était à rythme (très) élevé, parce qu'au quotidien c'est beaucoup (trop) pour ce type de moto. (moteur/poids)

27-05-2022 18:17 
Lutrinae

Faut vraiment arrêter de critique leur fiabilité hein, pour rappel CF moto fait les NK, au moteur similaire, depuis un bail, et sont parfaitement fiables.

Bon par contre, 8000 balles ça commence à faire beaucoup.
Pour un prix à peu près similaire, je pense que je partirai beaucoup plus facilement sur une trident 660 😄

Citation
jojooo
des passages à l'atelier tous les 12.000 km (6.000 km pour la CF Moto)

C'est tous les 6.000 également une SV !
À gamme équivalente, 12.000km c'est chez les Honda. 10.000 pour les yamaha et kawa.
Et Étonnamment, certaines Ducati et Triumph sont à 15.000 et 16.000km (😳).

Citation
olivierzx
5L5 j'espère que c'était à rythme (très) élevé, parce qu'au quotidien c'est beaucoup (trop) pour ce type de moto. (moteur/poids)

Le problème de la conso, c'est que ça dépend beaucoup de l'utilisateur et de sa manière de conduire lors du test. Du coup, pour s'approcher de la réalité il vaut mieux comparer les moyennes des consommations de plein d'utilisateurs.
Sur spritmonitor, les CF Moto NK (même moteur) ont peu ou prou la même consommation moyenne que la Z650.

27-05-2022 22:56 
Picabia

A ce tarif quelle est la pertinence d'acheter une moto Chinoise?
Et pourquoi la destiner qu'à Madame?
Pourquoi j'irai courir après un revendeur dont l'atelier regorge de quads et de tondeuses? C'est qu'il flaire le filon et refourgue en même temps des 125 de daube.
Le look ne fait pas tout et elle est plutôt pimpante mais on fait quoi avec ce genre de bécane, on frime sur le bord de plage car à part un slip de bain on ne peut rien emmener.
Mon voisin en a une à coté d'un Suzuki Intruder, deux mondes différents, j'attends son retour d'expérience.
L'épreuve du temps, la seule qui reste valable à mes yeux pour juger d'une bécane.

30-05-2022 08:23 
Zezelle

@picabia, je suis entièrement d’accord avec ce que tu dis, sauf que par chez moi(Angoulême), c’est le concessionnaire BM qui vend les CF moto, on est loin du vendeur de tondeuse…

30-05-2022 11:05 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous