Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Essai Kawasaki VN 900 Custom

Rock’n roll attitude !

Assis à moins de 70 cm du sol, les pieds calés loin en avant et tenant le large guidon de la VN 900, je goûte au plaisir de rouler en position « feet-first ». La campagne est particulièrement agréable en ce mois de février et les petites routes de l’arrière pays Varois sont le terrain de jeu idéal pour découvrir cette Kawasaki aussi noire que l’ébène.

Kawasaki VN 900

Découverte

Si la « 900 Kawa » évoque de glorieux souvenir aux anciens, aujourd’hui cette cylindrée est dévolue aux customs bicylindres. Un moteur que Kawasaki décline dans trois modèles VN qui sont : la « Classic » avec des marchepieds et de superbes roues à rayons, vendue 8899 €. Puis la « Classic Special Edition » un pur cruiser très classieux qui se distingue surtout par ses pneus à flancs blancs pour 100 € de plus. Enfin, nous vous invitons à découvrir aujourd’hui la VN 900 Custom, le modèle essayé, vendu lui aussi 8899 €.

Kawasaki VN 900

Ici pas de chrome, ni de marchepieds, mais une jante arrière pleine et une roue avant moulée de 21 pouces dont l’étroitesse (pneu de 80 mm !) tranche avec l’aspect plus massif de ses sœurs de sang. Les marches pieds ont eux aussi disparu au profit d’une paire de repose pieds très en avant. La base mécanique reste cependant la même sur ces 3 machines avec en particulier un « faux » châssis rigide qui cache en fait une suspension arrière monoamortisseur « unitrack » offrant 103 mm de débattement. La fourche avant de 41 mm de diamètre inclinée de 33° offre quant à elle 150 mm de débattement. Il découle de cette inclinaison un empattement long comme un jour sans pain : 1645 mm.

Kawasaki VN 900

En vrai custom qui se respecte, le moteur possède une architecture en V, qui cache son refroidissement liquide derrière de vastes ailettes. Elles autorisent l’utilisation d’un radiateur de taille inférieure, qui a ainsi pu se loger discrètement entre les berceaux avant du cadre, là où il se voit le moins. N’oublions pas que toutes ces machines font toujours peu ou prou référence au twin Harley refroidis par air…

En Selle

Facile ! Avec seulement 685 mm de haut, nul besoin d’être un géant pour enfourcher la bête et poser les pieds bien à plat par terre. Ça tombe bien car mine de rien elle est lourde à manier à l’arrêt et l’on n’est pas mécontent de pouvoir compter fermement sur ses jambes en cas de coup dur. 278 kg avec les pleins tout de même ! Il faut chercher les repose-pied placés très en avant pour y poser ses semelles. Une fois en place le sélecteur et la pédale de frein tombent bien sous les pieds. Le guidon large offre une position agréable et un levier appréciable pour manœuvrer à l’arrêt. On profite aussi d’une selle ergonomique et confortable. Bref, on est plutôt bien installé.

Kawasaki VN 900

Custom oblige, le tableau de bord prend place sur le large réservoir. Ici pas de compte tours, c’est inutile vu l’esprit de la moto. Juste à sa droite le petit bouchon de réservoir fermant à clé, mais non pourvu de charnière, sans doute dans un soucis d’esthétique.

Contact ? Sous le réservoir bien sûr !

En ville

Une fois en route, le moteur s’avère discret, tant par son bruit que ses vibrations. A une sollicitation de la poignée de gaz, il répond par une montée en régime un tantinet paresseuse ponctuée d’un bruit d’admission. Rien de commun avec les américaines en échappement libéré. Vous ne déclencherez pas l’ire de vos concitoyens. La première passe facilement, on décolle en douceur. Des lors, tel l’albatros, la VN prend de la hauteur et de l’assurance. Ses mouvements deviennent plus faciles, même à très basse vitesse. La direction qui était lourde à l’arrêt n’engage pas et de fait on profite de l’excellente stabilité pour garder les pieds sur les repose-pieds le plus longtemps possible. Le rayon de braquage est proportionnel à la longueur démesurée de l’engin, mais cette 900 n’est pas un « camion » non plus et puis à la terrasse des cafés, dans le reflet des vitrines, ou garée devant votre yacht, elle fait son effet….

Kawasaki VN 900

Autoroute

Sans doute vous est-il déjà arrivé de voir des gros durs en chopper à 150 sur l’autoroute avec un immense guidon, les mains en l’air et les pieds en avant. Personnellement, ça me laisse toujours perplexe. Heureusement cette VN 900 est beaucoup plus conviviale, avec un buste bien vertical et des avant-bras juste à l’horizontale. Donc on peut faire de l’autoroute, il y a assez de chevaux et d’autonomie pour ça sans aucun doute, mais sur cette prise de contact, nous n’en avons quasiment pas rencontrée…

Kawasaki VN 900

Nationale

Longue, stable, offrant de bonnes reprises, la VN 900 ne sera pas à la peine sur les voies rapides. Aucun problème pour s’insérer dans la circulation, ni doubler les voitures et autres « attardés » d’un coup de gaz, sans même rétrograder. L’injection double papillons fait parfaitement son travail. Le moteur très souple délivre un couple important dès les bas régimes (8 mkg à 3700 tr/mn) et n’est pas avare de sensations, sans pour autant avoir le caractère d’un gros Ducati tout de même. Les vastes rétroviseurs permettent de surveiller efficacement ses arrières. Tout va bien. Dans les courbes rapides, ce custom ne pose aucun problème de tenue de route, bien au contraire !

Kawasaki VN 900

Départementales

C’est la bonne surprise de cet essai. On y roule à tous les rythmes, que ce soit un train de sénateur ou une petite bourre entre amis. Ici la VN 900 fait étal de tout son talent. Avant d’y avoir goûté, on n’imaginait pas un éventail de prestations aussi vaste. Flâner au guidon d’un custom, c’est une évidence et cette Kawa le fait très bien, mais enchaîner les virages à un rythme soutenu, on s'y attendait beaucoup moins ! Aussi surprenant que cela paraisse, la roue avant placée très loin confère à cette moto un train avant qui inspire confiance au pilote. Circonspect au début, on s’enhardit rapidement et grâce à son centre de gravité placé très bas, on ne ressent pas les kilos.

Kawasaki VN 900

Avec sa roue avant de 21 pouces chaussée d’un pneu très étroit (80 mm on vous le rappelle !) et son pneu arrière relativement raisonnable (180 mm tout de même !), la VN 900 Custom se balance facilement. Les repose-pieds se mettent alors à chanter sur le bitume, indiquant clairement et de façon progressive les limites à ne pas dépasser. Si l’on insiste, c’est une excroissance du cadre prévue à cet effet qui entre en contact avec le bitume.

Kawasaki VN 900

Confort

Vaste et agréablement rembourrée, la selle prend soin de votre séant. Surprenante pour qui n’a pas l’habitude, la position de conduite n’a rien de fatiguante, une fois les pieds bien calés à l’avant. Malgré le bon travail effectué par les suspensions, le passage des gendarmes couchés s’avère souvent un peu douloureux, car le pilote ne peut que très difficilement soulager son dos en se soulevant sur les repose-pieds, comme une sur une moto « normale ». De fait c’est la colonne vertébrale qui prend tout, du moins ce que les bonnes suspensions n’ont pas filtré. Hormis ces conditions souvent critiques sur bien des motos, le confort est d’un très bon niveau. Une petite gène toutefois pour les plus petits ou ceux qui ont de petites mains : le guidon de fort diamètre associé à une paire de gants d’hiver rend plus difficile le serrage des poignées. Ces motos sont conçues au départ pour des géants américains dotés de grosses paluches ! Dernier détail agréable, les vibrations sont très discrètes.

Kawasaki VN 900

Freinage

Ses performances sont parfaitement adaptées au style de la moto. Pas question de rentrer dans les courbes debout sur les freins avec un tel engin. Dans ces conditions, le disque avant de 300 mm étrier double pistons est parfaitement secondé par l’équipement arrière, lui aussi à double pistons parallèles (diamètre 270 mm). En enroulant à bon rythme, on utilise les deux, avec une forte capacité de freinage sur l’arrière qui soulage l’avant. Rien à redire, sous réserve d’assimiler que c’est bien d’un custom dont nous parlons.

Kawasaki VN 900

Aspects pratiques

Custom jusqu’à l’extrémité des guidons, la VN 900 est dotée d’une transmission secondaire par courroie, propre et sans entretien. Il n’y aura donc pas de projection de cambouis, « propre » à une chaîne si l’on peut dire.

Kawasaki VN 900

Ceux qui auraient opté pour le noir espérant ainsi ne pas avoir à faire les chromes régulièrement en seront pour leurs frais par contre. Le noir mat est en effet très salissant. La poussière y fait vite des ravages, effaçables d’un coup de chiffon, mais si vous souhaitez attirer l’œil avec votre machine, il vous faudra être une bonne fée du logis. Sinon hormis cela, il n’y a guère de reproche à faire à cette moto plus dédiée au futile qu’à l’utile. A noter un gros réservoir tout de même, qui compte tenu d’un appétit semble-t-il raisonnable devrait espacer les corvées de pompe à essence.

Kawasaki VN 900

Conclusion

Avec cette 900, Kawasaki propose un custom intermédiaire bien pensé et bien agréable. Parler de cylindrée intermédiaire s’agissant d’une 900 cm3 peut sembler saugrenu, mais ce terme s’adapte pourtant très bien à cette catégorie où avoir le double de cylindrée n’est pas rare. Proposée à 8.899 €, elle valorisera son propriétaire pour un tarif raisonnable avec en prime un coût d’entretien modéré. Compte tenu de sa puissance, de sa simplicité elle ne devrait pas vous ruiner en pneu, ni en essence, pas plus qu’en révisions. A son guidon, vous aurez la « rock’n roll attitude », mais vos fins de mois ne devraient pas être « rock’n roll » pour autant !

Points forts

  • partie-cycle saine
  • bonnes reprises
  • souplesse moteur
  • confort

Points faibles

  • coloris unique et salissant
  • bruit d’admission à l’accélération
  • un peu plus de caractère moteur

Concurrentes : Harley Davidson Sporster 883 custom, Honda 750 shadow spirit, Hyosung GV 650 Aquila, Moto Guzzi 940 Bellagio, Suzuki 800 VZ et VL intruder, Triumph Bonneville America, Yamaha 950 XVS.

La fiche technique VN 900

Lire aussi le comparo customs Kawasaki VN 900, VN 1700 et W800

Lire aussi le comparo customs Kawasaki VN 900, VN 1700 et W800

Calcul coût assurance ?

AMV Combien pour assurer votre Kawasaki VN 900? Devis en ligne
SOLLY AZAR Calculez le prix de votre assurance Kawasaki VN 900 en 2mn avec SOLLY AZAR

Commentaires

KIRIKAWA

ESSAI COMPLET ET COMMENTAIRE NET ET OBJECTIF.

20-06-2011 23:43 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous