english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Essai Yamaha XT 1200 ZE Super Ténéré

E.pantoufle de caractère

XT..., Ténéré... certaines légendes tiennent en quelques signes. En l'occurrence, celle des trails Yamaha. Piloté par les plus grands pilotes de rallyes raids, le concept tout terrain au long cour débute avec les légendaires XT 500 et XT 600. Apparait ensuite la Ténéré XTZ 600, modèle plus aboutit pour les fans d’espaces vierges, proposant notamment un carénage protecteur. Puis enfin la Super Ténéré XTZ 750 dotée de son bi-cylindre parrallèle, pour plus de puissance et de longévité et, pourquoi pas, déja, se mesurer à l’incontournable BMW GS 1200...

Fort de ces succès tant en compétition que commerciaux, Yamaha suspend pourtant la production de son Super Trail en 1997, resté sans successeur. A nouveau en plein essor, le dynamisme du segment des routières tout chemin a réveillé la marque aux diapasons. En 2010 la légende renait sous les traits de la XT 1200 Z Super Ténéré. A ces ancêtres simples et efficaces, elle oppose confort et technologie, se démarquant ainsi d'une concurrence plus encline à la performance mécanique. L'opus 2014 accole à son patronyme une particule en E, signifiant l'adoption d'une suspension pilotée. Mais c'est finalement bien autres choses que l'on retiendra de cette Yamaha... Retravaillé en profondeur, le maxi-trail se forge enfin une personnalité mécanique. Sur les routes sinueuses de la côte Amalfitaine, nous avons pu prendre la mesure de ces nouvelles dispositions.

Yamaha XT 1200 ZE Super Ténéré en bleu et blanc

Découverte

Physiquement, la fille du désert ne change guère. Plus cossue que ses devancières, elle conserve toutefois une certaine finesse esthétique, comme un hommage aux sveltes gloires du passé. C'est principalement sa tête de fourche aux doubles optiques, compactes, qui tentent de mimer les machines de rallye-raid. Une bulle réglable en hauteur coiffe cette face étriquée encadrée d'amples prises d'air. Ecopes et larges flancs, protégés par des butoirs en partie basse, lui donnent de larges épaules, s'évasant autour d'un imposant réservoir de 23 litres.

Phare avant Yamaha XT 1200 ZE Super Ténéré

Egalement généreuses selles pilotes et passager arborent une surface anti-dérapante pour limiter les glissades. Flanquée de poignées de maintien, l'assise de l'accompagnant est prolongée d'un porte paquet. La boucle arrière supporte également le silencieux d'échappement profilé, placé en position latérale haute. On regrettera une boulonnerie un peu trop présente de ce côté pour l'y fixer.
Inchangé, de type diamant, le cadre reçoit le bi-cylindre parallèle de 1199 cm3 calé à 270°. Ses grosses gamelles (alésage x course : 98 x 79,5) délivrent désormais 112 ch à 7 250 tr.mn et 11, 7 da.Nm à 6 000 révolutions (soit 2 ch et 0,3 da.Nm de plus). Si ces chiffres paraissent bien timides, Yamaha revoit en profondeur son bloc moteur. En effet, les innovations touchent principalement la mécanique et sa gestion électronique. Pistons et profil d'arbres à cames redessinés, conduits d'admission et échappement modifiés et cartographie d'injection améliorée, le bouilleur de la "Super T" revendique haut et fort une plus grande sportivité. Que va donc devenir la force plutôt tranquille qui caractérisait, jusqu'à maintenant, le maxi-trail?

Moteur Yamaha XT 1200 ZE Super Ténéré

En attendant de le découvrir,on se penchera sur l'autre grande nouveauté. De fait, le millésime 2014 intègre une suspension pilotée, dérivée de celle de la FJR, comme du reste, nombre de ses équipements électroniques. Fourche inversée de 43 mm et amortisseur sont d'origine Kayaba. Sur le train directeur, la détente se paramètre sur le tube gauche, la compression sur le droit. A l'arrière on retrouve les mêmes possibilités pour gérer les mouvements du bras oscillant. Celui-ci intègre la transmission par arbre et cardan qui devrait être plus douce, tout comme l'embrayage, équipée de nouveaux systèmes d’amortissement.

Cardan Yamaha XT 1200 ZE Super Ténéré

Pour ralentir l'équipage, les étriers avant à quatre pistons pincent des disques à frètes pétales de 310 mm. Le ralentisseur opposé, simple piston, mort une large galette de 282 mm. Le tout est sous le contrôle d'un ABS série et optimisé par une action combinée. La prise du levier avant met en oeuvre l'ensemble du système de freinage. Actionner la pédale de frein permet de gérer ensuite l'avant de façon autonome, sans interférence du système intégrale. Egalement, un anti-patinage (TCS) paramétrable sur deux niveaux et désactivable, complète l'assistance électronique de sécurité. Enfin, des pneumatiques Bridgestone Battlewing équipent les roues rayonnées de 19 et 17 pouces.

Yamaha XT 1200 ZE Super Ténéré en bleu

Globalement, la machine se pare donc de nouvelles caractéristiques notables. Son poids même est en très légère baisse (4 Kg) sur la version XT Z, non importée en France pour le moment. Sa sellerie est aussi différente. Seul le modèle ZE sera donc disponible prochainement chez nous, sans gain en masse en raison de ses équipements de partie-cycle : 265 kg annoncés sur la balance. Cependant, la chasse au kilos lui donne une béquille latérale en aluminium et une partie de ses carters fait du même métal. Valorisante, la qualité d'aspect des surfaces est très bonne quels que soient les éléments. Même constat pour l'ajustement des différents composants. On ne regrettera finalement que l'aspect de la partie basse du trail, refuge des nombreux câbles, fils et autres durites. Mention spéciale pour le centrale hydraulique de suspension arrière, bien apparente et peu flatteuse. Du cadre, certaines soudures sont perfectibles et la boulonnerie, très présente sur le bloc Yamaha, grève aussi un peu ces détails de présentation. Cependant, un sabot plastique (option aluminium 159 €) protège le twin et la béquille centrale est livrée par défaut.

En selle

Facilement réglable en hauteur via une cale sous la selle, l'assise de la Super Ténéré culmine tout de même à 845 mm. Le plus grands bénéficieront de 25 mm supplémentaires. Idéale pour mon mètre quatre vingt quatre. D'autant que l'arcade d'entre-jambe réduite autorise de bons appuis au sol. Comme sur sa devancière, le confort des mousses est remarquable et la flexion des jambes réduite. Ces dernières se logent et s'abritent avec aisance derrière les flancs formant déflecteurs. Seuls les pieds pourront subir d'avantage les assauts des éléments.
Tombant naturellement sur un large guidon aluminium, les mains s'agrippent à des poignées chauffantes ajustables sur trois niveaux. Côté gauche, le comodo va faire travailler les doigts. Un bouton pour afficher les différents menus, un basculeur pour valider ou naviguer et de même pour le régulateur de vitesse. L'ensemble parait plus exploitable que celui de la routière FJR.

Commodo Yamaha XT 1200 ZE Super Ténéré

Tout ceci commande l'affichage du nouveau tableau de bord entièrement digital, composé d'une fenêtre large pour les informations usuelles et d'une autre plus réduite pour les fonctions annexes. Dans la première, régime moteur, tachymètre, horloge, TCS et mode moteur (Tourisme et Sport) prennent place. Le choix de cartographie s'effectue par un poussoir au comodo droit. S'ajustant au tableau de bord, le contrôle de traction s'adjoint à la présence d'une commande de gaz électronique. Le système mesure alors la vitesse de rotation des roues, entrant en fonction dès que l'arrière patine (position 1). Il réduit son intervention en position 2 et permet alors un léger patinage.
Le deuxième écran affiche en permanence le rapport engagé et, au choix, le réglage de chaleur des poignées, les différentes entrées du menu information (odomètre, deux partiels, conso moyenne, autonomie) et de suspension. Ces dernières reprennent l'aspect de celui de la FJR. Quatre réglages de précharge (solo, solo bagage, duo, duo bagage) et trois d'hydraulique (compression/détente) Hard, Standard, Confort. Ces derniers sont eux même ajustables sur 7 valeurs de -3 à + 3 en passant par neutre… Soit au total 84 possibilités d'amortissement pour suivre vos besoins. Ces nuances fines (mémorisés même après arrêt) et la précontrainte ne sont accessibles que machine non roulante, moteur tournant. Energie nécessaire pour entrainer les moteurs pas à pas faisant varier la tension des ressorts.

Tableau de bord Yamaha XT 1200 ZE Super Ténéré

Une prise 12 volts au-dessus du puis de fourche assurera l'alimentation des périphériques de navigation. Pour les recevoir, une barre porte-accessoire domine ce cockpit qu'abrite la nouvelle bulle évoluant sur quatre positions et 60 mm d'amplitude. Hélas, le système ne brille pas par son ergonomie, mais ne nécessite plus d'outils. Enfin, d'aspect brute, le Té supérieure pourrait être habillé de façon plus séduisante. L'ensemble reste convaincant, la lecture du tableau de bord étant excellente.

Yamaha XT 1200 ZE Super Ténéré

En ville

Le chant du gros bi-cylindre a bien évolué, plus grave et profond. On retrouve d'emblée le confort superlatif du trail Yamaha. Sur son mode le plus souple, l'amortissement donne l'impression d'être assis sur un fauteuil "Club", survolant l'asphalte le plus défoncé.
Agile, la Super Ténéré est particulièrement facile à placer dans le trafic. Bien sûr, son guidon large mais surtout la présence des valises latérales, lui interdisent les trous de souris. Gabarit et poids important sont également à prendre en compte lors des manoeuvres. Malgré tout, son rayon de braquage réduit lui conserve une bonne aisance en milieu urbain. Le moteur chauffe également très vite en dépit de températures extérieures franches, déclenchant une ventilation sonore.
L'opulente tout terrain évolue avec douceur en cartographie "Tourisme". On profitera alors du caractère bienveillant du twin parallèle et d'une boite particulièrement douce et verrouillant précisément pour supporter les axes surchargés. Mais sa place n'est pas là. La voyageuse a bien mieux à offrir sur de plus vastes espaces.

Yamaha XT 1200 ZE Super Ténéré

Autoroute et voies rapides

Difficile de trouver autre chose que des courbes serrées sur la côte sud italienne. Un essai sur le territoire national nous enseignera davantage sur ses aptitudes aux longs trajets à haute vitesse et sa tenue de cap. C'est donc au réseau secondaire que nous nous attaquons.

Yamaha XT 1200 ZE Super Ténéré sur autoroute

Départementale

Repassées en "Standard", les suspensions donnent un comportement plus rigoureux à la XT 1200 ZE, jusque là moins précise quand le rythme s'accélère. Mais le confort reste impérial, même en poussant le réglage au plus sportif "Hard" ! Et puisque l'on parle de dynamisme, abordons le principal argument de l'évolution 2014 : la Super Ténéré a enfin du caractère moteur. Il suffit de basculer la cartographie en mode "Sport".

Immédiatement, la réponse à l'accélération est autrement plus franche, faisant rugir le bloc Yamaha et emmenant l'équipage avec une réelle vivacité. Au delà de 5 000 tours, les 1199 cm3 assurent une nouvelle personnalité mécanique, mettant au travail le système anti-patinage. Non que le grip des Battlewing soit en cause, mais les 11,7 da. Nm sont désormais tous bien au rendez-vous. C'est un vrai plaisir de relancer la machine sur notre parcours extrêmement sinueux. Grâce à son amortissement électronisé et une fois ajusté au maximum, la Yam' fait frotter un peu moins vite ses reposes-pieds. La musique virile de l'échappement contribue également au nouveau charme dynamique. Au rétrogradage, le silencieux d'origine gratifie même l'air de gargouillements sonores.
Pour autant, on évitera l'optimisme débridé à son guidon. Le système de freinage délivre, certes, une très bonne progressivité et un mordant appréciable. Et la mise en oeuvre combinée assoit efficacement la machine avant la mise sur l'angle. Mais la Yamaha n'est pas conçue pour le tourisme sportif. Son amortissement reste orienté confort, gérant au mieux les importants transferts de masse quand le rythme augmente. Sans se désunir, la ZE demande alors de l'investissement à son pilote sur les changements d'angle rapides et les décélérations appuyées. Le poids élevé n'est également pas étranger à ce ressenti.
Ce constat ne souligne pas de défaut, la philosophie de ce trail étant autre. Menée à bon train, mais sans excès, la Super Ténéré est efficace et saine, laissant le pilote profiter du parcours. Baroudeuse Pullman, on ne fatigue pas à son bord. Et si la réponse moteur parait trop vive pour l'équipage, il suffit de basculer à nouveau sur le mode moteur moins espiègle. De fait, les deux profils d'injections délivrent désormais des réponses bien différentes. Légèrement plus douce encore, le réglage T assure des déplacements sereins, idéaux en duo. Bien plus dynamique, l'autre courbe apporte à la XT 1200 ZE une vraie dose de fun.

La protection apportée par la bulle ajustée à son maximum est tout à fait satisfaisante bien que nous n'ayons pu tester totalement son efficacité à haute vitesse. Hormis les épaules, le corps est bien abrité des flux d'air par les galbes de la Super Ténéré.

Yamaha XT 1200 ZE Super Ténéré

Tout terrain

Accueillis par de fortes pluies, nous n'avons pu effectuer l'incursion hors route prévue par la marque aux diapasons. L'itinéraire était jugé trop hasardeux. Testant quelques chemins de traverse, j'ai tout de même pu y apprécier l'équilibre du maxi trail et l'onctuosité de son twin à basse vitesse. On gère ainsi d'autant mieux certains passages délicats. La roue avant de 19 pouces confère l'aisance souhaitée au train directeur sur ce terrain. Et le contrôle de traction démontre une grande transparence lors de la remise des gazs sur sols meubles. Les habitués réduiront son intrusion et conserveront le profil dynamique du moteur pour un agrément certain et de belles dérives du train arrière.

Yamaha XT 1200 ZE Super Ténéré en tout-errain

Partie-cycle

Homogène, la partie-cycle s'accorde aux prétentions routières et tout terrain de la "Super T". Les transferts de masse sont raisonnables en dépit de débattement de suspension important (190 mm). On sent nettement l'apport de l'électronique sur ce point, optimisant les performances d'ensemble et simplifiant l'ajustement. Imperceptible dans son fonctionnement, la transmission par cardan est à l'image de la machine : douce et efficace.

Essai Yamaha XT 1200 ZE Super Ténéré

Freinage

Franche, l'attaque des étriers cède ensuite la place à une progressivité efficace. La pince arrière seconde l'ensemble avec puissance mais déclenchera parfois l'ABS, assez neutre dans sa mise en oeuvre.

Confort/Duo

L'aventure oui, mais sans sacrifier au confort. Amortissement, assises, ergonomie, la Super Ténéré est un trail efficace ET confortable. En duo et en ville, on préfèrera conserver la cartographie "Tourisme" pour éviter tout à-coup et retrouver l'onctuosité puissante du moteur. Le passager dispose alors d'un confort comparable à celui du pilote.
Equipées de leur bagagerie latérale, nos machines optimisent leur capacité d'emport. Ces valises, plutôt valorisantes esthétiquement, ne sont par contre guère agréables à utiliser. La clef de contact ouvre ces coffres dont les serrures sont bien difficiles à "forcer". Au risque de tordre ce précieux sésame.

Yamaha XT 1200 ZE Super Ténéré sur départementale

Consommation

Le rythme moyen de notre parcours fait tout de même monter la consommation à 7,2 litres au 100 km (ordinateur de bord). Cependant, nous n'avons utilisé que les trois premiers rapports sur nos trajets ! Les 23 litres devraient assurer un minimum de 300 km sur des périples déliés ou voies rapides.

Yamaha XT 1200 ZE Super Ténéré

Conclusion

Péchant auparavant par un manque de personnalité mécanique la Yamaha XT 1200 ZE Super Ténéré 2014 affiche un caractère plus exubérant. Ce surcroit de dynamisme ne fait que bonifier la machine. D'autant que les suspensions pilotées permettent de gérer finement et simplement tout type de pilotage. Enfin, de série, la nouvelle XT 1200 ZE intègre une importante offre d'équipements : ABS, freinage combiné, contrôle de traction, poignées chauffantes, régulateur de vitesse, suspensions pilotées, pare-mains, clignotant leds de série… le trail aux diapasons place la barre haut mais limite son inflation. Demandant 15 999 €, elle n'est que 1 000 € plus couteuse que sa devancière mais parmi les plus couteuses des trails. Notre machine et ses valises (plus kit montage) est à 17 848 €.
Sur le marché concurrentiel des routières tout chemin, la Yamaha aura fort à faire. A prestations presque comparables, la BMW R 1200 GS et ses packs équipements s'affiche à 17 355 €. Mais ses suspensions gèrent en continu les variations de terrain et son comportement général est bien plus sportif. Dans la même veine, la KTM 1190 Adventure + EDS TPMS est tarifée 13 990 €. Si son confort n'est pas au niveau de celui de la Japonaise, les plus aguerris aux voyages toute surface savent trouver en elle une monture grandement efficace. La Honda VFR1200X Crosstourer ABS, à 13 990 €, ne pourra rivaliser hors route mais se fait redoutable sur l'asphalte. Autre challenger de "poids", la Triumph Tiger Explorer réclame 14 890 €.
Face à ces ténors du segment, la Yamaha opposera son homogénéité exploitable et accessible au plus grand nombre. A contre courant de l'évolution ultra-dynamique des maxi-trails, la Super Ténéré sait désormais séduire avec une puissance raisonnable mais un caractère mécanique plus présent. Cette philosophie tout en compromis est finalement son meilleur atout.

Points forts

  • caractère et souplesse moteur
  • équilibre de la partie cycle
  • confort solo et duo
  • neutralité du cardan
  • assistance électronique performante
  • qualité de construction

Points faibles

  • poids
  • intégration des câbles et durites.

La fiche technique de la Yamaha XT Super Ténéré

Coloris

  • Bleu Yamaha
  • Blanc Compétition

Accessoires

  • kit feux anti-brouillard : 425 €
  • Valise 32 litres (noires ou alu) : 435 € chacune
  • Top case 30 litres (noir ou alu) : 365 €
  • Selle basse (moins 35 mm) : 265 €
  • Silencieux Akrapovic titane : 918 €

Calcul coût assurance ?

AMV Combien pour assurer votre Yamaha XT 1200 ZE Super Ténéré? Devis en ligne

Commentaires

barty

en point faible j'aurais rajouté l'option payante de la selle moyennement basse à 265€
en comparaison, sur la bmw gs c'est une option gratuite.
toujours sur la gs, le train avant télélever c'est le summum quand on y a goûté, on a l'impression que toutes les motos à fourches classiques sont suspendues sur des pompes à vélos

26-02-2014 15:26 
waboo

Tout dépend de l'utilisation, même si le principe anti plongée du telever est adictif, surtout sur un trail.

Sur route, certains offre aussi un excellent ressenti (multistrada, caponord). Mais le telever y est extraordinaire, il est vrai.

Offroad, les fourches inversées des Adventure KTM offrent plus de confort et un excellent rendement là ou le telever "tabasse".

Bref, c'est une question de préférence, utilisation et habitude.

26-02-2014 19:40 
dugommier

chere tres chere poutquoi pâs la ktm plus raisonnable

27-02-2014 19:54 
waboo

Oui, comme noté dans l'essai, la Yam est chère. Hors bagagerie, elle adopte tout de même de très nombreux équipements de série. Le tarif reste assez élevé mais la qualité de fabrication est bien réelle.
Une KTM est moins chère mais dénuée de cardan et son prix est hors poignées chauffantes, régulateur, freinage combiné... et son confort est moindre. Mais elle sera plus efficace en offroad, c'est certain.

C'est pour cela que, comme souvent, il faudra tester pour savoir quelle philosophie de machine plait le mieux.
La BMW GS n'est pas forcément la réponse à tous les amateurs de trails. Mais elle ne manque pas d'arguments la bougresse !

03-03-2014 16:35 
capdefra

Certes cette nouvelle Yam a de nombreux équipements mais certains peuvent nous paraître inutiles, voire être un frein à l'achat. C'est le cas pour moi de la suspension pilotée qu'on voit se généraliser chez tous les constructeurs avec à la clé un surcoût de 1500 à 2000 euros et des pannes prévisibles + des prix de réfections indécents. De ce fait une Yam 1200 Ténéré à plus de 16.000 euros, ils peuvent se la garder et ça n'est pas ce prix très peu placé qui va relancer ses ventes.

Franck

17-03-2014 19:29 
faublas

Tout dépend ce qu'on cherche... Chaque marque essaie de créer une "philosophie" qui correspond à un plan marketing dédié à des types d'acheteurs et un style qui correspond plus à une rêve qu'un besoin. A titre d'exemple, je préfère la KTM "R" même si je n'ai aucun besoin objectif de ses performance tout terrain. Mon idée est de me dire que loin, ce n'est pas si loin que cela...

03-04-2014 20:35 
duroc

30-01-2018 11:52 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous