english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Honda PCX 125

Millésime 2014

Sous ses airs de mini-scooter, le Honda PCX 125 s'est rapidement démarqué de la concurrence non seulement par son gabarit, mais par son prix et sa technologie embarquée, étant l'un des rares deux-roues incorporant la technologies stop & go et proposant une consommation particulièrement réduite. Le modèle a rapidement remporté un énorme succès de ventes, avec un prix réduit de 2.390 euros à peine augmenté à 2.590 euros en 2014. Justifié ? Essai...

Honda PCX 125 de coté

Découverte

Remanié à la fois au niveau esthétique et technique en 2014, le PCX a toutefois conservé sa filiation visuelle avec le modèle d'origine. Il était déjà bien et encore à l'heure du jour. Le millésime 2014 améliore encore la qualité et son modernisme, tout en continuant à se démarquer de la concurrence. Quand on découvre le PCX 125, on pense d'abord à un scooter électrique avec son gabarit de puce et sa bulle à peine plus haute que la selle qui donnent un aspect particulièrement compact à l'ensemble. Le PCX n'en impose pas et se fait particulièrement passe partout et pour autant se démarque de la majorité des scooters par sa ligne rase route.

Pour autant, l'optique avant est valorisante et grande, offrant un bon éclairage de nuit. Les rétroviseurs offrent un bon champ de vision. L'arrière est nettement plus stylé que le millésime précédent.

Vue arrière et feu Honda PCX 125

De fait, le scooter dévoile toutes ses qualités quand on s'en approche, avec une finition impeccable de bout en bout. Des surpiqures de la selle à la qualité des plastiques ou des commodes, Honda réalise le sans faute.

Optique avant PCX

En selle

Le PCX semble très bas visuellement... Mais les pieds ne touchent pourtant pas complètement à terre pour le pilote d'1,70m malgré une selle à seulement 760 mm de hauteur. Il faut plutôt se mettre en bout de selle pour arriver à poser les deux pieds bien à plat. pour autant, avec un poids plume de 135 kilos, placé très bas, la manipulation au quotidien se fait particulièrement facilement.

Vue du dessus du Honda PCX 125

Le guidon, placé bas, tombe parfaitement sous les mains avec une position globale naturelle, sans dos courbé. Les avant bras sont bien inclinés vers le bas et l'avant. On débloque alors la protection du Neiman avec l'embout de la clef de contact. On tourne sensiblement et l'on peut alors ouvrir le coffre à partir du bouton placé sous le guidon. Et avec un autre léger tour, le compteur s'allume.

On dispose alors sous les yeux d'un énorme compteur central, bien visible même en plein soleil, avec une aiguille tournant autour du compteur via l'extérieur et non pas central comme d'habitude. Horloge, double trip partiel, totalisateur et surtout une jauge à essence très précise complètent le tableau de bord. L'affichage digital indique même la consommation moyenne. On notera surtout le fameux témoin vert avec un A entouré d'une flèche, signalant ou non via un clignotement vert le fonctionnement du stop & go. Car le PCX se caractérise également par cette technologie arrêtant le moteur à l'arrêt et le redémarrant automatiquement à la sollicitation de la poignée de gaz.

Tableau de bord

On apprécie le guidon standard qui permet de fixer un GPS de façon traditionnelle, sans pour autant gêner la vue du compteur.
On regrettera juste l'absence de warning.

Contact et ouverture coffre Honda PCX 125

Contact

Le PCX s'ébroue discrètement, avec des vibrations très discrètes du monocylindre 4T. En fait, on en prend surtout conscience à l'arrêt quand elles disparaissent complètement lors de l'arrêt suivant. Sinon, on ne les sent pas. Et il suffit alors de la plus fine sollicitation de la poignée droite pour que le moteur redémarré automatiquement et surtout instantanément. On aurait pu craindre ainsi un léger retard entre la poignée de gaz et le démarrage mais au jour le jour, il n'en est absolument rien. La réaction au redémarrage est instantanée et ne permet même pas d'avoir conscience de la différence par rapport à un scooter standard, parfois même plus long à s'élancer. Le PCX développe désormais 8,6 Kw, en légère progression par rapport aux 8,3 Kw du millésime précédant. Le 125 se prend très vite en main et de façon encore plus facile que le poids est placé très bas, donnant une maniabilité et une prise en main particulièrement facilitées et le tout avec une onctuosité du moteur particulièrement agréable. Car certains scooters montent dans les tours, hurlent... ici, le PCX donne plutôt l'impression de rouler sur du velours et en douceur, malgré le peps. C'est particulièrement agréable et reposant tout en donnant toute la puissance nécessaire pour avoir le sentiment d'avoir un scooter énergique et dynamique.

Moteur Honda PCX 125

En ville

Le PCX dispose d'un tout petit gabarit qui permet du coup de se faufiler particulièrement facilement dans le moindre trou de souris entre les voitures. Les démarrages sont francs, les reprises sont immédiates, depuis le feu rouge, jusqu'à la réaccélération nécessaire pour un interfile rapide. Le freinage est à la hauteur de l'homogénéité globale du scooter, puissant mais sans exagération et précis avec un bon feeling. Les interactions avec l'environnement sont du coup précises, instantanées et fluides... Au sein du flot de la circulation.

Honda PCX 125 sur départementale

Avec un guidon et un angle de braquage très important, le moindre demi-tour se réalise dans un vrai mouchoir de poche et sans aucun effort.

Sur autoroute

Le PCX reste un 125 cm3 mais s'élance pour atteindre ensuite un bon 110 km/h (compteur, soit 103 km/h réel), largement suffisant pour faire de l'interurbain et sortir des grandes villes par les grands axes. Disposant d'une excellente stabilité, il est peu voire quasiment pas sensible aux camions et aux flux d'air générés qui peuvent parfois entraîner des remous avec d'autres scooters. Sa très faible surface de carénage et sa bulle basse offrent de plus aucune résistance particulière au vent, à la vitesse et ne génèrent jamais le moindre mouvement parasite de l'avant. Par contre, même en légère descente et la tête dans la bulle, le PCX ne dépassera pas le 115 km/h compteur, soit un 105 km/h réel. Pour autant, il dispose d'une bonne reprise et de réactivité même à son maximum et procure un vrai sentiment de sécurité.

Honda PCX 125 sur autoroute

La protection à cette vitesse maximale est limitée et l'on sent sensiblement la pression sur les avant-bras et le buste, mais sans que cela n'entraîne une gêne particulière, tout au moins par beau temps. Par temps de pluie, il faudra une meilleure combinaison que certaines scooters proposant une bulle haute.

Départementale

Forcément, revenir sur le réseau secondaires, lui,permet d'être toujours en dessous de sa vitesse maximale et au mieux de ses possibilités. Stable en grandes lignes doigtes au taquet et pour autant maniable mais pas trop, le PCX est à l'aise partout et particulièrement sur départementale où il peut enquiller, voire même risquer de perdre son permis et le tout avec le confort et le plaisir ou l'insouciance de la conduite. Car même dans les enchainements de virages, il prend de l'angle sans sourciller ni se tortiller, rassurant son conducteur par sa tenue de route.

Vue du dessus du Honda PCX 125

Confort

La longue et large selle offre un excellent confort aussi bien au pilote qu'au passager. En duo, le poids du passager est à peine perceptible et ne génère pas d'effet de ballant comme sur certains scooters du fit de l'assises haute arrière. Ici, l'arrière est au même niveau. L'impact se fait uniquement au niveau des reprises.

Selle double Honda PCX 125

Freinage

Pas d'ABS mais un freinage combiné qui se révèle très agréable au quotidien. Et malgré un petit dique avant de 220 mm et un simple tambour à l'arrière, le freinage est largement à la hauteur des vélléités du 125. Le feeling des deux poignées est excellent et permet de doser au plus juste le freinage, largement suffisant et toujours en toute sécurité, y compris sous la pluie ou le blocage est quasiment impossible.

Freins Honda PCX 125

Pratique

Le coffre sous la selle permet de léger un casque intégral et un petit ordinateur ou une tablette. Ce n'est pas le plus grand de la catégorie (certains 125 permettent de loger deux casques intégraux) mais il offre une excellent contenance, de plus homogène et logeable de part sa forme globale.
On appréciera le vide poche à l'avant, bien profond et pourvu d'une prise 12V permettant de recharger un gros téléphone portable, un vrai plus au quotidien.

La selle du coffre bascule sur un vérin et se repose pratiquement sur le guidon. Le vérin dispose d'un blocage à mi-parcours, qui permet d'accéder aux affaires sous la selle sans complétement relever cette dernière.

Coffre avec rangement pour casque intégral

Consommation

Le PCX a un appétit d'oiseau et l'une des consommations les plus basses de la catégorie, surtout au vu de ses velléités mécaniques avec un vrai moteur vivant. Avec une consommation annoncée de 2.1, il consomme malgré tout plutôt 2.6 litres au cent kilomètres en conduite musclée, ce qui reste très peu. Du coup, avec son nouveau réservoir porté à huit litres (5.9 litres avant), il offre une autonomie globale de 300 kilomètres en utilisation urbaine sans effort particulier pour moins consommer. Avec une conduite calme, le PCX est capable de bien dépasser les 300 kilomètres d'autonomie.

Honda PCX 125 en ville

Conclusion

La première version du PCX était déjà une réussite, prouvée par les ventes annuelles. Cette nouvelle version millésime 2014 accentue encore l'excellence de l'ensemble, homogène, confortable, facile de prise en main et agréable au quotidien. Honda propose le tout pour un tout petit prix (2.599 euros) face à la concurrence, surtout au vu des velléités mécaniques et de l'agrément global. Un sans-faute qui devrait contribuer à prolonger son succès.

Points forts

  • moteur
  • partie-cycle
  • start & stop
  • esthétique

Points faibles

  • pas de place pour 2 jets dans le coffre

La fiche technique du Honda PCX 125

Calcul coût assurance ?

AMV Combien pour assurer votre Honda PCX 125? Devis en ligne
SOLLY AZAR Calculez le prix de votre assurance Honda PCX 125 en 2mn avec SOLLY AZAR

Commentaires

Roland Maillet Contoz

Bonjour,
J'en suis à mon 3ème pcx et je peux dire que je suis vraiment content de ce petit scoot que j'utilise en grande partie pour les ballades sur petites routes,surtout celles sinueuses à souhait,et là,quel panard!!bonjour les prises d'angle!!Bref,bravo à Honda pour ce scoot.
Au fait,j'en profite pour préciser que cette version 2014 est bien équipée d'un warning.
A+ et bonne route

15-09-2014 07:05 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous