english

Essai scooter Piaggio Liberty 125 ie 3V

Le petit scooter des villes

Véritable succès des ventes pour Piaggio avec plus de 800.000 exemplaires vendus depuis son lancement en 19997, le Liberty revient fin 2013 avec un nouveau modèle désormais doté de l'injection. Le Liberty reste de ces scooters qui reviennent aux sources de la mobilité urbaine : deux roues, un guidon, une selle... Et vogue en toute simplicité. Et pour cela, Piaggio propose son 125 cm3 désormais fabriqué au Vietnam à un prix réduit pour la marque. Alors, scooter du pauvre ? Essai.

Logo Piaggio Liberty 125

Découverte

Ce qui surprend d'abord avec ce 125, c'est son gabarit, à peine plus imposant qu'un50 cm3, s'il n'y avait joliment inscrit sur le côté Liberty 125 3v ie, détail qui permet également de différencier le millésime 2013-2014 des précédents.

Cravate du scooter Piaggio Liberty 125

Son poids plume de 117 kilos confirme son gabarit, qui ne diffère que de 11 kilos du modèle 50 cm3. La ligne globale est inchangée par rapport aux anciens millésimes mais reste élégante et dans la lignée du style italien. Le scooter ne perd pas une ride au final, même par rapport aux dernières productions concurrentes.

Essai scooter Piaggio Liberty 125

Petit, sobre, sa simplicité se note à tous les niveaux depuis le tableau de bord réduit à l'extrême (uniquement compteur, horloge et totalisateur mais une jauge), jusqu'aux rétroviseurs ronds tous simples posés sur le guidon. La calandre dépouillée affiche la cravate chère a la marque avec un très sobre logo. La selle semble idéale pour un conducteur moyen et juste pour assurer du duo. Il n'y a pas de dosseret mais par contre un tout petit porte paquet, qui peut éventuellement servir de poignée passager. La simplicité à tous les niveaux se retrouve également au niveau de la selle, qui s'ouvre avec la même clef que la clef de contact, mais pas à partir du contacteur central comme d'autres scooters Piaggio mais au niveau d'une serrure placée sur la selle elle-même.

Vue de coté du Piaggio Liberty 125

On retrouve côté motorisation le monocylindre 4 temps LEM de 124 cm3 refroidi par air à 3 soupapes (2 pour l'admission, 1 pour l'échappement) et un simple arbre à cames. Le vilebrequin est inédit et contribue à la réduction des frottements, conjointement à l'arbre à came sur roulements et le balancier à rouleaux.

Vue arrière du Piaggio Liberty 125

En selle

Même le plus petit conducteur d'1,60m mettra les pieds bien à terre, malgré une selle relativement haute à 790 mm mais très fine. On a vraiment l'impression d'être à bord sur un 50cm3, tout frêle et léger. Et léger, le Liberty l'est avec ses seulement 117 kilos, qui se mettent quasiment d'un doigt au quotidien sur la béquille centrale. Les petits gabarits s'y trouveront instantanément à l'aise tandis que les plus grands s'y trouveront à contrario à l'étroit. Sous les yeux, le tableau de bord affiche fièrement un compteur analogique, un totalisateur et l'heure sous forme digitale. Pas de warning, pas de trip partiel ici mais une jauge à essence, accompagnée d'un témoin de réserve et des plus habituels témoins d'injection, huile, clignotants, plein phare, phares allumés.

Compteur Piaggio Liberty 125

Les rétroviseurs ronds se règlent facilement et offrent plutôt une bonne vue arrière.

Contact

Le Liberty s'ébroue avec douceur et dans le calme. D'un coup de poignée droite, le scooter s'élance, en douceur et quasiment sans un bruit, mais instantanément. Et c'est réactivité instantanée est vraiment appréciable. La maniabilité est ensuite au rendez-vous avec un comportement plus proche d'un vélo que d'un scooter 125, tant au niveau poids, vraiment léger, que de légèreté de la direction. L'on apprécie ensuite dès les premiers mètres, le confort apporté par la selle et les suspensions.

Phare avant Piaggio Liberty 125

En ville

Léger, maniable, le Liberty prend facilement sa vitesse de croisière pour atteindre les 60 km/h, suffisamment pour s'extraire de la circulation et démarrer rapidement au feu rouge. Sa finesse lui permet de se faufiler partout. Ce sont en fait les rétroviseurs qui toucheront en premier, car placés à la même hauteur que les rétros de voiture, lorsque l'on essaye vraiment de passer dans un trou de souris. Mais avec une facilité renforcée par sa légèreté et un excellent rayon de braquage, le Liberty se fait le roi du faufilement entre les voitures à l'arrêt dans les bouchons.

Essai scooter Piaggio Liberty 125

Autoroute

Le Liberty peine déjà à partir de 70 km/h et il faut donc attendre un peu avant de lui faire atteindre les 80 km/h. Autant dire qu'il n'y a aucune reprise à partir de 70km/h... confirmant la limite atteinte par les 10,3 chevaux à 7.500 tr/min. Et que s'il est encore capable d'accélérer doucement au-delà de 70 km/h, il ne faut même pas envisager un dépassement. Pour autant, bien lancé sur le plat, il est capable de prendre un bon 90km/h. Et pour peu que l'on soit en très légère descente, on perçoit alors quelques à-coups : le scooter rupte en fait à 99 km/h !

Vous l'aurez compris, il n'est pas fait pour l'autoroute. Et sa légèreté rend de plus désagréables les dépassements réalisés par les camions. Pour autant, il est tout à fait capable de faire un peu de péri urbain avec un bout de voie rapide du type Paris Aéroport d'Orly. La roue avant de 15" (16" auparavant) associée à la roue arrière de 14" offrent de plus une bonne stabilité à 'haute vitesse'. Et l'absence de pare-brise ne se révèle pas non plus gênante. De toute manière, vu le gabarit du scooter, il faut éviter tout pare-brise haut, qui entraînerait alors une vraie gêne au niveau stabilité.

Essai scooter Piaggio Liberty 125

Départementales

Le Liberty retrouve donc plutôt son terrain de prédilection avec les petites départementales où son rythme et sa démultiplication longue lui permettront d'envisager des périples en toute quiétude. Il révèle alors ses qualités de confort avec une selle et des suspensions qui gomment plutôt bien les défauts de la chaussée. De nuit, l'éclairage se révèle particulièrement efficace.

Duo

La selle est fine mais confortable pour le pilote. Elle est beaucoup plus large et confortable pour le passager, qui bénéficie de poignées de maintien bien positionnées, intégrées dans le porte-paquet arrière. La tenue de route reste excellente en duo, même si le poids du passager rend les manoeuvres à très basse vitesse plus délicates. De fait, c'est surtout les accélérations et la vitesse qui en pâtissent, avec une vitesse maximale en retrait de dix bons kimomètres/heure.

Selle Piaggio Liberty 125

Freinage

Le Liberty offre un bon feeling et la puissance nécessaire pour freiner le tout, essentiellement grâce à son frein à disque avant de 240 mm. Parce que le frein arrière avec son petit tambour de 140 mm semble ne jamais pouvoir arrêter à lui seul le scooter même s'il apporte un plus d'efficacité quand on prend les deux freins à pleine main en simultané. Premier prix de la marque, on ne trouvera ici ni freinage combiné ni ABS. Mais pour autant, c'est tout à fait suffisant, sur le sec. Sur le mouillé, le freinage est un peu plus délicat, en partie due à la monte de pneus Maxxis, pas aussi performante que les Michelin City Grip que l'on trouve notamment sur le Beverly ou encore le Primavera.

Freins à disque 240 mm sur Piaggio Liberty 125

Pratique

Le Liberty propose un tout petit vide-poche à l'avant, côté droit, de quoi mettre quelques papiers, un chiffon. Le crochet à bagage associé au plancher plat permet d'embarquer une bonne contenance à l'avant. Sous la selle, on trouvera de quoi mettre tout juste un jet malgré une contenance portée de 8,8 litres à 10,8 litres avec de millésime. Par contre, il n'y a pas la place suffisante pour placer ne serait ce qu'une tablette de type Ipad, principalement due à la forme. Car si le coffre est profond, il est aussi oblong et peu large. La majeure partie des antivols U ne passeront pas, à moins de prendre une taille réduite. Par contre, la selle se rabat et se cale parfaitement contre le guidon une fois relevée, permettant d'organiser facilement le maigre rangement disponible.
Heureusement, le Liberty dispose d'un fond plat, bien pratique au quotidien, permettant du coup d'y placer un gros sac de course avec juste ce qu'il faut encore de place pour les pieds.

On n'oubliera pas le petit porte-paquet arrière, qui pourra servir de base également pour un top-case.

Il n'y a pas de béquille latérale, mais le scooter se place sans effort et très aisément sur la centrale.

Vide poche Piaggio Liberty 125

Consommation

L'injection électronique a été retravaillée et bénéficie désormais d'une nouvelle sonde lambda qui contribue à faire baisser la consommation, pour une conso moyenne de 2,8 litres au cent. La jauge à essence est par contre facétieuse. La première moitié se vide rapidement en moins de 50 kilomètres puis descend plus doucement ensuite tout en étant très sensible aux dénivelés. La réserve commence ainsi à clignoter au bout de 100 km pour s'allumer vraiment en continu au bout de 130 km. Et pourtant, on ne met au bout de 140 km que 3.9 litres de carburant, ce qui tend à dire qu'il resterait encore 2.5 litres de carburant (réservoir de 6,5 litres dont 1.5 litres de réserve). Le scooter dispose ainsi d'une autonomie théorique d'environ 200 km !

Scooter Piaggio Liberty 125 en ville

Conclusion

Le Liberty ne vous promet pas la lune mais il assure au jour le jour, en commençant par son prix de vente raisonnable de 2.899 euros (seulement 800 euros de plus que le 50 cm3), une consommation ridicule et un coût d'entretien également réduit. Du coup, il en devient presque l'utilitaire quotidien, fiable, pas cher et fidèle avec une élégance supplémentaire qui en font un objet sympathique au delà de son aspect utilitaire. Que demander de plus ?

Points forts

  • Ligne
  • Plancher plat
  • Prix

Points faibles

  • Vitesse Max.

La fiche technique du Piaggio Liberty 125

Calcul coût assurance ?

AMV Combien pour assurer votre scooter Piaggio Liberty 125? Devis en ligne
Axa 2 Roues Calculez le prix de votre assurance scooter Piaggio Liberty 125 en 2mn avec Axa 2 Roues

Commentaires

SIORAT Jacques

Vous êtes TRES futuriste à la rédaction ... je ne savais pas que je vivais encore à cette époque ! C'est pas moi qui le dit ... mais vous !
La preuve ?
"Véritable succès des ventes pour Piaggio avec plus de 800.000 exemplaires vendus depuis son lancement en 19997, le Liberty revient fin 2013 "
Piaggio ... en 19997 ?? ça va ... on a encore le temps !!!

30-03-2014 18:22 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

Metzeler