english

Portrait : Jacques Vivant

Vivifiant Vivant !

Portrait : Jacques Vivant - Photo : DRDepuis près de quarante ans les dessins de Jacques Vivant illustrent la presse moto. Impertinent, corrosif, l’artiste repeint l’actualité à sa manière, drôle et percutante...

Sous les pavés, la page...

Il voulait être architecte, ou sculpteur, se passionne pour Rodin et Daumier, peint, décore, écrit et surtout dessine... Principalement des motos, régulièrement à Moto Revue depuis 1978, après quelques étapes dans Motorama, Motocyclisme, La Moto, La Revues des Motards, Moto Journal...

Jacques Vivant :

Mes premiers dessins ont été publiés en 1968, une période où l’on sentait la société changer, la moto renaissait et son côté anticonformiste me séduisait, c’est la raison pour laquelle j’ai frappé aux portes des rédactions spécialisées alors en place...

Starter

En fait, Jacques situe la naissance de sa passion pour les deux-roues autour de 1963...

Je n’habitais pas très loin de la place d’Alésia à Paris, lieu de rencontre des motards tous les vendredis soirs à l’époque. J’avais une douzaine d’années, mais n’hésitais pas à trainer autour d’eux. J’étais fasciné par les BMW, Norton, BSA et Triumph, les Japonaises n’existaient pas encore et j’enviais ces motards, ils me semblaient libres, en marge d’une société imposée et étouffante...

Portrait : Vivant, Vivifiant Vivant !

De père en fils

Avant de se procurer sa première moto en 1969 (une 250 Jawa rouge carmin !), Jacques poursuit ses études, décroche un bac philo, puis entre aux Beaux Arts, se destine à devenir architecte, puis se passionne pour la presse, encouragé par sa mère, elle-même ancienne journaliste à Franc-Tireur...

L’environnement familial a probablement été déterminant pour mon choix de profession. Les journaux et les dessins, mon grand-père crayonnait, mon père était dessinateur de bijoux, mon frère Jef s’y est mis également… En remontant l’arbre généalogique, on retrouve Dominique Vivant Denon, dessinateur pour les rois Louis XV et XVI, qui ensuite a rejoint Bonaparte en Egypte ! Si c’est confirmé, je pourrais affirmer que l’atavisme est le principal responsable de mon métier !

Portrait : Vivant, Vivifiant Vivant !

Recordman

Jacques estime avoir réalisé plus de 15.000 dessins pour Moto-Revue. Sa patte croque l’essentiel de l’actualité avec humour et clairvoyance. La moto en support, mais les messages s’élargissent jusqu’au quotidien de la société...

Concernant la moto, je ne risque pas de manquer d’inspiration ! Je la fréquente depuis quarante ans et il ne se passe pas une semaine sans qu’une nouvelle loi ou directive ne se mette sur sa route. De mes débuts, où elle représentait la liberté absolue, à aujourd’hui, que de bâtons dans les roues ! C’est motivant de combattre ses ennemis à grands coups de crayon !

Portrait : Vivant, Vivifiant Vivant !

Le chèche ? Chiche !

Portrait : Vivant, Vivifiant Vivant !Sur tous les fronts, Jacques Vivant a aussi traversé l’aventure du rallye des Pharaons, en tant que dessinateur pour les communiqués de presse et illustrateur du road-book, puis comme Directeur Artistique. En 1994, Fenouil, l’organisateur, doit s’occuper du Paris/Dakar. Un logo doit être trouvé pour identifier la célèbre course. Jacques est mis en concurrence avec l’élite des designers, c’est pourtant son dessin qui sera retenu. Une légitime grande fierté...

Le rallye avait ses détracteurs, je cherchais donc un symbole réconciliateur, en empathie avec le continent africain. L’idée d’un chèche touareg s’est imposée d’elle-même. Depuis sa création, ce logo est toujours utilisé, il est à présent connu dans le monde entier...

Artiste

Dès qu’il pose son crayon, Jacques saisit un pinceau, auteur de nombreuses toiles, ses œuvres sont souvent exposées…

J’ai peint beaucoup de nus, mais j’aime aussi sculpter, modeler la terre, réaliser des bronzes... Créer permet de s’évader, comme la moto, un objet merveilleux procurant la liberté d’aller voir ailleurs en s’échappant du quotidien...

Motard un jour...

Des projets plein la tête, Jacques Vivant n’entend pas abdiquer prochainement !...

J’aimerais bien monter une expo de quarante années de dessins de motos. Actuellement, je termine une Bande Dessinée intitulée « Manuel d’utilisation à l’usage des motards malchanceux », qui je l’espère paraîtra en fin d’année. Par ailleurs, je voudrais dénicher une 350 BSA B31. J’en ai eu une autrefois et conserve de tels souvenirs à son guidon que je remettrais volontiers le couvert !

Portrait : Vivant, Vivifiant Vivant !

On retrouve Jacques Vivant tous les quinze jours au fil des pages de Moto Revue. Derniers ouvrages parus : "Des Bâtons dans les roues" (éditions Larivière), "Une saison de Rugby chez les Dingues" et "Dans la peau d’un rugbyman" (Hugo & Cie éditions).

Extrait de Des Bâtons dans les Roues

Dessins de Jacques Vivant

La dédicace de Vivant au Repaire des Motards

Portrait : Vivifiant Vivant !

Portrait : Vivifiant Vivant !

Portrait : Vivifiant Vivant !

Portrait : Vivifiant Vivant !

Portrait : Vivifiant Vivant !

Portrait : Vivant, Vivifiant Vivant !

Portrait : Vivant, Vivifiant Vivant !

Portrait : Vivant, Vivifiant Vivant !

Portrait : Vivant, Vivifiant Vivant !

Plus d'infos sur Jacques Vivant

Shoei