english

Honda Days

Manège enchanté pour grands enfants

Honda DaysPour fêter l'été, le constructeur ailé nous propose de participer à l'une des journées de roulage Honda Days sur le circuit de la Ferté Gaucher. Cet évènement se décline en trois autres lieux : Castellet, Bresse et Haute Saintonge et quatre dates. Il propose aux pilotes, quelle que soit leur machine, soit de découvrir l'expérience de la piste soit de parfaire leur pilotage, encadrés par des instructeurs professionnels de l'école de conduite Trajectoire GP, tout au long de la journée.

De plus, quelques invités prestigieux apportent un peu d'exceptionnel à cette manifestation. Ainsi, JMB (Jean-Michel BAYLE) himself emmènera quelques élus derrière lui pour un tour mémorable. Egalement présente, l'équipe d'endurance Team National Motos avec leurs trois machines et le pilote Valentin DEBIZE. Leur CBR 1000 RR jaune et bleu se sont classées 8° des dernières 24 h du Mans, après avoir lutté pour la 3° place…

Différents ateliers, trajectoire, position et freinage rythment également la journée, informant ou rappelant à chacun les impératifs de pilotage sur piste. Enfin, la gamme sportive de la marque est disponible à l'essai. Nouvelle CB 500 R et CBR 600 RR ainsi que la CBR 1000 RR attendent les inscrits qui pourront en évaluer les qualités sur le bitume irréprochable de la Ferté.

Le circuit

Constituée d'une piste d'un développé maximal de 3 600 mètres et 14 courbes, cette structure peut être réduite à 2.000 ou 1.600 mètres. L'ensemble est conçu par Frantz Schreiner, architecte Autrichien ayant réalisé de nombreux circuits de F1 et Karting dans le monde, construit par la société SEMIIC Promotion et homologué FFSA/FFM.

Honda Days

Comme un Lundi… presque au soleil

En fait d'été, c'est un ciel lourd et gris qui nous accueille au petit matin sur le manège du jour, le tout par une température digne d'un mois d'octobre. Presque une inversion de solstice… La pluie m'a même surpris sur le trajet. Pas de quoi décourager les nombreux candidats au sport mécanique. Matinaux, il est à peine 7 heures, 90 motards se préparent à investir les lieux en quatre vagues successives, fonction de leur niveau et cinq sessions. Des débutants posant pour la première fois leur roue sur l'asphalte de vitesse au Experts ne vivant que pour la compétition personnel, chacun se projette dans ses performances à venir.

Le manufacturier Bridgestone complète également l'organisation pour vérifier la pression des pneus des participants. Nombre d'entre eux en profitent pour parfaire leur préparation. Notez qu'à l'occasion de cette journée, la manufacturier rembourse l'inscription aux Honda Days pour l'achat d'un train de pneus de la gamme radiale premium. Plus tard, un espace Shoei accueillera les possesseurs d'un casque du fabriquant, pour une révision gracieusement offerte de leur couvre chef.

Pour l'heure, le contrôle sonomètre est de rigueur 95 dB maximum), suivi du traditionnel exposé des consignes de sécurité. Il est enfin temps de déclencher les "hostilités" pour le premier groupe.

Les Experts

Les "Expert" s'élancent alors, déchirant l'air de premiers rugissements moteurs et claquements de shifter. La meute s'égrène le long du tracé pour une vingtaine de minutes, suivie successivement par les formations de niveau moindre. Chez les débutants, les prises d'angle sont bien timides lors des premières sessions. La différence est vive avec les plus expérimentés dont certains affichent des inclinaisons et vitesses de passage remarquables. Entre ces deux mondes évoluent "Intermédiaires" et "Confirmés". Ceux là peaufinent leur savoir et maitrise, appliquant les consignes distillés durant les ateliers programmés entre les périodes de roulage.

Trajectoires

Le premier concerne la science des trajectoires : utiliser toute la largeur de la piste, les repères de freinage, avoir un point de déclenchement (début d'entrée en courbe), un point de corde (intérieur du virage) et pour finir un point de sortie. Et ne pas oublier qu'une trajectoire dans une courbe dépend de ce qui suit (enchainement de virages, ligne droite). Certainement l'apprentissage le plus subtil. Il suscite d'ailleurs nombre de questions des participants, chacun confrontant ses difficultés avec les exigences du tracé.

Position

Le deuxième cours à trait à la position du pilote. Le placement du corps influence le comportement de la moto aussi bien au freinage que dans les virages. Il est donc rappelé de sortir le bassin, les épaules et d'abaisser la tête au niveau du rétroviseur, pour aider la moto à s'inscrire dans le virage mais aussi abaisser le centre de gravité. Pour mieux faire passer le message, David MORILLON, instructeur et vice champion de France Endurance, joint le geste à la parole, décomposant le mouvement sur une moto, à l'arrêt.

Freinage

Troisième et dernier principe indispensable, le freinage. Sa maîtrise, primordiale, prend en compte plusieurs facteurs. La vitesse à laquelle le pilote arrive détermine la distance de freinage. Celle-ci nécessite donc un repère qui sera utilisé à chaque tour. L'instructeur précise enfin les différences avec l'utilisation routière. Actionner principalement le frein avant et le relâcher de façon progressive, pour que la moto puisse s’inscrire dans le virage sans avoir de mouvement de suspension parasite. En bout de longues lignes droites, on actionnera également l'étrier arrière pour asseoir d'abord la moto avant de serrer les pinces avant. De quoi donner à réfléchir aux apprentis pilotes s'empressant d'appliquer les préceptes reçus dès leur retour en "course".

Roulage Honda Days sur piste

Votre serviteur accompagne bien entendu les participants, tant sur piste que lors des interludes théoriques. Successivement au guidon des trois machines Honda proposées à l'essai, j'enchaine les tours sur le tracé tourmenté de l'Essonne.

Découvrant la CB 500 R ou confirmant mes impressions sur la CBR 1000 RR, mon coup de coeur du jour va, assurément, à la sportive midsize de la marque ailée. Vive, dotée d'un bloc hautement disponible au souffle impressionnant, la CBR 600 RR millésime 2013 se fait séductrice. Son design typé, mêlant les époques, contribue tout autant à faire chavirer les coeurs. Et si celui venait à trop s'emballer faute d'un excès d'optimisme, son freinage C-ABS sport optionnel délivre mordant et sécurité haut de gamme. Pleinement adaptée au profil étriqué de la Ferté, cette ballerine sous amphét' s'y montre plus à l'aise que sa puissante soeur.

Pour autant, le fleuron dynamique de la marque est un plaisir de gourmet à rouler. Velouté et plein comme un oeuf d'autruche, le bouilleur de 999,8 cm3 fait déferler ses 175 canassons à la moindre demande. La poussée ne semble jamais finir. Sur cette Fireblade, on ne passe ici jamais le troisième rapport et les relances en première font souvent bondir la roue avant vers les cieux. Son gabarit supérieur à la 600 est également appréciable pour les plus grands, lui conservant un confort sensible et ne grevant que fort peu une maniabilité remarquable.

Quant à la petite nouveauté CB 500 R, bien que conçue autour d'une architecture roadster, elle permet d'évoluer avec légèreté et aisance sur circuit. Certes, sa garde au sol limite les prises d'angle et son bicylindre monte vite au rupteur, obligeant à tricoter du sélecteur. Mais son freinage mono-disque avant est performant et, associé à un poids de seulement 194 kg, autorise des décélérations tardives. Facile à emmener, sa géométrie à la prise en main évidente la rend particulièrement légère et plaisante pour qui veut s'essayer au sport. Bien emmenée, elle en surprendra plus d'un, comme l'eu fait son ancêtre.

Essai compétition

Privilège ultime de la fonction, le Team National Motos a mis à ma disposition une de leur machine de compétition… Juché sur le monstre, agrippé au guidon d'un rêve pour quelques tours, je tente alors d'apprivoiser une monture exclusive, dédiée aux performances ultimes. Inutile de préciser que cette CBR 1000 RR n'a guère à voir avec la production de série. Plus haute, plus rigide et encore plus performante, la bombe jaune et bleue est également plus virile à emmener. N'ayant qu'en tête l'idée de ne pas faire d'erreurs aux conséquences hasardeuses, je roule plus posément, profitant des vocalises très libres de la bête. Expérience rare, piloter une machine de ce type rend humble, d'autant plus lorsque l'on imagine les pilotes rouler ces mécaniques de course à la limite et durant des heures. Revenu aux stands, je laisse le beau jouet à ses maîtres, impressionné et conscient des capacités requises pour gérer efficacement un tel missile.

Honda Days

Conclusion

Les journées circuit organisées par les marques demeurent d'excellentes occasions de découvrir ou revenir sur piste. L'expérience du premier constructeur mondial en la matière garantit un haut niveau d'organisation, sécurité et efficacité d'apprentissage. Le but étant de procurer un maximum de plaisir aux motards venus sur l'évènement. A l'issue de l'après midi, l'ensemble des participants affichaient un fort niveau de satisfaction, quelle que soit leur expérience.

Particulièrement dévolus aux novices, les Honda Days assurent une introduction efficace à l'univers du circuit, parfois perçu comme intimidant. Raison de plus de soigner cette première expérience et laisser la meilleure impression possible. Quant aux autres, la possibilité d'essayer des machines de la gamme lors d'une session est un élément important. Soit pour accéder à une monture habituellement impossible à tester sur piste, soit par souhait de comparaison avec leur machine actuelle.

Enfin, l'organisation de ces rassemblements sportifs, répétés en de nombreux lieu, est une occasion supplémentaire pour la firme japonaise de combiner et réaffirmer à tous ses maximes : "Power of Dream" et "Total Control".

Planning Honda Days 2014

  • Haute Saintonge: 05 mai 2014 (clôture inscription le 19 avril)
  • Nogaro: 12 mai 2014 (clôture inscription le 26 avril)
  • Le Castellet: 02 juin 2014 (clôture inscription le 17 mai)
  • La Bresse: 16 juin 2014 (clôture inscription le 31 mai)
  • Circuit LFG : 23 juin 2014

Plus d'infos sur les journées pistes et circuits

MotoblouzMotoblouzMotoblouz