Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Conseils de pilotage sur piste

Conseils de conduite sur circuit avec la De Radigues Rider School

Les bases du stage de pilotage lors des FMA Day

Règles de conduite sur un circuit

  • Soyez raisonnable
  • Soyez prudents lors des entrées et des sorties
  • Tournez dans le bon sens : la Ferté-Gaucher tourne dans le sens contraire des aiguilles d’une montre
  • En cas de chute, ralentir mais ne jamais s’arrêter, même s’il s’agit d’un ami ou petite amie
  • Attention au regard : la moto va là où va le regard ; si vous regardez celui qui sort, vous sortirez aussi
  • Respectez le tour de chauffe, à allure modérée, le temps de chauffer les pneus notamment
  • En cas d’arrêt obligatoire, problème technique, on s’arrête à l’intérieur de la piste
  • Pas de zig-zag, on reste sur sa trajectoire
  • Ne pas se retourner (enlever les rétros)
  • Priorité à celui qui est devant
  • Celui qui double doit faire attention
  • Respecter les moins rapides
  • Avant de tourner, fermer la veste et la visière du casque, attacher le casque
  • On lève la main, bras bien écarté, avant de ralentir/s’arrêter
  • Rouler à 80% pour pouvoir travailler
  • Ne pas dépasser ses limites, dépasser les

Regard et concentration

Le regard

  • La moto va où va le regard
  • Regarder, c’est se concentrer
  • Ne rien fixer, avoir une vue d’ensemble
  • Regarder l’échappatoire, pas l’obstacle
  • Adapter le regard à la vitesse
  • Prendre des points de repères = faire un enchaînement continu

La concentration

  • Voir tous les éléments d’un carré en fixant le centre (plus reposant que de faire de multiples mises au point)
  • Passer d’un objet à l’autre de plus en plus vite (plus reposant que de bouger les yeux)
  • Se concentrer sur une chose à la fois
  • Avoir une pensée positive = augmenter ses capacités mentales

Le respiration

  • Respiration et pensée sont très liés
  • Courtes apnées : bénéfiques pour bloquer le haut du corps

Position

  • Ne pas contrarier la moto : relax
  • Abaisser le centre de gravité au maximum
  • Redresser la moto
  • Sortir épaules et tête autant que le bassin
  • Décaler le haut du corps, la tête dans le rétroviseur
  • Plier le bras intérieur au virage
  • Ne pas chercher à appuyer sur le guidon
  • Appuyer sur les cale-pieds plus que sur la selle
  • Prendre la position avant le virage
  • Relâcher les bras
  • Mettre le coude extérieur en appui sur le réservoir
  • Ouvrir le genou, écarter, plante du pied sur le repose-pied
  • La moto se pilote avec le bas du corps, pas le haut
  • En appui sur les cuisses, on soulève les fesses (on ne glisse pas sur la selle)
  • Les épaules doivent être parallèles au T de fourche

Trajectoire

  • Prendre des points de repère
  • Utiliser toute la largeur de la piste et serrer le point de corde
  • Prendre l’ange maxi dès le début de courbe
  • Rester le moins de temps possible sur l’angle
  • Caler le pneu sur la piste sur le filet de gaz
  • La vitesse de sortie est primordiale, surtout avant une ligne droite
  • Si on a freiné avant le virage, ne plus réaccélérer avant de rentrer dans virage, sinon on prend le risque d’alléger l’avant

Freinage

  • Un bon freinage est celui qui amène au point de déclenchement à la vitesse idéale
  • Ne pas sauter sur les freins
  • Attendre le transfert de masse avant de freiner à fond
  • Relâcher de manière dégressive
  • Une roue qui tourne moins vite se bloque plus facilement
  • Une roue sur l’angle se bloque plus facilement
  • Le freinage commence avec un point de repère
  • Le frein moteur n’est pas un frein, le frein avant suffit largement
  • Le frein arrière est un appoint : il peut aider à inscrire la moto en courbe, il peut renforcer le freinage mais risque de déstabiliser
  • Une roue bloquée perd son effet gyroscopique

Rétrogradage

  • Il doit être terminé avant le point de déclenchement
  • Il ne doit pas déstabiliser la roue arrière : donner un coup de gaz avant
  • Le coup de gaz ne peut pas avoir d’effet sur la manette de frein
  • Mémoriser le nombre de vitesses à descendre
  • Ne plus toucher au sélecteur jusqu’à la sortie

Pneus

Pneus routes

  • Gomme plus dure
  • Carcasse plus souple
  • Pressions sur piste : 2,3 AV, 2,5 AR

Pneus piste

  • Gomme plus tendre
  • Carcasse plus rigide
  • Pressions sur piste : 2,1 AV, 1,9 AR
  • Pression quand pluie : 1,9 AV, 2,1 AR
  • Pneu piste sur route = danger

Sur le mouillé

On sous-gonfle légèrement un pneu piste pour qu’il chauffe mieux ; on ne touche pas à un pneu route

Par temps froid

On sous-gonfle légèrement et on augmente le temps de chauffe

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur les stages et les écoles...