Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Le duo en moto

Rouler à deux, mode d'emploi

Des roadsters, la Bandit est sans doute la plus agréable en duo; à tel point que la moto commence de plus en plus à être classée dans la catégorie GT dans sa version carénée. Moins typée, plus souple, moins nerveuse aussi, elle permet une conduite moins agressive et donc plus agréable pour le "sac de sable". Par contre, l'amortisseur quand il fait déjà à peine son travail avec son unique pilote, la présence d'un poids supplémentaire n'arrange rien. Le réglage idéal semble le n°6. Là, il faut donc changer ou souffrir. Je blague, jusqu'à maintenant ma passagère ne s'est pas plainte (mais après une heure de route, elle commence quand même à souhaiter une halte).

Quant à la Bandit 1200, elle fait figure de roadster assagi avec l'arrivée des Triumph Speed Triple et autre Ducati Monster. Mais avec un couple fabuleux et des reprises sur le fil de l'accélérateur à peine chatouillé, le duo devient plaisir à savourer. En fait, le duo est toujours plus agréable sur une plus grosse cylindrée (essayez le duo sur une 125 pour voir).

Il n'en reste pas moins qu'un passager change l'assiette de la moto (qui s'affaisse un peu à l'arrière) ainsi que la tenue de route et par voie de conséquence, la conduite. Donc, il faut augmenter la précontrainte du ressort (en clair, le durcir). Ne pas oublier non plus de rajouter un peu de pression au niveau du pneu arrière (+0,2) et de vérifier la tension de la chaîne.

Les selles d'origine ne sont pas des exemples de confort. Si vous envisagez beaucoup de duo, envisagez aussi une selle sur mesure (entre 600 et 2000 francs). Sinon, un "cycliste" à mettre sous le pantalon peut être une solution recommandée.

Il reste enfin le problème de la communication. Un trajet devient très long sans moyen de se parler et de partager impressions et avis le long de la route. Il existe de nombreux systèmes d'intercoms, pour toutes les bourses : de 300 à 1700 francs. Personnellement, j'ai opté pour le Tuyaucom (Astumania), qui est un système génial, une fois que l'on a passé le cap du moulage ! Ceci dit, attention, il est dangereux de parler au conducteur en roulant !

Après ? Ce n'est plus qu'une formalité, surtout, avec la lecture des 20 commandements ci-dessous ;-)

Les 10 commandements du bon pilote en duo

  1. Ton passager, tu préviendras et guideras avant de démarrer,
  2. La communication, tu codifieras (un coup sur le casque=arrêt),
  3. Les premiers kilomètres, doucement tu rouleras,
  4. Accélérations et freinages brutaux, tu éviteras,
  5. Les trous et les bosses, tu avertiras,
  6. Ton itinéraire pour plus de plaisir et moins de vitesse, tu choisiras,
  7. Le style de conduite, enroulé tu adopteras,
  8. Les files de voitures, les prises de risque, tu éviteras,
  9. Les arrêts tu marqueras et la moyenne tu oublieras,
  10. Les places, une fois au moins, tu échangeras (à l'arrière le pilote).

Petit mémento à l'intention du passager (ou de la passagère)

  1. A l'arrêt, le pilote et sa moto, tu aideras,
  2. Avant de monter sur le repose-pied, le pilote tu préviendras,
  3. Les poignées, tu tiendras (ou le pilote, au choix),
  4. Les cuisses, tu serreras,
  5. Plus près du pilote, tu te tiendras,
  6. Les coups de casque, tu éviteras,
  7. A vitesse réduite, gigoter, tu éviteras,
  8. Les virages, de ton corps, tu accompagneras,
  9. La route, tu liras pour les manœuvres anticiper,
  10. Au pilote, ta confiance aveugle, tu accorderas.

Notez cet article : Note actuelle: 4/5 (1 vote)

  • Currently 4.00/5