english

Changer ses plaquettes de frein

Explications et conseils pratiques pour entretenir votre moto

Tuto pratique pour enlever et remplacer soi-même ses plaquettes de frein

  • Difficulté :
  • Durée :
  • Budget :

Que l’on soit gros rouleur ou non, gros freineur ou non, il arrive forcément un moment où remplacer ses plaquettes de frein devient nécessaire. L'usure dépend réellement de la moto, de votre mode de conduite et de nombreux paramètres. Il n'y a donc pas de fréquence type de kilométrage. La meilleure solution est de régulièrement vérifier l'état d'usure des plaquettes et de ne pas hésiter à changer les plaquettes afin d'éviter d’attaquer le ou les disques de frein et surtout conserver, voir améliorer les performances dudit freinage.

Vérifier régulièrement l'état des plaquettes

Le contrôle est très facile. Si les étriers ont un cache, il faut l'ôter préalablement afin d'avoir accès aux plaquettes. Le principe est le même que sur les pneus. Une rainure est présente sur la hauteur des plaquettes. Lorsque cette rainure n'est plus visible, il faut changer les plaquettes.

Quand il faut le faire, ne paniquez pas ! L'opération est relativement simple. C’est parti pour le tuto pratique !

A gauche, un modèle bien usé, à droite, sa remplaçante
A gauche, un modèle bien usé, à droite, sa remplaçante

Vérifier et acheter les bonnes plaquettes

Avant de vous lancer dans cet atelier, vérifiez bien quel type de plaquettes vous devez changer afin d'acheter les bonnes plaquettes de freins. Tous les conseils sur les différents types de plaquettes de freins sont ici, le plus cher n'étant pas obligatoirement le mieux, ni même ce que vous avez entendu dire.

Vous avez trouvé la bonne référence de plaquettes de freins ? Il est temps de la monter !

Les plaquettes de frein sont achetées
Les plaquettes de frein sont achetées

Démonter les plaquettes de frein actuelles

Il va falloir démonter celles en place. Gardez les précieusement sous la main une fois ôtées, elles peuvent encore vous servir, notamment à repousser pleinement les pistons dans leur logement, au moyen de la pince multiple. Pensez à protéger le corps de l’étrier et à pousser bien droit : un piston qui part en biais et c’est une fuite assurée. Il faudra alors remplacer les joints d’étrier et là, c’est une toute autre histoire. Bien plus longue.

Au fait, n’oubliez pas que l’usure des plaquettes a fait descendre le niveau de liquide de frein dans son bocal. Si vous avez récemment complété le niveau de liquide, il peut arriver que vous ne puissiez pas les repousser ensuite à leur maximum… Vous savez ce qu’il vous reste à faire : prélever un peu de lookeed.

Monter ou démonter l'étrier, à vous de choisir en fonction de vos possibilités.
Monter ou démonter l'étrier, à vous de choisir en fonction de vos possibilités.

Autre point : soit vous opérez sans démonter l’étrier sur le pied de fourche, soit, pour plus de liberté de mouvement et de visibilité, vous l’enlevez. Nous vous invitons à procéder étrier désolidarisé, ceci permet de mieux repousser les pistons, le cas échéant. Il est possible de le faire a posteriori, si l’on rencontre une difficulté importante pour remettre les nouvelles plaquettes en place (épaisseur de garniture trop importante ou piston grippé/trop sorti). Pour démonter l'étrier de frein, il suffit de dévisser les deux boulons qui le maintiennent à la fourche.

Démonter l'étrier de frein facilite la tâche
Démonter l'étrier de frein facilite la tâche

Il existe de nombreuses formes d’étriers, mais la base est similaire. D’une manière générale, les plaquettes sont maintenues en place par une ou deux tiges, qui leur servent d’axe de guidage pour un coulissement optimal. Une pièce que l’on peut nettoyer ou remplacer, selon son état d’usure (sillons). Comptez entre 2 et 10 € en fonction du modèle.

Ces tiges sont également appelées goupilles. Elles plaquent les plaquettes contre un support mis sous tension et limitent au maximum leur jeu (de claquettes). Ces plaques font office de ressort. Elles ont un sens, repérez le bien, les détrompeurs sont parfois difficiles à trouver.

Les goupilles de frein
Les goupilles de frein

Globalement, il n’est pas à redouter que de petites pièces s’envolent. C’est déjà ça. Mais il peut arriver que l’accès aux goupilles « tige » soit restreint. Elles sont soit vissées, soit enchâssées et maintenues en place par… une goupille. Nous avons ainsi déjà vu un premier cache protéger leur emplacement. Une fois ôté, ce qui se montre parfois complexe... il suffit de les dévisser ou d’enlever la goupille en place (encore une, mais classique cette fois). Pour la retirer, une pince à bec ou un tournevis fin sont conseillés.

Toutes les pièces composants un étrier de frein
Toutes les pièces composants un étrier de frein

Les plaquettes aussi ont un sens. Elles sont même parfois différenciées entre l’intérieure et l’extérieure. Pensez à récupérer tout ce qui se trouve sur la plaquette. La petite grille métallique, ainsi que la garniture qui se trouve entre les deux.

Récupérez la grille métallique
Récupérez la grille métallique

Cela sert d’écran sonore et thermique. C’est aussi une épaisseur que l’on maudit parfois lorsque les plaquettes sont très épaisses… Attendez de voir si le remontage se passe bien et si l'écartement est suffisant pour passer le disque.

Nettoyer les pièces

  • Nettoyez l'intérieur de l'étrier au nettoyant pour frein ou bien avec une brosse à dent et eau savonneuse.
Nettoyez l'intérieur de l'étrier au nettoyant
Nettoyez l'intérieur de l'étrier au nettoyant
  • Vérifiez l'état des pistons. Ils ne doivent pas être trop encrassés ni corrodés.
  • Checkez l'état des joints (absence de fuite ou de déformation flagrante) si vous parvenez à bien les voir.
  • Repoussez les pistons à fond au moyen des anciennes plaquettes simplement posées à leur ancien emplacement (si possible)

Insérer les nouvelles plaquettes

  • Placez les nouvelles plaquettes remontées
  • Remettez les goupilles et la plaque « ressort »
  • Ecartez au maximum les plaquettes sur les bords des étriers pour passer le disque. Attention a arriver de manière parallèle au disque, afin de ne pas risquer d'entamer la garniture au moment de replacer l’étrier.
  • Refixez les étriers en serrant au couple
Remontez les étriers de frein
Remontez les étriers de frein
Tout est en place !
Tout est en place !

Liquide de frein

  • Vérifiez le niveau de liquide de frein dans son bocal
  • Pompez plusieurs fois la commande de frein afin de remettre tout en pression et en ordre
Pompez plusieurs fois la commande de frein
Pompez plusieurs fois la commande de frein

Attention lors du premier roulage consécutif au changement de plaquettes : un rodage s’impose. Si elles sont déjà efficaces la plupart du temps, il convient de ne pas les faire chauffer excessivement. Il est également envisageable que la force et l’accroche des plaquettes sur le disque ne soient pas identiques à ce que vous aviez précédemment. Prudence donc, mais si tout s’est bien passé, ne vous inquiétez pas, ça freine !

Outils: nettoyant pour freins, jeu de tournevis et embouts, pince multiple.

En savoir plus sur la technique