english

Comment vidanger et remplacer le liquide de refroidissement

Explications et conseils pratiques pour purger et entretenir votre moto

Tuto en 5 étapes pour bien purger son liquide de refroidissement

  • Difficulté :
  • Durée :
  • Budget :

Le liquide de refroidissement est indispensable au bon fonctionnement d'un moteur et nécessite d'être changé à intervalle régulier au cours d'une opération simple mais minutieuse. On vous explique tout et dans le détail avec ce tuto pratique en cinq étapes.

Composition du liquide de refroidissement

Le liquide de refroidissement est généralement constitué d'eau et d'éthylène glycol. Il en existe de différentes sortes et il est assez cher. Il est aussi un élément essentiel au bon fonctionnement d'un moteur à refroidissement liquide. Faisons connaissance.

Bidon de liquide de refroidissement universel

Bien évidemment, on ne trouve de liquide de refroidissement que dans les moteurs à refroidissement liquide. Mais vous vous en doutiez. Dans le programme d'entretien d'une moto, le remplacement du liquide de refroidissement est une opération normalement effectuée tous les 2 ans ou 24.000 km environ. La qualité et l'adéquation du liquide est importante pour le bon fonctionnement du moteur et pour sa longévité.

Attention cependant, tous les liquides de refroidissement ne conviennent pas à toutes les motos : celles disposant de carters en magnésium nécessitent un liquide particulier, faute de quoi on les abîme et on les fragilise.

Fonctionnement du liquide de refroidissement

Ce fameux liquide de refroidissement est donc constitué d'eau et d'un anti gel, afin de résister aux hautes et aux basses températures. N'oubliez pas qu'un liquide qui chauffe se dilate et qu'un liquide qui gèle prend également du volume. On risque alors dans le premier cas de faire monter le moteur en pression et donc de solliciter fortement durites et joints moteur (notamment le joint de culasse). On peut également dégrader les éléments internes qui chaufferaient trop, faute d'un bon refroidissement. Et ça, c'est mauvais. Très mauvais.

Dans le deuxième cas de figure (gel), on risque d'endommager la structure même du moteur. La glace dispose d'une force insoupçonnable, à même de casser des carters moteur, faire éclater les durites et autres joyeusetés. On évitera donc.

Le liquide de refroidissement circule en effet dans le moteur au travers d'un circuit court et d'un circuit long. Il transite également dans les durites moteur. Comme son nom l'indique, sa fonction principale est de refroidir. Il sert également à "entretenir" le moteur. Il le protège d'une usure interne par une action lubrifiante et anti corrosive. Il transite aussi par la pompe à eau, un élément qui ne doit surtout pas gripper ou cesser de fonctionner. Une eau simple ne saurait donc le remplacer, surtout en hiver.

En cas de détérioration du liquide de refroidissement ou de "pollution" par des éléments "internes", on risque d'endommager le moteur, mais également le radiateur, la pompe à eau et les durites. Au fil du temps et de l'utilisation du véhicule, le liquide de refroidissement perd donc de ses propriétés. Il est du coup un excellent indicateur de la santé moteur.

On vérifie le niveau de liquide de refroidissement par le bouchon de radiateur. Dans les deux cas, il faut que le niveau soit dans le cotes de tolérances, c'est à dire au niveau du goulot du radiateur et entre le niveau bas et le niveau haut gradués sur le vase d'expansion. Si vous ne savez pas où ils se trouvent, jetez un oeil dans la Revue Moto Technique ou le manuel d'atelier de votre moto.

Du liquide de refroidissement et de l'air : tout mauvais

Le circuit de refroidissement tourne en vase clos. Il se retrouve sous pression une fois que la température augmente. Il est du coup Important à plus d'un titre que le bouchon de radiateur soit adapté et en bon état. En effet, celui-ci retient "l'eau" et retarde l'évaporation en fonction de la température interne du moteur. Le bouchon empêche également de fuir. Surtout, il empêche le radiateur d'exploser...

En règle générale, la pression d'ouverture est indiquée dessus: 0,9 en haut et 1,4 bar en bas
En règle générale, la pression d'ouverture est indiquée dessus: 0,9 en haut et 1,4 bar en bas

De l'air dans le circuit de refroidissement entraîne une montée de la température et une mauvaise circulation du fluide. Résultat ? La moto chauffe plus vite et surtout elle chauffe trop. Une solution existe : l'élimination des bulles. La procédure est similaire à celle que l'on retrouve dans la purge du circuit de refroidissement. Qui peut le plus peut le moins...

Tuto: Remplacer le liquide de refroidissement en 5 étapes

Maintenant que l'on sait pourquoi, voyons comment remplacer le liquide de refroidissement. Pour cela il va falloir :

  • entre 2 et 4 litres de liquide de refroidissement adapté à votre moto
  • de quoi essuyer tout débordement de liquide
  • un entonnoir
  • une bassine
  • les outils pour démonter la durite de pompe à eau et pour démonter le bouchon de radiateur
  • de la rigueur et un peu de souplesse
Vidanger le liquide de refroidissement
Vidanger le liquide de refroidissement

Première étape : moteur froid, purger le circuit de refroidissement

Pourquoi à froid ? Pour éviter tout risque de brûlure. Ôter le bouchon de réservoir moteur chaud, c'est s'exposer à un geyser bouillant à près de 100°C.

Pour cela, il convient d'ouvrir le bouchon de radiateur. Comme pour démouler le petit suisse, cela permet de faire couler le liquide par la vis de purge ou par une durite basse desserrée pour l'occasion. Si vous optez pour la vis de purge, prenez une rondelle de rechange, elle assurera une parfaite étanchéité. Attention, certains bouchons sont sécurisés par une vis, d'autres bouchons ne sont pas directement implémentés sur le radiateur.

Une fois le circuit libéré, on laisse couler le liquide dans la bassine d'un volume de 5L environ.

Vidange du liquide de refroidissement

Deuxième étape: Démontage et lavage du vase d'expansion

Si cela est possible, comme sur notre moto Kawasaki en cours de rénovation, videz et démontez le vase d'expansion. Pour autant, si vous ne constatez pas la présence de mélasse ni de "mayonnaise" dans le vase, c'est bon signe. Cela signifie que le joint de culasse est en bon état. Une bonne nouvelle en soi.

Relié au radiateur, la vase d'expansion sert de trop plein ou alimente le circuit de refroidissement en cas de besoin
Relié au radiateur, la vase d'expansion sert de trop plein ou alimente le circuit de refroidissement en cas de besoin

Lavez le vase d'expansion à grandes eaux. S'il n'est pas en bon état, il est possible d'en trouver, notamment chez Bihr. Sur les sportives, les vases se trouvent derrière le carénage. Ils peuvent frotter en cas de crash. Pensez-y.

Troisième étape: purger aussi les durites

Pensez également au liquide résiduel dans les durites et au fond du moteur. Les durites doivent être en bon état et ne présenter ni déchirure à leur surface, ni hernie. On peut appuyer sur elles pour expulser le liquide.

Une fois le liquide purgé au mieux, il est temps de remonter vis et/ou durites, voire le vase d'expansion en sens inverse du démontage. On peut passer au remplissage. Bien entendu le bouchon reste de côté : on remplit par là.

Quatrième étape: le remplissage du nouveau liquide de refroidissement

A propos du bouchon de radiateur, justement, il doit être en bon état, inutile de le préciser. Si vous devez le changer, les vendeurs de pièces détachées en proposent de nombreux modèles, chacun supportant une pression plus ou moins importante. Optez toujours pour une pression similaire ou supérieure à celle du bouchon d'origine. Plus le bouchon résiste à la pression, plus la température d'eau peut monter à l'intérieur du circuit.

Remplir le liquide de refroidissement
Remplir le liquide de refroidissement

Avec l'entonnoir, versez lentement le nouveau liquide dans le circuit pour éviter de faire entrer de l'air. Ne remplissez pas trop dans un premier temps et jouez les Shadoks : pompez sur une durite basse pour faire circuler le fluide. Refaites le niveau et réitérez l'opération autant que nécessaire, jusqu'à ce que le liquide soit au niveau du goulot.

Cinquième étape: Faire chauffer la moto pour ajuster les niveaux

Démarrez le moteur et laissez chauffer la moto. Faites monter le moteur dans les régimes aux alentours de 4.000 tr/min. Normalement, la pompe à eau s'active et fait circuler le liquide. De petites bulles devraient également remonter dans le col du radiateur et le niveau devrait baisser plus ou moins. Scellez le bouchon.

Rendez-vous du côté du vase d'expansion. Complétez le niveau de liquide jusqu'au maximum. Il est visualisé au moyen d'un trait et de l'indication "Max". Allumez à nouveau le moteur et laissez le tourner. Éteignez-le après un petit moment. Le niveau baissera vraisemblablement à nouveau dans le vase d'expansion. Il faudra le compléter. Refermez le bouchon du vase d'expansion. Et c'est fini !

Circuit de refroidissement - les vérifications complémentaires

Le circuit de refroidissement dépend également du bon fonctionnement d'autres éléments : le radiateur, la pompe à eau, le calorstat et le thermostat. La pompe fait circuler l'eau dans le circuit et au travers du radiateur. Celui-ci doit donc disposer de ses canaux internes en bon état, attendu que l'eau y circule, ainsi que d'ailettes en bon ordre.

Un radiateur ayant vécu
Un radiateur ayant vécu

Si l'aspect du radiateur est trop mauvais, ou si trop d'ailettes sont abîmées et irrécupérables, il est possible de remplacer le radiateur pour un modèle d'occasion ou pour un modèle neuf. Dans ce cas, plusieurs options sont possibles et surtout plusieurs niveaux de qualité. Optez pour de la qualité revendiquée OEM (origine).

Que faire si le radiateur fuit ?

Il peut arriver que le radiateur ait une fuite plus ou moins importante de liquide de refroidissement. Un gravillon peut être passé au travers ou tout simplement un enfoncement peut avoir nuit à son intégrité. Heureusement, une solution existe : le liquide stop fuite. Il se verse dans le circuit de refroidissement par le bouchon et scelle les fuites une fois en contact avec l'air. Attention, il ne s'agit pas d'un dispositif préventif, uniquement d'un produit curatif.

Budget : environ 15 ¤

Le calorstat est le dispositif physique s'ouvrant à une température donnée. Il laisse alors passer le liquide chaud. La thermostat est la sonde mesurant la température d'eau et déclenchant le ventilateur. Ce radiateur a pour vocation de forcer la circulation d'air au travers du radiateur. Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire l'article consacré à la surchauffe du moteur d'une moto.

A retenir

  • Le remplacement du liquide de refroidissement est une opération simple, mais méticuleuse
  • Choisir un liquide de très bonne qualité, c'est opter pour une durabilité et des propriétés réfrigérantes optimisées
  • Bien chasser les bulles et faire les niveaux évite la surchauffe
  • Contrôler régulièrement le niveaux de liquide informe sur la santé du moteur

A ne pas faire

  • Ne surtout pas utiliser un liquide de refroidissement standard avec des carters magnésium : ils seraient détériorés et deviendraient poreux.
  • Continuer à rouler si trop de liquide fuit
  • Mal resserrer son bouchon de liquide de refroidissement
  • Mal resserrer son bouchon de vase d'expansion
  • Intervenir moteur chaud

En savoir plus sur la technique

Commentaires

waboo

Faut bien qu'il y ait un avantage à rouler avec une air/huile... clin d'oeil

L'été en canicule... c'est moins bien...

29-04-2020 11:02 
tom4

ça me rappelle mon jeux aux soupapes.
il fallait vidanger le liquide pour virer le radiateur.
au remontage, la vis de purge avait pété dans son logement :)

tom4

29-04-2020 20:12 
1364

Rahaha! Le refroidissement Air-Huile! C'est quand même plus simple, non?

30-04-2020 08:02 
XM

oui mais l'huile est moins dense que l'eau, donc pour avoir la même performance de refroidissement il faut plus de surface d'échange et plus de liquide. peut-être pour ça que ça n'est pas si répandu que ça.

30-04-2020 14:32 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

Mutuelle