Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Histoire de la Chine

4000 ans d'histoire

Seconde puissance mondiale

Kubilai Khan, empereur YuanL'histoire de la Chine actuelle commence il y a plus de 4000 ans, rien que ça. Les premières dynasties font leur apparition à partir du 21ème siècle av. JC. A cette époque déjà, des palais et des temples sont érigés à la gloire des empereurs. Même l'écriture de l'époque peut être retracée jusqu'aux caractères chinois actuels.

Les siècles se suivent, les dynasties aussi. Le pouvoir est centralisé et bureaucratisé, les conflits s'enchaînent. C'est d'ailleurs ces conflits qui vont donner naissance à de grands courants philosophiques, comme le confucianisme et le taoïsme, toujours pratiqués aujourd'hui.

C'est au 3ème siècle av. JC que l'Empire chinois à proprement parlé débute, avec l'arrivée de la dynastie Qin. Elle va mettre en place un système de fonctionnaires, de grille des salaires et d'une culture commune imposée. Quand la dynastie Han prend le pouvoir, le confucianisme devient la religion des Empereurs. L'art se développe, les inventions aussi et le territoire s'étend de plus en plus.

A partir de l'an 316, l'empire se scinde, pour donner deux dynasties dirigeant le nord et le sud du pays, jusqu'à la réunification en 618 sous la dynastie Tang. Le bouddhisme s'est alors largement répandu et est pratiqué par la famille royale. Après cela, le pays est de nouveau divisé entre les Song et les Jin. Il faut attendre le 14ème siècle avant que la Chine ne soit réunifiée à nouveau, cette fois-ci sous le règne des Yuan. Pékin devient la nouvelle capitale. Ils sont rapidement défaits par les Ming, qui s'installent au pouvoir en 1368. La Chine connait alors un renouveau culturel et économique et peut se targuer d'être le pays le plus évolué au monde.

Sous le long du règne des Ming, l'artisanat continue de se développer, la population double et crée de nombreuses petites villes et centres urbains, l'agriculture est placée au centre de l'économie. On observe aussi des phases d'exploration, avec des voyages en Afrique, en Australie et aux Amériques. Les premiers missionnaires jésuites arrivent sur le continent vers la fin du 16ème siècle.

Finalement, la dernière dynastie chinoise se met en place en 1644, avec la famille Qing, des nomades mandchous. Le Tibet, Taïwan et la Mongolie passent sous domination chinoise. Les progrès de l'agriculture permettent à la population de continuer à grossir, bien que les progrès en matière d'industrie ne suivent pas. Les Européens sont de plus en plus présents sur le continent et au cours du 19ème siècle, les Britanniques imposent l'importation de l'opium. Cela mène à la guerre de l'opium en 1840, qui est gagnée par les Anglais. Ils obtiennent la cession de Hong Kong et l'ouverture des ports au commerce européen. De nombreuses crises sociales éclatent.

L'Occident intervient de plus en plus fréquemment sur le territoire et le Japon à moindre mesure. L'insurrection des Taiping est d'ailleurs stoppée grâce à l'aide des Britanniques et notamment du général Charles Gordon. La population, à la fin du 19ème siècle, est de plus en plus mécontente et les Qing ne savent pas comment gérer les demandes du peuple face à une aristocratie opposée aux réformes. Deux guerres, contre la France et contre le Japon, affaiblissent un peu plus la Chine.

La fin des dynasties

Mao ZedongFinalement, en 1911, une révolte militaire éclate à Wuhang et le dernier empereur Qing abdique. La République de Chine est proclamée le 12 mars 1912. Yuan Shikai, commandant de l'armée de Beiyang, est nommé au pouvoir. Il supprime rapidement toute assemblée nationale, provinciale et s'auto-proclame empereur en 1915. Il se heurte à une forte opposition et abdique à peine un an plus tard. Sa fuite crée une ère de luttes internes, qui ravagent le pays. C'est ainsi que dans les années 20, l'URSS intervient peu à peu dans la politique du pays, apportant son soutien au Parti communiste chinois. Grâce à ce soutient, le PCC prend peu à peu le pouvoir sur le sud et le centre de la Chine. Un lieutenant du parti s'allie au Parti national du peuple (KMT) et obtient l'allégeance du sud. Il finit par se retourner contre les dirigeants du PCC, ce qui entraîne une guerre civile.

Les communistes, chassés, commencent ce qu'on appelle la "grande marche" et se rallie autour de Mao Zedong. KMT et PCC s'affronte alors régulièrement, sur fond d'invasion japonaise. La seconde guerre sino-japonaise s'étend d'ailleurs de 1931 à 1945, durant laquelle de nombreuses atrocités vont être commises. A la fin de la Seconde Guerre Mondiale, la guerre civile reprend. En 1949, les maoïstes proclament la République populaire de Chine.

S'entame alors le Grand Bond en avant, un plan pour industrialiser le pays. Mais l'utilisation de paysans pour cette tâche se révèle être un désastre : en quatre ans, entre 20 et 50 millions de Chinois meurent de la famine. La Révolution culturelle débute en 1966. Livres, sculptures, peintures, tout est détruit. Les intellectuels sont chassés ou tués. Dix ans plus tard, la mort de Mao Zedong plonge le pays dans une lutte de succession.

Hua Guofeng et Deng Xiaoping s'emparent du pouvoir et entament une politique de réformes, sous l'idée "d'un pays deux systèmes" alliant capitalisme et communisme. A partir de 1979, le pays s'ouvre à l'Occident et connait une forte croissance. Des révoltes étudiantes prennent place à la fin des années 1989, fortement réprimées et font au final plus de 10 000 morts.

Depuis, l'économie chinoise a explosé, plaçant le pays à la seconde place des puissances mondiales. La main d'œuvre bon marché, les investissements étrangers et les échanges commerciaux font de la Chine un pays à l'économie florissante, malgré un système politique toujours strictement encadré et une presse muselée.

Plus d'infos sur les voyages

Bandai Bandai Bandai