english

Monténégro : Formalités administratives

Presque comme en Union européenne

Pays des Balkans sur les rives de la mer Adriatique bercée par de nombreux siècles d'histoire, le Monténégro attire les touristes par ses lieux pittoresques et sa riche nature entre mer et montagnes. Mais que faut-il savoir avant d'entreprendre un voyage dans le pays ?

Monténégro : Formalités administratives
Monténégro : Formalités administratives

Séjourner au Monténégro

Malgré sa longue histoire, le Monténégro n'existe en tant que tel que depuis 2006 et son indépendance vis-à-vis de la Serbie. Si le pays a déposé sa candidature d'adhésion à l'Union européenne en 2008, il n'en fait toujours pas partie. Il faut donc se plier à quelques formalités réglementaires pour pouvoir y séjourner.

En ce qui concerne les ressortissants de l'Union européenne, pour les séjours de moins de 30 jours, une simple carte nationale d'identité est reconnue par les autorités locales. Pour les séjours jusqu'à 90 jours, il faut présenter un passeport valide. Aucun visa n'est exigé.

Les autorités monténégrines reconnaissent également la prolongation de la validité des cartes nationales d'identité française, mais cette prolongation n'étant pas spécifiée sur la carte, il est conseillé d'utiliser un passeport si l'on peut ou a minima d'imprimer la notice multilingue expliquant cette règle.

Conduire au Monténégro

Le permis de conduire français est reconnu au Monténégro, il n'est donc pas nécessaire de présenter un permis de conduire international. Le pays reconnait également la carte verte d'assurance au tiers du véhicule, mais pour ce qui est de la couverture "tous risques" il vaut mieux se renseigner auprès de son assureur pour être certain que celle-ci est bien effective aussi dans ce pays.

Santé

Le Monténégro a beau être proche, il n'est pas membre de l'UE et ne permet donc pas la prise en charge des soins. Il est donc conseillé de disposer d'un contrat d'assurance ou d'une assurance qui prendra en charge les frais médicaux et le rapatriement sanitaire si nécessaire.

Aucune vaccination n'est obligatoire, mais plusieurs peuvent être conseillées selon les lieux et conditions du séjour par exemple celles contre les hépatites A et B, la fièvre typhoïde, le méningocoque ou encore contre l'encéphalite à tiques d'Europe centrale. Il convient également d'être à jour dans ses vaccinations habituelles.

Autres règles

Lorsque l'on est hébergé chez des particuliers, il faut impérativement s'enregistrer auprès de l'organisation du tourisme ou du commissariat de police de la commune où l'on séjourne dans les 24 heures après son arrivée sous peine d'écoper d'une amende de 60 euros.

Plus d'infos sur les voyages

Shoei