english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Dakar 2012 : 63 abandons à mi-course

Journée de repos à Copiapo

Encore 7 étapes avant Lima

Les duellistes Despres / Coma ne sont pas inquiétés par la concurrence - Crédit photo : François Flamand / DPPI125 motos, 21 quads, 123 autos et 71 camions sont toujours en course alors que le rallye observe une journée de repos à Copiapo, dans un bivouac que quelques concurrents continuent de rejoindre après avoir passé la nuit dans les dunes. A mi-course, les quatre titres en jeu n'ont pas été clairement préemptés, mais la liste des prétendants s'est déjà réduite.

Despres et Coma en classe supérieure

Heureusement qu'ils sont deux ! Le constat de la supériorité d'un champion sur sa discipline suscite soit une forme de lassitude, soit de l'admiration. Le rallye raid a la chance d'avoir depuis plusieurs années deux phénomènes qui dominent sans ambiguïté le plus grand rendez-vous de l'année : Cyril Despres et Marc Coma.

Sur les six dernières éditions les deux pilotes les plus rapides et les plus complets se sont partagé équitablement les titres. Et après 4563 kilomètres parcourus, dont 1632 en spéciale, ils semblent être en mesure de se départager à Lima, à condition que leur explication ne tourne pas au sabordage du binôme.

Despres dispose pour le moment d'une avance de 7'48'' sur son rival-coéquipier. Mais cette marge ne constitue en aucun cas un matelas pour le Français, qui a tout juste l'avantage de pouvoir marquer Coma en limitant la prise de risques. Le tenant du titre est contraint à multiplier les initiatives pour garder des chances de s'imposer : c'est justement un registre dans lequel il excelle.

La bataille pour la 3ème place

Dans les rangs des contradicteurs de Despres et Coma, où l'on admet unanimement et sans complexes que l'on concoure pour une place sur le podium, la première semaine a été particulièrement sélective. Des talents attendus au sommet ont disparu prématurément : Jakub Przygonski sur casse moteur dans l'étape 3, où Quinn Cody a laissé une clavicule sur chute.

Francisco « Chaleco » Lopez, unique vainqueur de spéciale hors Despres-Coma, s'est quant à lui déchiré les ligaments croisés du genou droit en débutant la première étape chilienne, qu'il a tout de même tenu à terminer. Il n'ira pas plus loin que Copiapo.

Quelques autres ambitieux ont subi de sévères dégringolades, comme Frans Verhoeven (26ème à 3h16 de Despres) ou Alain Duclos (105ème à 16h30). Epargné par les pépins de tous ordres, Helder Rodrigues roule avec sa Yamaha en position de premier poursuivant des deux favoris, à 49'39''. Seul un autre pilote Portugais, Paulo Gonçalves, reste en-dessous de l'heure de retard par rapport au leader.

Au classement de la première fois, le brésilien Felipe Zanol (16ème) domine pour l'instant Johnny Aubert (24ème), tandis que parmi les motards engagés sans assistance, Hugo Payen est comme l'année dernière le plus rapide (82ème). Enfin, sur les deux femmes inscrites en 2012, seule Laia Sanz (51ème) peut encore espérer voir Lima, avec en plus la possibilité d'améliorer son classement de l'année dernière (45ème).

Plus d'infos sur le Dakar 2012