english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

WSBK : Melandri en chef de file BMW au Nürburgring

Max Biaggi n'a plus le droit à l'erreur

Sykes en grande forme, Rea sur tous les fronts

WSBK : Melandri en chef de file BMW au NürburgringMarco Melandri (BMW Motorrad Motorsport) a pris la tête du classement provisoire du championnat du monde eni FIM Superbike lors de l’épreuve qui s’est tenue à Moscou il y a dix jours. A la veille du rendez-vous qui aura lieu sur le circuit du Nurburgring en Allemagne, sur les terres du constructeur BMW, le pilote officiel de la marque concentre toutes les attentions. Le pilote de Ravenne permet non seulement à la marque de mener le championnat du monde côté pilote, ce qui est une première dans son histoire, mais aussi de mener le classement constructeur.

Un formidable hold up pour le team officiel dont on peut imaginer qu’il fera tout pour briller devant son public. Melandri pourra compter sur le soutien des autres pilotes de la S 1000 RR, à commencer par celui de son coéquipier Leon Haslam (BMW Motorrad Motorsport), mais aussi celui des pilotes privés Michel Fabrizio (BMW Motorrad Italia GoldBet SBK Team) et Ayrton Badovini (BMW Motorrad Italia GoldBet SBK Team), toujours promptes à réaliser l’exploit de gravir les marches d’un podium si l’opportunité se présente.

Biaggi joue sa dernière cartouche

Face au clan BMW, les velléités de briller sont nombreuses. A commencer par celles de Max Biaggi (Aprilia Racing Team), dépossédé de sa place de leader du championnat à Moscou. Le romain veut sa revanche, après avoir chuté de façon spectaculaire en percutant au freinage Leon Haslam sur le Moscow Raceway lors de la seconde manche il y a dix jours. L’Empereur sait désormais qu’il n’a plus le choix. A trois rendez-vous de la fin du championnat 2012, il doit absolument terminer devant Melandri au guidon de l'Aprilia RSV4 officielle.

Sykes le trouble fête

Sykes s'était imposé sur le Nürburgring en 2011 - Crédit photo : WorldSBKAttention aussi à Tom Sykes (Kawasaki Racing Team), vainqueur au Nurburgring l’an dernier sous le déluge. Très en forme après avoir remporté la première course de Moscou à la régulière et sur le sec devant tous les ténors de la catégorie, le pilote anglais est capable de tous les exploits. A commencer par signer une nouvelle pole position. Libéré psychologiquement après que le team officiel Kawasaki a confirmé son contrat 2013, Sykes pourrait se sentir pousser des ailes sur la ZX10R officielle en Allemagne.

Rea entre Superbike et Grand-Prix

Ce sera nettement plus difficile pour son compatriote Jonathan Rea (Honda World Superbike Team). Pilote remplaçant de Casey Stoner en Grand Prix sur la Honda Fireblade officielle, Rea se prépare à une fin de saison intensive où il va devoir alterner les courses dans les deux catégories. Des conditions difficiles et l’on peut craindre que le pilote d’origine nord irlandaise mise sur une certaine prudence lors des essais et de la course au Nurburgring. On peut en revanche compter sur la motivation d’Eugene Laverty (Aprilia Racing Team) et de Chaz Davies (ParkinGO MTC Racing), récemment sur le podium à Moscou, pour animer l’avant poste de la course.

L'incertitude Ducati

Checa sous le déluge au Nürburgring la saison dernière - Crédit photo : WorldSBKCe sera une nouvelle fois difficile pour le clan Ducati. Après ses déboires lors de la course de Moscou, Carlos Checa (Althea Racing) tentera de porter haut les couleurs du constructeur italien sur un circuit qui convient moins au bicylindre. A moins que les éléments météo ne viennent perturber le week-end, comme ce fut le cas l’an dernier, lorsque Sylvain Guintoli (PATA Racing Team) au guidon du bicylindre de Bologne avait signé une exceptionnelle deuxième place.

On verra aussi au Nurburgring le retour de Maxime Berger (Team Effenbert - Liberty Racing) dont le team n’avait pas fait le déplacement en Russie. Et pour compléter la revue française, on surveillera les progrès incessants de Loris Baz (Kawasaki Racing Team) qui ne cesse d’étonner les observateurs, même s’il fut plus discret à Moscou.

Classement Superbike (après 11 sur 14 courses)
  1. Melandri 308.5
  2. Biaggi 290
  3. Sykes 267.5
  4. Checa 233.5
  5. Rea 212.5
  6. Haslam 180
  7. Laverty 173.5
  8. Guintoli 127.5
  9. Fabrizio 119.5
  10. Giugliano 116
  11. ...
Classement constructeurs
  1. BMW 361
  2. Aprilia 334.5
  3. Ducati 322
  4. Kawasaki 298.5
  5. Honda 221.5
  6. Suzuki 93.5

Supersport : Duel Cluzel - Lowes attendu

Si Jules Cluzel (PTR Honda) n’a rien pu faire contre la domination sans partage de Kenan Sofuoglu (Kawasaki Lorenzini) en Russie, le français peut en revanche être ravi de son week-end moscovite au terme duquel il s’est emparé de la seconde place du classement provisoire du championnat du monde Supersport, aux dépens de Sam Lowes (Bogdanka PTR Honda). Après avoir volé le départ, le pilote anglais a été pénalisé d’un passage par les stands qui a ruiné ses espoirs de podium. Entre les deux hommes, la lutte s’annonce passionnante car seulement deux minuscules points les séparent.

Foret doit rebondir

Plus loin, on retrouve Fabien Foret (Kawasaki Intermoto Step), à la quatrième position du championnat. Peu à l’aise en Russie après une chute spectaculaire dès la première séance d’essais du vendredi, le français tentera de se rattraper en Allemagne où il visera au moins le podium, sinon la victoire au guidon de sa Kawasaki ZX6R privée.

Le clan français

Il emmènera dans son sillage son coéquipier et compatriote Romain Lanusse (Kawasaki Intermoto Step) qui pourrait bien enfin intégrer le top dix avec lequel il flirte depuis plusieurs courses. Florian Marino (MSD R-N Racing Team India) continue sa réadaptation à la catégorie au guidon de la Kawasaki du team Indien arrivé en cours de saison et Valentin Debise (SMS Racing) espère ne plus connaître les nombreux déboires mécaniques qui ont ponctué jusque là sa saison en championnat du monde Superpsort.

Classement Supersport (après 10 sur 13 courses)
  1. Sofuoglu 173
  2. Cluzel 140
  3. Lowes 138
  4. Foret 128
  5. Parkes 109
  6. Morais 84
  7. Quarmby 70
  8. Baldolini 67
  9. ...
Classement constructeurs
  1. Honda 217
  2. Kawasaki 212
  3. Triumph 96
  4. Yamaha 89
  5. Suzuki 6

Superstock 1000 : La Marra seul en tête

En Allemagne, on retrouvera les deux catégories Superstock qui n’avaient pas effectué le déplacement jusqu’à Moscou. En Coupe FIM 1000 Superstock, Eddi La Marra (Barni Racing Team Italia) a remporté à Silverstone sa toute première victoire. Un succès qui lui permet de faire la différence avec son plus sérieux rival au classement provisoire, le français Sylvain Barrier (BMW Motorrad Italia GoldBet STK Team). L’italien possède ainsi 31 points d’avance à trois courses de la fin du championnat.

Un pilote BMW dorénavant menacé par les deux pilotes Kawasaki, Bryan Staring (Team Pedercini) et Jeremy Guarnoni (MRS) qui comptent désormais respectivement deux et six points de retard sur le français. Une lutte pour le titre qui s’intensifie également côté constructeur, puisque Ducati qui inaugure en piste la nouvelle 1199 Panigale compte deux points d’avance sur Kawasaki au classement des constructeurs. BMW est troisième.

Classement Superstock 1000 (après 7 sur 10 courses)
  1. La Marra 119
  2. Barrier 88
  3. Staring 86
  4. Guarnoni 82
  5. Savadori 67
  6. Reiterberger 62
  7. Bergman 59
  8. Baroni 56
  9. ...
Classement constructeurs
  1. Ducati 132
  2. Kawasaki 130
  3. BMW 116
  4. Honda 52
  5. Aprilia 17

Superstock 600 : Vd Mark

Le duel entre l’italien Riccardo Russo (Team Italia FMI) et le hollandais Michael Van der Mark (EAB Ten Kate Junior Team) va concentrer toutes les attentions en catégorie 600 Superstock. Malheureusement pour ce dernier, il risque de ne pas apparaître en Allemagne à 100% de ses moyens physiques.

Victime d’une chute à Moscou alors qu’il faisait un test en catégorie 600 Supersport avec son team, Michael s’est fracturé la clavicule droite. Rapidement opéré, il devra néanmoins composer avec sa blessure pour continuer à jouer le titre face à Russo.

Classement Superstock 600(après 7 sur 10 courses)
  1. Russo 147
  2. Vd Mark 144
  3. Duwelz 78
  4. Calero Perez 53
  5. Vitali 53
  6. Gamarino 49
  7. Schacht 48
  8. Nestorovic 47
  9. ...

KTM European Junior Cup

Lukas Wimmer (MSC Schalchen) et l’espagnol Javier Orellana (Europ Foods) mènent toujours la KTM European Junior Cup organisé par le constructeur Autrichien pour les pilotes de moins de 19 ans. Cependant, avec leurs deux résultats blancs en Angleterre début août, les deux leaders de la catégorie ont permis à trois autres pilotes de se rapprocher au classement.

Ainsi Jamie Patterson qui a gagné à Silverstone pointe cinquième à seulement 17 points. Entre lui et les deux leaders, il devra compter avec les deux pilotes espagnols Christian Vidal (Moto Club GP2012) et Gaston Garcia. Il reste deux courses et cinquante points au maximum à glaner, la finale de la KTM European Junior Cup devrait être palpitante.

Classement KTM European Junior Cup (après 6 des 8 courses)
  1. Wimmer 70
  2. Orellana 62
  3. Garcia 58
  4. Vidal 54
  5. Patterson 53
  6. Demoulin 48
  7. Pasek 46
  8. Wielebski 43
  9. ...

Plus d'infos sur le WSBK