english

Contrôle technique : 87% des automobilistes le trouvent bénéfique

Un élément favorable à la sécurité routière pour les 3/4 des conducteurs

Les motards restent contre l'instauration d'un examen pour les 2 roues

87% des automobilistes favorables au contrôle techniqueOn ne le sait que trop bien, l'examen du contrôle technique pour les deux-roues motorisés est rejeté par une large partie des usagers qui ne souhaite pas le voir appliquer. Pourtant, ce dernier est obligatoire pour les automobiles et a été introduit en France le 1er janvier 1992.

L'association Prévention Routière et Autosur ont dernièrement mené une enquêté sur "Les Français et le contrôle technique". Alors que cette dernière nous apprend que plus d'un quart des conducteurs sont contraints d'effectuer des réparations pour remettre leur véhicule en conformité, l'association et la société de contrôle technique ont décidé de proposer des conseils et une check-list pour prévenir d'une éventuelle contre-visite.

Réalisé par internet auprès de 1.002 automobilistes français, le sondage met en avant la perception majoritairement positive du contrôle technique. 87% des conducteurs interrogés estimaient ainsi que le contrôle était un élément crucial pour assurer le bon état d'un véhicule lors de son achat ou de sa vente. Ils sont également 74% à déclarer qu'il permet de lutter contre les accidents de la route.

Une situation qui est bien différente du côté des utilisateurs de deux-roues motorisés qui ont tous en mémoire les conclusions du rapport MAIDS, mettant en avant le faible impact des problèmes techniques sur les accidents de motos et scooters. Il est vrai que l'accessibilité des organes motos est plus facile, que les révisions naturelles sur une moto sont plus fréquentes(entre 6.000 et 10.000 km contre 30.000 pour une auto) et qu'un motard se sent naturellement plus vulnérable qu'un automobiliste.

Par ailleurs, la suite du sondage s'intéresse aux risques encourus pour un véhicule qui ne serait pas à jour. Les trois quarts des répondants savent que le défaut de contrôle technique peut entrainer une amende. En revanche, ils sont 66% à ignorer que leur véhicule peut être immobilisé et 69% à ne pas savoir que cela peut entrainer un défaut d'assurance en cas d'accident.

Les renvois vers une contre-visite concernent principalement trois points essentiels du véhicule : les pneumatiques (9,7%), le freinage (8,2%) ainsi que les feux et clignotants (7,7 %). Une liste des différents points de contrôles à vérifier est ainsi proposée sur le site des deux partenaires de l'enquête.

Rappelons que pour l'heure, les motos et scooters de toutes cylindrées ne sont pas concernés par le contrôle technique. Mais qu'après avoir rejeté le projet européen, le gouvernement a finalement décidé d'introduire un examen technique obligatoire à la revente des motos et scooters dès le second semestre 2017.

Plus d'infos sur le contrôle technique

MotoblouzMotoblouzMotoblouz