Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Les pétroliers se mettent à l'électrique

Shell installe 10 bornes de rechargement au Royaume-Uni

Un premier pas vers la transition énergétique des véhicules

Les pétroliers se mettent à l'électrique - crédit photo : ShellPetit à petit, les véhicules électriques se font une place dans le trafic. En France, rien que pour les deux roues motorisés, ce sont 7.231 véhicules électriques qui ont été vendus depuis le début de l'année.

Mais alors que le parc ne cesse de croitre, à son rythme, la question du rechargement est toujours problématique. En effet, en dehors des prises personnelles, on ne trouve qu'assez peu de bornes de rechargement, même si les sociétés d'autoroute ont annoncé la mise en place de 200 bornes de recharge rapide cette année.

De l'autre côté de la Manche, la situation tend à évoluer. Avec plus de 115.000 voitures électriques en service au Royaume-Uni, le maillage se complète avec le lancement de bornes de rechargement dans les stations services du groupe Shell.

Le pétrolier a ainsi mis en place une dizaine de bornes dans le pays, quelques jours après l'acquisition de NewMotion, une société hollandaise gérant plus de 30.000 points de recharge privés. Certes, ce n'est pas avec 10 bornes que la situation va changer, mais cela montre tout de même que les pétroliers commencent à réfléchir très sérieusement au futur car, comme en France, le Royaume-Uni entend bien interdire la vente de véhicules thermiques d'ici 2030.

Shell explique que ce petit nombre de bornes permettra dans un premier temps d'apprendre sur un marché qu'il ne connait pas encore. Par ailleurs, l'enseigne se tourne également vers d'autres sources d'énergies avec l'installation de pompes pour les voitures à hydrogène. Mais le phénomène est encore plus marginal puisqu'une seule pompe est en activité pour à peine une cinquantaine de véhicules en circulation dans tout le pays, alors que certains constructeurs ont dévoilé au dernier salon de Tokyo des prototypes à hydrogène.

Au risque de contrarier les autorités européennes, l'essence a encore de beaux jours devant elle.

Plus d'infos sur les véhicules électriques