Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Marché moto : 151.731 immatriculations en 2017

Des ventes stables, mais une situation faussée par l'anticipation des achats en 2016

Le marché du quad s'effondre avec l'évolution de la règlementation

Répartitions des ventes 2/3 roues motorisés par catégorie en France en 2017On l'a vu, l'état général du marché moto est à la baisse au niveau de l'Europe et de près de 10%, ce qui est important. Mais la situation est quelque peu différente en France. A l'occasion de son point presse, la Chambre Syndicale Internationale de l'Automobile et du Motocycle (CSIAM) a présenté en détail les résultats du marché français des 2/3 roues motorisés sur l'année 2017.

Globalement, les ventes de motos, scooters, trois-roues et quads de 125 cm3 et plus terminent à la baisse de 6,4% par rapport à 2016 . -6% c'est moins pire que -10% au niveau Europe, mais la vérité est ailleurs. Ces chiffres sont en effet à nuancer, car ils ne reflètent pas la réalité exacte du marché.

Dans un premier temps, ces résultats sont très fortement grevés par l'effondrement du marché des quads qui a été diminué de moitié suite à l'instauration de la norme Euro4 et au changement des règles d'homologation qui a conduit à une profonde modification du marché.

Thierry Archambault, Président-Délégué de la CSIAM :

Il y a effet "entrée en vigueur de la norme Euro4" qui joue un rôle, mais qui n'explique pas à lui seul les 56% de baisse des quadricycles. Il y a eu un changement de règle d'homologation sur ce marché et qui modifie complètement son périmètre. Avant vous immatriculiez un quad, aujourd'hui vous devez l'immatriculer en agricole ou en loisir. Certains constructeurs ne peuvent pas répondre aux exigences requises pour l'immatriculation agricole ou loisir et ont donc retiré une partie de leur offre.

Un marché des grosses cylindrées qui reste porteur

En dehors des quads et des tricycles, le marché des 125 cm3 et plus se montre lui extrêmement stable avec un total de 151.731 immatriculations. Mais là encore, les constructeurs voient un marché qui reste en progression, car l'application de la norme Euro4 avait conduit de nombreux acheteurs à anticiper leurs achats en 2016 pour bénéficier des promotions sur les véhicules Euro3. Ainsi, ce sont environ 4.500 ventes supplémentaires qui ont été réalisées en décembre et n'ont donc pas été faites sur le premier trimestre 2017. Sans cet écart dû à l'évolution de la législation, le marché aurait donc dû conclure sur une progression de 3% environ, restant ainsi dans la tendance amorcée en 2015.

Jean-Luc Mars, Président de la branche Motocycle de la CSIAM :

Si vous regardez décembre 2014, on était à 6.200 immatriculations de motos. En décembre 2015, on était à 7.200. En décembre 2017, on est aussi à 7.200. Vous regardez décembre 2016, avec l'effet de distorsion on est à 11.900. Donc il y a 4.700 motos d'écart entre un mois de décembre plutôt bon et l'anomalie de décembre 2016. Evidemment, ces motos vendues en 2016 n'ont pas été immatriculées en 2017, ce qui fait que là où le marché parait stable, on estime que l'on a une croissance de l'ordre de 3 à 4%. Evidemment, la croissance de 6/7% de 2016 doit être ramenée à 3/3,5 %.

Au sein même de cette catégorie, on voit que c'est le type même des véhicules achetés qui a été largement modifié, notamment avec la généralisation du permis A2 à toutes les classes d'âge puisque le segment des routières de 250 à 500 cm3 progresse de 24,7%.

Les cyclos et l'électrique progressent

Après avoir amorcé une reprise en 2016, le marché du cyclomoteur se porte quant à lui très bien avec 107.616 immatriculations et une croissance de 15,9%.

Bien qu'encore très marginal, les deux-roues électriques continuent de progresser pour atteindre 1.676 immatriculations (+28%). Une progression que l'on constate aussi sur les cyclomoteurs électriques (+34%) dont 7.645 modèles ont été vendus. Une croissance bien aidée par la mise en place de l'aide électrique au 1er janvier 2017 et reconduite cette année.

Optimisme pour 2018

Si les chiffres sont légèrement trompeurs, les représentants de la filière s'accordent à dire que l'année fût malgré tout réussie. Ainsi, la CSIAM prévoit une année 2018 dans la continuité avec une progression pour les cyclos, les 125 et les plus de 125 et une stabilisation des ventes pour les tricycles et quads. De façon globale, une croissance entre 3 et 5% est attendue.

Cependant, les premiers mois de 2017 ayant été très faibles en termes de ventes, les résultats de 2018 devraient présenter d'importantes évolutions. Il faudra donc patienter avant de tirer des conclusions, car ce n'est qu'à la fin du premier semestre que l'on pourra réellement voir l'évolution du marché français.

Top 10 des ventes de motos et scooters de 125 cm3 et plus en France en 2017

hors tricycles et quadricycles

# Marque Immatriculations Evolution Parts de marché
1 Yamaha 29.349 2,58 % 19,34 %
2 Honda 25.799 12,80 % 17,00 %
3 BMW 16.020 17,77 % 10,56 %
4 Kawasaki 13.605 7,47 % 8,97 %
5 Harley-Davidson 8.197 -0,61 % 5,40 %
6 Triumph 7.624 15,36 % 5,02 %
7 KTM 7.018 -2,77 % 4,63 %
8 Suzuki 6.963 -10,27 % 4,59 %
9 Piaggio 6.295 -20,48 % 4,15 %
10 Ducati 4.456 2,48 % 2,94 %

Plus d'infos sur les ventes de 2-roues