Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Conflit USA/UE : la moto comme otage

"dans une guerre commerciale, personne ne gagne"

L'ACEM demande à l'UE d'exclure les 2-roues des représailles commerciales

Conflit USA/UE : la moto comme otageAlors que la tension est toujours palpable entre les Etats-Unis et l'Union Européenne suite à la décision de Donald Trump d'augmenter les droits de douane sur les importations d'acier et d'aluminium, c'est aujourd'hui que 28 chefs d'état et de gouvernement se réunissent à Bruxelles pour le Sommet Européen où sera abordé l'évolution de la politique commerciale.

Pris à partie dans les négociations sans l'avoir demandé, le secteur de l'industrie des 2-roues continue de montrer son inquiétude quant à une riposte de l'UE. L'Association des Constructeurs Européens de Motocycles (ACEM) a ainsi écrit à Cecilia Malmström et Jyrki Katainen, respectivement commissaire européenne au commerce et vice-président de la Commission européenne, pour faire part de ses préoccupations quant à l'escalade de ce conflit commercial.

L'ACEM s'inquiète qu'en promulguant des représailles tarifaires sur les motos américaines, l'UE ne pousse les USA à prendre des mesures équivalentes contre les 2-roues européens. Alors que 300.000 emplois dépendent de la filière en Europe, 30% des exportations du secteurs sont à destination des Etats-Unis. Le durcissement des échanges commerciaux entre l'Europe et l'USA pourrait ainsi se montrer dévastateur pour tout le secteur, y compris les fabricants de pièces et accessoires.

Stefan Pierer, Président de l'ACEM et PDG de KTM AGStefan Pierer, Président de l'ACEM et PDG de KTM AG :

L’Europe est l’un des marchés les plus importants pour les exportateurs américains de motocycles et environ 30 % de l’ensemble des exportations européennes de motocycles se dirigent vers les États-Unis. Ce conflit commercial pourrait avoir de lourdes conséquences pour les deux parties : dans une guerre commerciale, personne ne gagne.

Antonio Perlot, secrétaire général de l'ACEM :

Nous demandons aux États membres de l’Union européenne d’exclure de toute urgence les exportations américaines de motocycles des listes de rétorsion et compensation. Nous encourageons également la Commission européenne à travailler de manière constructive avec Washington pour parvenir à une solution négociée concernant les problèmes liés à l’acier et à l’aluminium afin de désamorcer le conflit. Le secteur des motocycles ne doit pas être entraîné dans ce conflit commercial.

Plus d'infos sur les taxes sur les exportations de motos

Aprilia