Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

USA : Trump courtise les constructeurs moto

Pour prendre la place de Harley-Davidson aux Etats-Unis

USA : Trump courtise les constructeurs motoProtectionnisme, fermeture de frontières, ruptures d'accords commerciaux... le Président des Etats-Unis Donald Trump a décidé de miser sur une stratégie de repli pour tenir sa promesse de rendre la grandeur à l'Amérique et de l'emploi aux Américains.

Sauf que dans les faits, la hausse des droits de douane sur l'aluminium et l'acier commence déjà à provoquer l'effet inverse puisque suite à la réponse de l'Union Européenne, qui a augmenté les taxes sur les produits importés des Etats-Unis, Harley-Davidson a annoncé une délocalisation de sa production destinée au vieux continent.

Une nouvelle qui a été loin de ravir le président puisqu'elle pointait immédiatement les limites de la stratégie mise en place.

Mais monsieur Trump n'a pas dit son dernier mot dans cette histoire : si Harley veut produire ailleurs, alors il taxera la marque plus que les autres sur son territoire et il invitera les autres constructeurs à produire aux USA. Le président a ainsi affirmé que son administration courtisait actuellement les constructeurs qui souhaitaient s'installer dans le pays, sans préciser le moindre nom. La Maison Blanche n'a d'ailleurs pas commenté l'affaire.

Grand habitué de Twitter, Trump s'est également exprimé sur le réseau social à l'oiseau pour affirmer que les clients du constructeur de Milwaukee n'étaient pas contents de cette annonce, la preuve étant que les ventes de la marque ont chuté de 7% en 2017.

Le tweet de Trump sur Harley

C'est vrai, mais cette baisse de résultat ne peut clairement pas être imputée à une annonce survenue la semaine dernière...

Plus d'infos sur les taxes sur les exportations de motos