english

Des avertissements pour les petits excès de vitesse

Proposition d'un député pour plus de souplesse face à la répression

Un assouplissement des 80 km/h de plus en plus proche

Des avertissements pour les petits excès vitesse - Crédit photo: David ReygondeauLa répression routière n'est pas vraiment du goût de tous les usagers de la route, surtout lorsqu'il est question de contrôle de la vitesse et encore plus depuis que les limitations de vitesse ont été abaissées à 80 km/h sur le réseau secondaire.

Alors que certains militent pour que les excès de vitesse de moins de 10 km/h ne soient plus sanctionnés par un retrait de point, mais uniquement par une amende, un député de la majorité vient de proposer d'instaurer un système d'avertissement avant la sanction.

Elu de Haute-Garonne, Mickael Nogal propose ainsi au gouvernement de mettre en place un système de rappel de la loi pour les conducteurs pris en excès de vitesse entre 1 et 9 km/h au dessus de la limitation. L'amende et le retrait de point s'appliquerait quant à lui après le second avertissement. Avec une telle mesure, il souhaite que la politique de lutte contre l'insécurité routière fasse preuve de plus de souplesse tout en responsabilisant les conducteurs.

La proposition, qui n'est pas figée et demande encore à être affinée quant au nombre d'avertissements autorisés ou au délai "d'effacement" de celui-ci, ne porterait cependant que pour les infractions relatives à la vitesse commises sur les routes limitées à 80 km/h.

Cette annonce arrive alors même qu'Edouard Philippe s'est dit prêt à "composer avec l'incompréhension ou le rejet" de cette mesure. Le mois dernier, le Sénat avait quant à lui adopté un amendement permettant aux autorités locales de remonter la vitesse à 90 km/h. Il y a de fortes chances pour que la réglementation évolue rapidement sur ce sujet, avant même la fin des deux ans d'expérimentation initialement annoncés.

Plus d'infos sur les excès de vitesse

Shoei