english

Le SRC Kawasaki Champion du Monde en EWC !

Un titre d'endurance qui bascule à 5 minutes de la fin aux 8 Heures de Suzuka

Casse moteur pour le SERT à 5 minutes de la fin !

Le SRC Kawasaki Champion du Monde en EWC !Si il y a bien une course qu'il ne fallait pas louper en ce mois de juillet, c'est bien la finale du Championnat du Monde d'Endurance FIM au Japon : les 8 Heures de Suzuka ! Alors qu'ils n'étaient même pas sûrs de faire le déplacement, le Kawasaki SRC a remporté le titre, à 5 minutes de la fin ! Une victoire offerte à l'équipe française dirigée par Gilles Stafler à la suite d'une improbable casse moteur de la Suzuki GSXR-1000 du SERT !

Une bataille menée loin de la lutte pour la victoire

Comme souvent, la bataille pour le titre a été menée très loin de la lutte des motos usine pour la victoire de la course. Après une chute au début de l'épreuve du côté de la ZX-10R du SRC Kawasaki, l'équipe arrivée en tête à Suzuka avec 5 points d'avance sur le SERT n'avait pas son destin en main. Quatorzième à deux heures de l'arrivée, il suffisait d'une 9e ou 10e place au classement de la course pour la Suzuki GSXR 1000 du SERT pour gagner le titre. Une position tenue jusqu'aux 5 dernières minutes, décisives, où tout s'est emballé.

7 heures et 55 minutes...

La dernière course de Dominique Méliand à la tête de la prestigieuse équipe aura été un véritable crève coeur pour tous les fans de l'équipe et plus généralement de l'Endurance. Le trio de pilotes du Suzuki Endurance Racing Team n'avait fait aucune erreur durant toute la course, pour aller accrocher une neuvième place qui leur aurait offert un nouveau titre et un magnifique cadeau d'adieu pour le patron, qui raccroche son casque de team manager ce dimanche soir au Japon.

Cependant, l'incertitude des dieux de l'endurance a une nouvelle fois frappé le SERT, qui à la manière de Toyota aux 24 Heures du Mans en 2016, a abandonné dans les toutes dernières minutes de la course. Après 7 heures et 55 minutes d'une course intense, le moteur de la GSXR-1000 pilotée par Etienne Masson à ce moment là est parti en fumée, répandant de l'huile sur la piste et rendant la piste extrêmement glissante, en plus de la pluie qui venait tout juste de faire son apparition. L'explosion de joie qui a retenti du côté du SRC, récupérant de fait la tête du Championnat a énormément contrasté avec la peine de toute l'équipe Suzuki française, consternée par ce qu'il venait de leur tomber dessus.

Avec les points engrangés jusqu'au Japon, le SERT parvient à se classer troisième au Championnat du Monde, une position bien difficile à accepter pour l'équipe française, passée tout près d'un happy ending, tandis que la seconde place est récupérée par le Honda FCC TSR. Sur le podium, les pilotes du SERT n'ont même pas participé à la cérémonie du champagne, l'esprit de fête n'était définitivement pas là et on ne peut pas leur en vouloir.

Le FIM a rendu hommage à Dominique Méliand pour sa dernière
Le FIM a rendu hommage à Dominique Méliand pour sa dernière

Plus d'infos sur les 8 heures de Suzuka

Commentaires

big fish

Kawa est passé prés de la punition, en chutant quelques minutes avant l’arrêt de la course.Dommage pour Meilland et son équipe, RDV au Bol.

28-07-2019 17:12 
Olivier  Maurel

triste pour les uns, joyeux pour les autres... mais qui a gagné la course ?

28-07-2019 18:24 
Karalex

Les résultats de la course sont à retrouver ici :

[www.lerepairedesmotards.com]
[www.lerepairedesmotards.com]

29-07-2019 07:34 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous